Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

CPI: Le FPI a qualifié de parti pris flagrant, les accusations de crimes imputées par Ocampo à Laurent Gbagbo

le Lundi 4 Juin 2012 à 09:47 | Lu 923 fois



Miaka Ouretto, président du FPI
Miaka Ouretto, président du FPI
Publié le lundi 4 juin 2012 | IVOIREBUSINESS ABIDJAN - Le parti du Président kidnappé et déporté à La Haye, Laurent
Gbagbo, a qualifié dimanche de "parti pris flagrant" les affirmations du

procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Luis Moreno-Ocampo imputant
au camp Gbagbo les crimes les plus graves commis durant la crise
post-électorale.
"Le procureur est emporté par son parti pris qui est net et flagrant" a
affirmé le porte-parole du Front populaire ivoirien (FPI), Laurent
Akoun.

"Un crime est un crime, il n`y a pas de grave et de moins grave" a-t-il
poursuivi, soulignant que M. Moreno-Ocampo "était dans son rôle et sa logique,
à savoir satisfaire des intérêts internationaux, en jetant le discrédit sur M.
Gbagbo".

En revanche, le Rassemblement des républicains (RDR), le parti au pouvoir,
a estimé que les déclarations du procureur de la CPI était basées sur des
"informations crédibles".

"A ce niveau de responsabilités on n`avance pas de telles allégations sans
preuves, nous avons été tous témoins des crimes commis par le camp Gbagbo" a
affirmé à l`AFP Joël N`Guessan, porte-parole du RDR.

"Les crimes les plus graves commis après l`élection (de novembre 2010,
ndlr) ont été commis, selon le procureur, par les forces de M. Gbagbo", a
déclaré vendredi le procureur du CPI, lors d`une conférence de presse.
Selon les conclusions de son enquête, "M. Gbagbo a organisé des attaques
contre des civils afin de se maintenir au pouvoir", a-t-il affirmé.

Arrivé vendredi à Abidjan, M. Moreno-Ocampo, à qui succèdera prochainement
à la tête de la CPI son adjointe Fatou Bensouda, s`était entretenu le jour
même avec l`actuel chef de l`Etat Alassane Ouattara, avant de rencontrer
samedi des représentants du FPI.

Serge Touré

Lundi 4 Juin 2012
Vu (s) 923 fois



1.Posté par Halin Bebel le 04/06/2012 10:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que c'est INCONCEVABLE qu'un procureur affirme des saugrenuités pareilles! Ce qui est sûr,DIEU est DIEU. Wait and see.

2.Posté par Ariété le 04/06/2012 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment occampo peut-il affirmer d‘abord que les crimes les plus graves sont du fait du camp Gbagbo, et ensuite ne rien dire sur les crimes “les moins graves“? De plus, il soutient que les forces pro-Gbagbo se sont attaquées à des populations civiles, cela veut dire qu‘il y a donc eu en CI qu‘une seule force belligérente, et donc que les accusations portées sur les “commandants“ illettrés comme cherrif ousmane, losseni, wattao, etc, sont fausses, et que la CPI fait erreur en affirmant que totes les parties répondront devant la cour.
L‘analyse de ce faux rapport mettra à nu son entreprise diabolique et son deal opérant fait avec ouattara alassane pour obtenir des millions d‘euros puisés dans les caisses de l‘Etat ivoirien.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !