Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

‘‘Ceux qui souhaitent ou pronostiquent la mort de M. Ouattara devraient réfléchir encore un peu plus’’

le Lundi 17 Février 2014 à 10:48 | Lu 3256 fois



Ceux qui souhaitent la mort de M. Ouattara ne se rendent pas compte des dangers que la Côte d’Ivoire court en pareille situation. Jamais notre pays n’a été sur les braises autant que maintenant.

Si une vacance de pouvoir s’imposait à nous maintenant, selon la constitution, c’est Soro, en tant que président de l’Assemblée nationale, qui devrait assurer l’intérim pendant pour une durée de 90 jours maximum, donc 3 mois. Il ne peut, pendant cette période, changer ni de gouvernement, ni de premier ministre, ni la constitution. Sa seule mission serait d’organiser les élections et rien que cela. Or, en trois mois, Soro ne pourra pas préparer et réussir des élections car :

Nous n’avons pas de fichiers démographiques pour la population, sa taille, son lieu d’habitation… Il faut donc faire le recensement général de la population et de l’habitat. Et cela ne peut se faire dans les trois mois.

Nous n’avons pas de liste électorale et son actualisation ne peut se faire dans les 3 mois, à moins d’accepter d’aller de nouveau à des élections escamotées avec la liste électorale de 2009 qui exclue au moins 50% de l’électorat potentiel.

Nous n’avons pas de commission électorale digne de ce nom et qui soit indépendante, légale et légitime. Le reformatage et la recomposition d’une nouvelle Cei ne peuvent se faire dans les trois mois, or c’est elle qui une fois mise en place, doit organiser les élections.

Nous n’avons pas une ambiance sécuritaire propice à des élections avec les préfets et sous-préfets affaiblis et des dozos et ex combattants hyper puissants partout sur l’étendue du territoire. Ils sont les seuls armés et les seuls à assurer la sécurité et l’insécurité dans le pays. La coalition Frci plus dozos plus ex combattants, c’est environ 180.000 à 200.000 guerriers et les seules forces organisées actuellement dans le pays avec des commandements indépendants et conjoints. Ce que l’on appelle souvent des éléments incontrôlés.

Nous n’avons pas une société civile organisée harmonieusement. Les syndicats sont hors service ; les partis de l’opposition sont évanescents, sans statut, ni argent, ni volonté d’organisation cohérente et programmatique ; les partis au pouvoir sont dans un jeu de poker menteur.

Nous n’avons pas d’accès libre des politiques de tous bords aux médias d’Etat. Seuls la coalition au pouvoir et le clan de Ouattara ont le monopole d’utilisation de ces médias pour leur propagande.

Avec toutes ces insuffisances, Soro ne pourrait organiser les élections en trois mois. Que peut-il donc se passer ?

D’abord la constitution règle tout en son article 40 : «En cas de vacance de la Présidence de la République par décès, démission, empêchement absolu, l’intérim du Président de la République est assuré par le Président de l’Assemblée nationale, pour une période de quarante-cinq jours à quatre-vingt dix jours au cours de laquelle il fait procéder à l’élection du nouveau Président de la République.

L’empêchement absolu est constaté sans délai par le Conseil Constitutionnel saisi à cette fin par une requête du Gouvernement, approuvée à la majorité de ses membres. Les dispositions des alinéas 1 et 5 de l’article 38 s’appliquent en cas d’intérim. Le Président de l’Assemblée nationale, assurant l’intérim du Président de la République ne peut faire usage des articles 41 alinéas 2 et 4, 43, et 124 de la Constitution. En cas de décès, de démission ou d’empêchement absolu du Président de l’Assemblée nationale, alors que survient la vacance de la République, l’intérim du Président de la République est assuré, dans les mêmes conditions, par le Premier vice-président de l’Assemblée Nationale. »

Mais dans la pratique les choses ne seront pas aussi simples qu’elles semblent l’être sur papier. Plusieurs hypothèses apparaissent: examinons-en deux parmi les plus évidentes.

Hypothèse1 : Le conseil constitutionnel, s’appuyant sur la constitution sur saisine du chef de l’Etat qui lui demandera son avis, explique que compte tenu du fait que les conditions pour organiser les élections ne sont pas réunies, il faudrait laisser Soro en place comme président le temps que les conditions soient réunies.

C’est ce que dit l’article 38 : «En cas d’événements ou de circonstances graves, notamment d’atteinte à l’intégrité du territoire, ou de catastrophes naturelles rendant impossible le déroulement normal des élections ou la proclamation des résultats, le Président de la Commission chargée des élections saisit immédiatement le Conseil constitutionnel aux fins de constatation de cette situation. Le Conseil constitutionnel décide, dans les vingt quatre heures, de l’arrêt ou de la poursuite des opérations électorales ou de suspendre la proclamation des résultats. Le Président de la République en informe la Nation par message. Il demeure en fonction.»

Or, Soro ne peut pas exercer la vacance comme s’il était un dauphin constitutionnel. Au-delà de cet état de fait, des questions se posent. Combien de temps cela prendrait-il d’organiser les élections dans ces conditions? Cette interprétation serait-elle acceptable par tous ? Serait-elle la bonne ? Ne violerait-elle pas la constitution ?

Soro pourrait-il alors changer de gouvernement ? Le Rhdp accepterait-il cette interprétation de la constitution ? Le Rdr lui-même accepterait-il que Soro reste président le temps que les conditions des élections soient réunies ? Lorsque Houphouët-Boigny décède alors que tout était en place pour transition sans faute, les mêmes acteurs n’ont pas été capables de s’entendre, plongeant le pays dans 20 années de guerre de succession non encore achevées.

Aujourd’hui, alors que les conditions sont encore plus floues qu’en 1993, devons-nous nous attendre à de meilleurs comportements ? Tout porte à croire que la guerre de succession pourrait être plus violente et plus meurtrière entre ceux qui ont les armes et qui sont les mieux organisés. Les factions rivales vont s’affronter et déchirer le pays comme à l’époque au Liberia avec les Prince Johnson, Samuel Doe, Charles Taylor… Comme en Somalie, chaque groupe armé cherchera à avoir le contrôle d’une partie du territoire. L’Etat déjà défaillant avec Ouattara va se déchiqueter complétement.

Les milices armées vont entrer en guerre pour le contrôle des zones de production de café, de cacao, de l’or du diamant, du pétrole. Les villes, les ports, et autres infrastructures vont faire l’objet de violentes convoitises. Apocalypse now.

Hypothèse 2 : Comme Soro ne peut organiser les élections dans les trois mois de sa gestion de la vacance du pouvoir, alors il faudrait mettre en place un gouvernement de transition qui aura une mission précise : rassembler les conditions pour que nous ayons des élections démocratiques. Mais alors, au nom de quoi cette transition serait légitimée ? Qui, dans ce cas, présiderait l’Etat et la République pendant cette période? Qui dirigerait le gouvernement de transition? Au nom de quels principes?

Quelles seraient ses prérogatives vu qu’il ne serait le résultat d’aucune disposition constitutionnelle? Cette option violerait la constitution ; pourquoi Soro l’accepterait-il ? Les partis politiques en accepteraient-ils la logique ? Et pendant que les chefs de partis seraient en train de faire leurs calculs de positionnement, le temps passera. Et plus le temps passera, plus les forces organisées que sont les guerriers en armes seront incontrôlables. Elles finiront par prendre le contrôle de l’Etat. Et la guerre des clans s’installera. Apocalypse again !

Ceux qui souhaitent ou pronostiquent la mort de M. Ouattara devraient réfléchir encore un peu plus. Il reste fatalement une seule chance pour éviter à notre pays de sombrer encore plus dans un immense bourbier : celle du retour de Ouattara au pouvoir, le seul qui soit légitime pour rassembler le plus tôt les conditions d’élections démocratiques. Sa mort prématurée serait le prélude à des risques de chaos d’une ampleur inimaginable. Vivement qu’il guérisse et vienne travailler à la réalisation d’un scrutin présidentiel crédible, sécurisé et apaisé en 2015.

LIDER - Liberté et Démocratie pour la République

Lundi 17 Février 2014
Vu (s) 3256 fois



1.Posté par el hadj moudjib le 17/02/2014 08:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mamadou coulibaly enfin te voici ton analyse est tres mediocre la cote d''ivoire ne se resume pas a ces mediocres .soit attentif et regarde tres bien les ivoiriens sont tres intelligents tu veras notre capacite aremonter les epreuves; tu n''a rien dis

2.Posté par el hadj moudjib le 17/02/2014 09:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu as plutot exprimer ton desir .tu prends tes illusions pour de la realite nous ne sommes pas au liberia ni en somali encore moins chez toi au mali espece d''aigri,polton ton souhait ne se realisera point en c.i

3.Posté par Soro Alidou le 17/02/2014 17:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Personne ne souhaite la mort de Mr OUATTARA. Dieu seul jugera cet homme pour les milliers de morts causés depuis 2000, parce que cet homme voulait etre président. Notre souhait c''est de le voir guérir et transformer le pays en "eldorado" comme l''a promis, car nous n''avons encore rien vu des milliards annoncés lorsqu''il parcourait le pays.
Le juge divin est celui qui donne " l''etre et le mouvement et le vouloir et le faire", rien ne lui echappe et c''est lui qui confond et humilie tous ceux qui par orgueil se lèvent en pietinant la vie des autres. Quand on ne respecte la vie des autres et que l''on tue pour le pouvoir Dieu le juste juge te confond à un moment où tu t''y attends le moins. Mr Koulibaly la CI ne limite pas et ne se limitera pas à Ouattara.

4.Posté par NOEL BROU le 17/02/2014 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces hypothèses sont plutôt à prendre au sérieux surtout sans passion .
Pour nous il s'agit de rappeler aux uns et aux autres que tous ceux qui étaient habités de mauvaises intentions pour le pays ont laissé leur peau dans la crise.....Donc à bon entendeur salut!!!

SACHEZ-LE BIEN DIEU EST DEJAS A L'OEUVRE SUR LA COTE D'IVOIRE
UN VENT NOUVEAU ARRIVE SUR LE PAYS OU PERSONNE NE POURRA S'Y OPPOSER

5.Posté par carole21 le 17/02/2014 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'analyse faite est fort pertinente. Au regard de tout ce que ce pays à traverser, il est clair que les successeurs de Ouattara ( Soro, Ahmed Bakayoko et autres) ne s'entendront pas. Pour le contrôle du pouvoir, vous serez étonné de voir combien de fois l'homme est capable de la pire des bestialités. Pour mémoire, souvenons nous de la lutte fratricide entre pro IB et pro Soro pour la contrôle de la vile de Bouaké. On y a vu un cannibalisme qui fait froid dans le dos. Souvenons nous aussi de la manière dont IB a été tué.... Tout est possible. Et l'analyse de Mamadou Koulibaly est très lucide et très pertinente.... Souvenons de ce fameux adage africain: "kan les éléphants se battent se sont les herbes et les petits animaux qui en patissent" J'ai en tant ke femme peur de ce qui pourrait advenir de cette frange d'ivoiriens qui ne demandenty qu'à vivre leur petite vie tranquille loin de toutes colorations politiques.....

6.Posté par Patrice Kouamé le 17/02/2014 18:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peu importe ce que koulibaly dira dans ce pays. Il s'est grillé chez les blancs et chez les ivoiriens. Il n'est plus rien.

7.Posté par kawa le 17/02/2014 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VOICI quelqu'un qui passe son temps a fumer la drogue mamadou koulibali tu es bête

8.Posté par BAMBA MOUSS le 18/02/2014 00:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TAIS TOI MAMADOU KOULIBALY !!! quand ne peut rien faire on la ferme et on subit, on va à l'abattoir en silence, à la mémoire de cet ivoirien qui a été immolé pour la gloire de DRAMANE

9.Posté par Hermann nda le 18/02/2014 08:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peu importe les élucubrations de koulibali . Dramane a un problème avec Dieu. Personne ne peut intervenir dans ça. Ce n'est pas suite à un assassinat manqué que mossi Dramane se retrouve à l'hôpital. Koulibali ne peut empêcher l'accomplissement de l'œuvre du Créateur .

Il peut rentrer à MOPTI.

10.Posté par Saufsi le 18/02/2014 14:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ma part je crois que l''analyse de monsieur Koulibaly est apprendre au serieux,c''est vrai ce qu''il dit. Il aura vraiment une situation incontrôler chaque clan voudra contrôlé une partie du pays pour règner en maítre. Mais pourquoi vouloir la mort de DRAMANE OUATTARA ça sera trop facile,il a semé la violence,il doit la récolter. Si DRAMANE meurt maintenant c''est trop facile,il doit aussi subir la souffrance qu''il a infligé aux ivoiriens et à ce beau pays la CÔTE D''IVOIRE. Vivement qu''il vive c''est mon souhait le plus ardent.

11.Posté par Lea le 18/02/2014 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mamadou koulibaly, tu es es très courageux.cache toi pauvre con,tu es malheureux

12.Posté par Yuotam le 18/02/2014 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi je dis qu'il faut un ANTI-BALAKA, à l'IVOIRIENNE pour montrer à ces BOUKIS et autres connards de la CEDEAO qui à mis l'eau dans COCO en EBURNIE, tellement ils sont devenus arrogants, tous ces Bôgnôrôdjans, regardez-moi un fumier de Malien de derrière MOPTI, comme mamadou KOULIBALY.

A qui la patrie a tout donné même un lopin de terre où il peut cultiver la GANDJA en toute impunité et se SHOOTER quand bon lui semble, il se permet de venir mettre sa salle tronche dans notre palabre que les BURKINABAIS nous ont amené avec la complicité de l'armée d'occupation NAZIE franSSaise de SARKONAZY, avec les assassins de BAN KI MOON.

13.Posté par kouamba le 19/02/2014 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
chers ivoiriens surtout mamadou koulibaly ,vraiment vous êtes bêtes et c'est là le mot que j'ai eu pour vous sinon que comment comprendre qu'ADO qui était décédé dépuis le 16 janvier 2011 ici à paris de cette tumeur cérébrale raison pour laquelle il est invisible et introuvable en côte d'ivoire mais que pour tromper ces ivoiriens la france a opté pour ce mensonge grossier qu'est ADO passe son temps à voyager alors que vous koulibaly et les autres barons du fpi ,y compris ceux du pdci ,saviez qu'ADO n'est plus de ce monde mais à t'entendre parler j'ai l'impression que vous êtes tous coupables de la souffrance des ivoiriens et qu'au lieu de dire cette vérité de cette disparition d'ADO dépuis près de quatre ans ,vous suivez cette france qui voit maintenant 2015 approche et qu'ADO devrait faire son apparition physique devant le peuple de côte d'ivoire ,ce qui est impossoble pour ADO puisque décédé alors la france pour vous tromper a trouvé ce prétexte d'opération sciatique d'ADO afin qu'une fois annoncé ce décès vous n'ayez pas de quoi à poser comme questionet cela permettra à la france de se justifier alors que ce décès date de 2011.

14.Posté par Charlie Bronx le 20/02/2014 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Koulibaly est un homme lucide. Mais surtout un homme sur qui l'émotion a peu de prise.

Cet homme politique est un atout pour la Côte d'Ivoire. Même si je ne suis pas tout à fait d'accord avec son adhésion sans réserve au néolibéralisme tel qu'enseigné dans les manuels.

15.Posté par Charlie Bronx le 20/02/2014 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans l'ordre décroissant de préférence, mes candidats pour 2015 :
le premier : Koulibaly
le deuxième : Banny
le troisième : Gbagbo (il était le premier il y a à peine quelques mois, mais il est suivi par beaucoup trop de gens que je trouve intolérants, très portés sur la jouissance et le jeu, pas assez rigoureux, excessivement passionnés, insuffisamment enclins à l'écoute effective d'autrui et donc peu dignes de confiance)
le quatrième : Affi
le cinquième : Ouattara

Si aucun de ceux là ne se présente, alors je prendrais le sixième : BEDIE.

16.Posté par Hermann nda le 20/02/2014 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah!!! Grand frère Yuotam! Tu vas me tuer...sacré Yuotam. Toujours égal à lui-même . Laisse ce débile de koulibali.
Il vont tous mordre la poussière l'un après l'autre. Après Dramane vous verrez la rapidité avec laquelle les événements vont se succéder. Tous ces comploteurs vont faire la place au vide. Dramane ne fera qu'ouvrir le bal...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !