Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

CPI/Procès Laurent Gbagbo: Communiqué de la Représentation FPI USA

L'Afrique en mouvement - serge pacome Abonga le Jeudi 14 Janvier 2016 à 16:35 | Lu 997 fois

Communiqué de la Représentation FPI USA relatif au procès du Président Laurent Gbagbo et du Ministre Charles Blé Goudé, prévu pour le 28 janvier 2016 à la Cour Penale Internationale



Camarade, le procès du président Laurent Gbagbo est prévu pour le 28 Janvier 2016, à la Cour Pénale Internationale. Un procès qui doit pouvoir faire place à la verité et voir la libération du président Laurent Ggagbo et de son ministre Charles Blé Goudé. Comme Laurent Gbagbo l’a si bien dit lui même le 05 Décembre 2011, lors de sa comparution à la CPI «je suis là et on va aller jusqu’au bout»

Camarade, nous voudrions te rappeler que ce procès est le procès de la honte. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont à la Haye, aux mains des impérialistes des temps modernes avides d’exploitation et d’avilissement des peuples dits plus faibles simplement pour avoir refusé de marchander la souveraineté de la Côte d’Ivoire.

Voila pourquoi, la mobilisation ne doit faiblir. La pression ne doit baisser d’un cran. Les impérialistes doivent sentir que Laurent Gbagbo a avec lui des hommes et femmes de tous ages, toutes conditions sociales et de tous horizons. Nous devons maintenir la flamme du combat en faveur du père de la démocratie ivoirienne et du combat pour la souverainté des nations africaines surexploitées par les grandes puissances.

Camarade, la libération des prisonniers politiques en Côte d’Ivoire, l’instauration d’une démocratie , la reconquête des libertés individuelles et la souveraineté des Etats africains passent par une éclatante libération du président Laurent Gbagbo de la CPI.

C’est aussi l’occasion de rappeler au Procureur de la CPI qu’il est temps de mettre en accusation ceux qui, en Côte d’Ivoire, parmi les nouveaux dirigeants ivoiriens, se sont rendus coupables de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de crime de génocide et qui contre toute impunité continuent de jouir des biens mal acquis .

La Représentation FPI USA appelle donc tous les ivoiriens, africains et tous ceux qui soutiennent la cause du président Laurent Gbagbo à effectuer massivement le deplacement sur la Haye le 28 janvier 2016 prochain. Restons déterminés et résolument engagés vers cette bataille . Ce combat, nous l’avons deja gagné. Cela n’est plus qu’une question de temps.

Tous à La Haye le 28 janvier 2016 !

Free Laurent Gbagbo !

Fait, le 13 Janvier 2016.

La Représentation FPI USA

Kouakou Sekre

serge pacome Abonga
Jeudi 14 Janvier 2016
Vu (s) 997 fois



1.Posté par Ashlan Ahossainth le 20/01/2016 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La mobilisation sera à son paroxisme. Gbagbo es plus que jamais une icone et le monde sera à ce dernier "concert" a la CPI. Que la Verité triomphe!

2.Posté par djoubian de Panam le 27/01/2016 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Djoubian de Panam Le 26/01/2016 à 22:42:29

L'heure n'est plus à la polémique, en réalité mon souhait est qu'il s'exprime dans une langue africaine. Peu importe que ce soit en Baoulé ou en Dioula. Le plus important c'est qu'il renonce à la langue coloniale. Il bénéficie d'une tribune extraordinaire devant la CPI et retransmis partout dans le monde. Et il jouit depuis son arrestation de soutiens qui dépassent les limites de la Côte D'Ivoire. Il faut sortir du schéma tracé par ceux qui l'on conduit en prison au mépris du droit et de la dignité des africains. Certes il n'y a pas encore de langue officielle en C.I mis à part le français et là n'est pas la question. Il est victime d'un procès politique par conséquent la réponse et la réaction doit éminemment être politique. S'il s'exprime en français il n'y a rien de nouveau sous le soleil, en revanche s'il se décide à s'exprimer dans une langue africaine qu'il maîtrise, je crois que le,procès prendra une autre envergure et une autre dimension. J'en suis convaincu et toutes les personnes qui militent pour le respect que l'on doit à tout individu, ou être humain qui réclame légitimement son indépendance et sa souveraineté. J'insiste sur la cohérence qu'il faut avoir en la matière. On ne peut pas demander son indépendance et continuer à s'exprimer dans la langue des oppresseurs et des dominateurs.
Il s'agit d'une révolution la plus pacifique dont il peut user et abuser. Comprenne qui veut, dans le cas contraire je crois que vous voulez faire diversion, alors que les gens sont de plus en plus informés et prennent petit à petit conscience de leurs droits.
Retenez que le président GBAGBO doit profiter dès à présent de cette tribune formidable pour se montrer digne et respectable. De mon point de vue, il sera plus entendu et compris par les africains s'il parle le Bété, le Dioula ou le Baoulé...
A méditer et faites passer le message au lieu de perdre du temps à débattre de quelque chose, qui n'est pas essentiel. La situation dans laquelle il se trouve aujourd’hui, doit le conduire à laisser le soin à l'administration de la CPI de traduire tout simplement ses propos en français en anglais, en allemand et je ne sais dans quelle autre langue des colons. Quoi de plus naturel !
La manipulation des africains est terminée et l'heure est venue, ou du moins l'heure de nous-mêmes a sonné comme dirait un certain AIME CESAIRE !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !