Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Catastrophe Soro cité comme le propriétaire du « trou de la mort » !

le Vendredi 4 Janvier 2013 à 07:27 | Lu 1795 fois



Catastrophe Soro cité comme le propriétaire du « trou de la mort » !
Par Hervé Coulibaly à Abidjan avec Gbansé Douadé Alexis | Connectionivoirienne.net 03.01.2013


Soro Guillaume, l’actuel président du parlement de la Côte-d’Ivoire est cité ce jeudi, comme propriétaire du terrain en construction où se trouve le fameux trou dans lequel des dizaines d’Abidjanais ont perdu la vie, suite à la catastrophe de la Saint-sylvestre. Selon nos informations, l’ex chef rebelle, ex premier ministre Soro Guillaume aurait régulièrement acquis ce terrain auprès du ministère de la construction, dirigé en son temps par Amon Tanoh.

Avant Guillaume Soro, le terrain était la propriété de la famille de Mamadou Coulibaly, ex président du Conseil Économique et Social. Avec des promoteurs ivoiro-libanais, Soro Guillaume envisageait y construire un hôtel 4 étoiles. Après le cas Bictogo, cette révélation qui n’est en rien une culpabilité ou un acte d’accusation [pourrait être une lointaine et vague responsabilité], interpelle sur les liaisons « acceptables ou condamnables » entre le politique et le monde des affaires en Côte-d’Ivoire.
Le chef de l’État Alassane Ouattara informé depuis le 1er janvier 2013 par les services adéquats, attend les résultats des enquêtes diligentées avant d’aviser.

Le propriétaire du terrain a-t-il respecté les normes de sécurité ? Quelles responsabilités peuvent-elles lui être imputées ? Quelles sont les mesures prises par l’organisateur du feu d’artifice, le district d’Abidjan. Quel fut le rôle des services de sécurité intérieure ? Des questions parmi tant d’autres auxquelles l’enquête en cours devra apporter des réponses.
Selon les autorités ivoiriennes, 63 personnes ont perdu la vie dans la catastrophe. Entre 150 et 200 morts, indiquent des sources médicales.

Hervé Coulibaly à Abidjan avec Gbansé Douadé Alexis| Connectionivoirienne.net

Vendredi 4 Janvier 2013
Vu (s) 1795 fois



1.Posté par Hermann N'da le 04/01/2013 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un régime de menteurs et d'affairistes. Avec cette information, la thèse du sacrifice humain se confirme.

Les "enquêtes" en cours ne donneront rien. Quelle crédibilité accorder à une enquête menée par un régime criminel, par des mis en cause eux-mêmes?

Avant-même de commencer l'enquête, DUNCAN a déjà disculpé les organisateurs de la cérémonie.

Concernant AHMED BAKAYOKO, nous avons toujours soutenu que ce VAURIEN n'a pas la carrure intellectuelle et professionnelle pour assumer ce poste.
Il y a des portefeuilles ministériels qu'on attribue pas sur la base du militantisme partisan mais qui doivent être destinés à des TECHNOCRATES.

Quand on sait que l'objectif de Mossi Dramane est de déconstruire les fondements de notre Patrie, on finit par cerner tous les contours de tels agissements.

Heureusement que les temps qui viennent sont largement favorables aux intérêts du Peuple de Côte d'Ivoire.

2.Posté par caviar le 04/01/2013 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce "trou" fait penser au fameux "trou baille" de feu
Mamadou Coulibaly.
Decidement!!!!!

3.Posté par iL LUI FAUT DES MORTS le 06/01/2013 03:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL LUI FAUT DES MORTS POUR ARRIVER A FINIR SON BATIMENT

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !