Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Campagne pour les législatives prochaines: Le Rdr confirme qu’il est un parti violent

le Vendredi 9 Décembre 2011 à 08:12 | Lu 497 fois



Pour ceux qui en doutaient encore, ils ont désormais la confirmation : le Rdr est un parti violent. Et, depuis l’ouverture de la campagne électorale pour les législatives du dimanche prochain, les faits donnent chaque jour raison à l’ex-Majorité présidentielle (Lmp) qui, au lendemain de l’élection présidentielle avait dénoncé des violences sur ses militants dans les bureaux de vote au Nord de la Côte d’Ivoire. Ce qui avait conduit à l’annulation du scrutin dans plusieurs bureaux de vote par le Conseil constitutionnel. Occasion qu’avait saisie Alassane Ouattara et ses partisans pour engager un conflit armé avec l’aide de la coalition Onu-France-Etats-Unis. Aujourd’hui, les faits sont là, têtus.

Dans cette élection où le parti de Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien, a décidé de ne pas s’engager, on assiste à des législatives à huis-clos entre RHDP. On aurait pu s’attendre à une campagne civilisée et pacifique. Que non ! Depuis le début, la violence est présente un peu partout dans le pays. Les violences verbales succèdent aux violences physiques. Entrainant parfois des morts. A Grand Lahou, par exemple, dans une cour où se préparait un meeting du candidat du Pdci, Jean Djaha, un explosif présenté tantôt comme une grenade, tantôt comme un obus ou encore une roquette a fait trois morts et trois blessés. Si l’enquête n’a pas encore révélé l’origine de cet engin explosif, il reste étonnant qu’il ait atterrit justement dans une cour où se préparait le meeting d’un candidat.

Le candidat indépendant de Yamoussoukro sous-préfecture, Dr Philippe Kouadio, a eu plus de chance. Dans le cas de ce militant du Pdci dont la candidature a été rejetée par son parti, on ne déplore pas de pertes en vie humaine. Mais, son quartier général de campagne est parti en fumée dans la nuit du samedi au dimanche dernier.

Dans les circonscriptions électorales des communes et sous-préfectures de Bogouiné, Logoualé, Yapleu et Ziogouiné, les partisans du candidat Rdr, Gaoudé Kouayé Pierre Narcisse, s’en prennent aux partisans de l’Udpci. Ainsi, les lundi et mardi derniers, les principaux QG de campagne du parti de Mabri Toikeusse à Logoualé et Bogouiné ont été saccagés. Dans le staff de campagne du candidat Séry Pascal, on est formel : les coupables sont les partisans de Gaoudé Kouayé.

A Man, la violence est monnaie courante. Dans cette zone où est candidat un membre du gouvernement Soro Guillaume, le ministre Sidiki Konaté, il n’y a aucune tolérance. Les militants Rdr et Udpci ne se font pas de cadeau. Tantôt ce sont les militants du candidat du parti de Mabri Toikeusse qui se font tabasser, tantôt ce sont ceux du Rdr qui sont agressés. La violence a atteint un tel point que le domicile d’un candidat a été saccagé et son épouse agressée.

A Bouna, les choses ne sont pas plus reluisantes. Dans sa parution d’hier, le quotidien l’Inter a relayé des propos d’Anaky Kobena, le président du MFA également membre de la coalition au pouvoir (RHDP) qui dénonce une certaine terreur. « Mon candidat est formel, il y a une espèce de terreur, et je pèse mes mots, que Wattao est en train d’instaurer vers Bouna », peut-on lire. Et d’ajouter que c’est Wattao qui « bat campagne pour l’autre candidat et profère des menaces contre » son candidat.

A Abidjan, précisément à Koumassi, Pdci et Rdr s’affrontent à travers deux des cadres de ces deux partis politiques, N’Dohi Raymond et Cissé Bacongo. Au point où les partisans du candidat du Rdr ont empêché un cortège de l’autre camp de circuler et ont réquisitionné la place Inch’Allah pour empêcher que leur adversaire n’y tienne s’y aventure. Les propos d’un membre du staff du ministre Bacongo relayés par la presse montrent à quel point on est au bord de l’affrontement à Koumassi. «Nous sommes sereins. Si on nous attaque, les Ivoiriens verront de leurs yeux », avertit-il.

Amadou Soumahoro, le secrétaire général du RDR avait clairement annoncé la couleur : « les indépendants sont des voyous, il faut les chasser ». En réalité, il s’adressait bien à tous ceux qui étaient susceptibles d’entraver sa folle ambition de transformer l’assemblée nationale en une caisse de résonnance de son parti.

Faut-il encore douter de ce que la violence est l’apanage du Rdr. Assurément non ! Malgré les tentatives de ses responsables de faire croire que l’ex-Lmp les accusait à tort, le naturel est revenu au galop pendant cette campagne pour les législatives. Démontrant que le chien ne peut changer sa manière éhontée de s’asseoir sur son postérieur. Les Anaky Kobena, Mabri Toikeusse, N’Dohi Raymond et leurs partis politiques qui ont suivi le Rdr, parce que ça les arrangeait, l’apprennent maintenant à leurs dépens. Aujourd’hui, ce sont eux les victimes. Et ils ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Car, on ne pactise pas avec le diable. L’adage ne dit-il pas que « pour dîner avec le Diable, il faut une longue cuillère ?»

Koné Modeste

Source : notrevoie

Vendredi 9 Décembre 2011
Vu (s) 497 fois



1.Posté par De Kartarin le 09/12/2011 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand "des criminecrates "s'entretuent dans une "criminocratie", les démocrates , n'ont que leurs yeux pour regarder. Car l'on vous avait prévenu des intentions inavouées , de ce pouvoir sanguinaire installé à Abidjan ,par les criminels internationaux des grandes puissances . Comment des gens présentés comme des personnes éprises de paix ,peuvent-elles continuer à menacer l'équilibre social déjà très fragile ? Ho Dieu!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !