Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Camp commando d'Abobo / Des ex-combattants crient à l'injustice et menacent: "Ce n'est pas ce qu'on nous avait dit"

le Mardi 20 Août 2013 à 07:18 | Lu 1476 fois

Ils sont vraiment amers. Eux, ce sont des ex-combattants issus du camp commando d'Abobo.



Camp commando d'Abobo / Des ex-combattants crient à l'injustice et menacent: "Ce n'est pas ce qu'on nous avait dit"
Hier lundi 19 août 2013, nous en avons rencontrés dans leur fief. “Ils ont commencé à nous chasser du camp. Où veulent-ils qu'on parte? Non seulement, ils ont recruté des élèves pour nous remplacer, mais en plus, ils exigent qu'on quitte le camp.

C'est injuste. Nous nous sentons trahis ”, a indiqué un ex-combattant d'un air pathétique. Il a requis l'anonymat pour selon lui, des raisons de sécurité. Son camarade qui était avec lui, abonde dans le sens, mais avec une pointe de colère : "si les jeunes ex-combattants sont laissés pour compte, ils trouveront une terre fertile ". Il est coupé par un autre ex-combattant, qui s'est voulu direct. "Moi, si on me contacte, en me donnant des armes et de l'argent, je serai prêt à faire n'importe quoi, pourvu que je m'en sorte. S'il est vrai que la crise ivoirienne est née des injustices, alors qu'on ne cause pas du tort aux jeunes que nous sommes.

Toute chose a des limites. Non seulement, on ne voit rien venir, on nous maltraite en nous faisant faire des travaux pour 100fcfa la journée, en plus, on veut nous chasser comme des malpropres, sans possibilité de nous plaindre. Trop, c'est trop!".

Pour ces ex-combattants, il est temps que le président de la République prenne les choses en main, au risque d'être confronté à une situation désagréable. "Imaginez que ces jeunes, qui n'ont même pas de quoi s'acheter un morceau de pain se voient démarcher par des personnes de mauvaise foi pour une opération de déstabilisation.

Il faut régler le problème à la racine. Que le président prenne ses responsabilités, sinon il pourrait voir le travail qu'il abat actuellement tomber à l'eau. On vend nos places à ceux qui n'ont jamais tenu une kalach. On nous chasse au profit des enfants des gradés. Il y a un Dieu pour réparer les injustices ", a indiqué celui qui s'est fait passer pour le chef des ex-combattants.

Quand son "frère d'arme" renchérit en ces termes:" Le président de la République nous a demandé de patienter. Ce que nous faisons. Mais après, ils diront qu'on ne prend en compte que ceux qui ont entre 18 et 35 ans. Et ceux qui avaient 35 ans au moment où on leur demandait de patienter? Que fait-on d'eux? Des camarades avaient 35 ans en 2010.

Aujourd'hui, on veut les jeter dehors parce qu'ils ne remplissent pas les conditions. Alors qu'on leur avait pourtant demandé de patienter. Vous comprenez notre impatience. Parce qu'en même temps qu'on nous demande de patienter, ils sont prêts à se débarrasser de nous. Nous sommes vigilants. Ce que nous voulons, c'est qu'on suspende l'opération entreprise au camp commando. Celui qui est désespéré, mais qui sait manier une arme est un potentiel danger". Après quoi, ces ex-combattants ont regagné leur caserne.

La réaction de Jah Gao

Pour en savoir davantage, nous nous sommes rendus au Camp commando d'Abobo. Là, le maître des lieux, le Commandant Ouattara Gaoussou dit Jah Gao nous reçoit et explique, preuves à l'appui, les reformes qu'il entreprend pour assainir le corps militaire sous son commandement.

Concernant la plainte des ex-combattants, il a révélé une vaste opération de récensement des éléments qui résident dans les casernes. L'objectif, selon lui, est de savoir qui est qui et qui fait quoi, étant entendu qu'il est maintenant temps pour tous de savoir qui est chacun. “C'est ce qui suscite autant de commentaires.

De toutes les façons, nous sommes dans un camp de gendarmerie et nous devons partir un jour. Même les cités universitaires devront un jour être libérées au profit des étudiants”, a-t-il soutenu. Pour lui, ceux qui se plaignent sont bien souvent des personnes qui n'ont jamais tenu une arme, et qui ne sont des ex-combattants que de nom. “Leur problème, c'est qu'ils veulent tous devenir militaires. Ce qui n'est pas possible.

Quand il y a des projets, nous réunissons les cinq commandants de compagnies que nous avons mises sur pied pour leur demander de donner le nom de leurs éléments concernés. L'ADDR nous avait octroyé 30 places pour l'intégration dans la fonction des eaux et forêts. Aujourd'hui, la liste est venue que voici (il nous montre la liste ndlr) avec les numéros de profilage et de téléphone.

Tout ce qu'ils disent n'est pas juste”, a indiqué le patron du camp commando, qui nous a fait visité le camp, avant d'afficher sa détermination à assainir Abobo. Nous y reviendrons.



Y. DOUMBIA
Source : L'Inter

Mardi 20 Août 2013
Vu (s) 1476 fois



1.Posté par Hermann N'da le 20/08/2013 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça c'est leur problème . Nous, on a d'autres chats à fouetter . Mais ces idiots doivent savoir que leur désillusion est irréversible. Ils n'auront RIEN !!!

2.Posté par Sily Camara le 20/08/2013 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Batra déni !! ", on vous a promis quoi ? Vous ne connaissiez pas le Mossi et vous l'avez suivi. C'est le sang des ivoiriens que vous avez égorgés, c'est leurs cadavres qu'il va vous donner. Pour boire et manger. Gnan môgô deni nounou! A man fohi yé fôlô.

3.Posté par WALACE le 20/08/2013 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Continuez de croire aux chiffons journaleux de notre voie qui chaque fois changent de pseudo pour avoir une connotation nordique à leurs articles
nous savons tous que le FPI n'a jamais voulu le bonheur de la côte d'ivoire
et vous conviendrez avec moi que ma thèse est juste quand je dis que NOTRE voie est un journal de faits divers,
en voilà des preuves
laissez les ivoiriens tranquille , on n'a plus besoin du FPI , c'est fini , vous resterez dans l'opposition pendant 50 ans , je dis 50 bien ans sans voir le nouveau soleil se lever sur la côte d'ivoire c'est à dire le soleil de son développement amorcé par OUATTARA

4.Posté par Hermann N'da le 20/08/2013 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu as parfaitement raison Patriote Sily. Ces ferrailleurs n'ont encore rien compris. Ce sont des bateaux de milliards qui vont vous trouver bientôt au port d'ABOBO. Analphabètes !!!

5.Posté par Angoua d''''''''Aboliko le 20/08/2013 19:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah! Walace le borgne aveugle. Que t''''''''ont-ils donné à boire tes leaders du RDR qui sont aujourd''''''''hui au pouvoir après avoir "retabli la justice"pour que tu réfuses d''''''''admettre la verité qui nous saute aux yeux?Un jour tu comprendras

6.Posté par Osdansgorge le 20/08/2013 20:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Slt mon frère Camara, j''espère que tu vas bien. Coucou à tous les membres de la belle famille RP. Camara, est ce que tu peux demander à ses rêveurs si on discute du prix d''un poisson qui se trouve dans l''eau? C''est peine perdue et puis vous irez où avec votre petite colère? Comme le dit l''adage"qu''est la fourmi peut faire à la cola?" Dans tous les cas y''a deux cas, soit dramane qui vous matte, soit c''est les guerriers de l''ombre. Mais il est que ce soit dramane lui même sinon, hum.

7.Posté par marie le 21/08/2013 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous n avez encore rien vu,,on vous a embauchés pour massacrer les creatures de Dieu, des etres humains , des valeurs sacrées...vous avez versé du sang des ivoiriens parce qu on vous a promis de l argent .Combien coute le sang d un etre humain? Repondez-moi...au lieu de regrettrer les actes malefiques que vous avez posés et vous repentir , vous vous contentez de reclamer l argent du sang. C est ce qui montre que satan votre maitre est fier de vous car il ne veut jamais le bonheur de ses adeptes ques vous etes .Et si satan est fier de vous cela veut dire que Dieu est contre vous alors mefiez-vous!!!!! Qu á fait Juda de l argent qu i l a recu pour la tete de Jesus?????n est ce pas c a l ´a depassé á consommer jusqu á il s est suicidé??????
Alors il temps pour vous de regretter vos actes et de vous repentir car le temps est proche eeee

8.Posté par marie le 21/08/2013 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et votre maitre sera bientot lié pour mille ans et vous vous allez disparaitre ddans la nature,personne ne souviendra de vous. Votre galére est une preuve du triomphe du Digne fils d Afrique GBAGBO.Il est temps pour vous d aller temoigner á CPI pour sa liberation

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !