Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Campus de Cocody: Assi Fulgence Assi Sg de la Fesci: ' Des filles ont été effectivement violées... Nous allons porter plainte'

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Vendredi 29 Avril 2016 à 08:01 | Lu 376 fois

Dans la guerre de communication qui est faite sur le cas de viols ou non des étudiantes au campus de Cocody n'a pas finie de livrer des secrets. Nous avons rencontrés le Secretaire Général de Fesci, Assi Fulgence Assi qui soutien sa version.'' Des filles ont été effectivement violées lors de la respressions faite par la police nationale sur le campus de Cocody.''



Le secrétaire général a confirmé ces cas de viol qu’il a qualifiés d’actes ignobles et inauthentiques. Cependant par mesure de discrétion, il a toutefois gardé le silence sur l’identité de ces étudiantes et a souhaités une prise en charge en leur faveur. Il dit déjà être monté au créneau pour exiger une commission d’enquête indépendante afin de situer réellement les responsabilités. il mentionne toutefois que cette commission doit être composée d’autorités, des organisations de la société civile, des organisations des droits de l’homme et des étudiants.

« Sinon, pour des questions de mœurs africaines, ces filles qui ont été violées ne peuvent pas s’afficher. Déjà qu’elles sont encore sous le choc, il nous est impossible de les présenter comme des trophées. Elles sont bien là et nous sommes en train de monter un dossier pour porter plainte », a dit Assi Fulgence Assi sur le cas des filles violées au campus. La Fesci soutien sa version sur le sujet quand le gouvernement dit le contraire.

Abondant dans ce sens, le secrétaire national de la Fesci condamne l’indifférence du gouvernement de Côte d’Ivoire qui rejette en bloc, le cas des filles violées. « Il aurait été plus humain de la part du gouvernement d’ouvrir une enquête sur le sujet au lieu de rejeter de facto les accusations de viols » s’est offusqué Assi Fulgence Assi. Pour lui, avec son organisation, ils entendent réagir sur le sujet au bon moment et avec des preuves avérées.

Par Ange T. Blaise
imatin.net

Afrik53.com : Infos 7J/7
Vendredi 29 Avril 2016
Vu (s) 376 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !