Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

CPI/ Audience de Laurent Gbagbo le 19 février 2013 : Un non évènement !

le Jeudi 20 Décembre 2012 à 11:21 | Lu 1314 fois



CPI/ Audience de Laurent Gbagbo le 19 février 2013 : Un non évènement !
L’annonce du 19 février 2013 par la Cour pénale internationale, comme date de l’ouverture de l’audience de confirmation des charges à l’encontre du président ivoirien Laurent Gbagbo est selon nous un « non évènement » au regard des nombreuses audiences de mise en état déjà réalisées. Et comme nous l’écrivions, la CPI est certes une juridiction de portée internationale, elle comporte des faiblesses et limites lorsqu’elle est amenée à juger un chef de l’Etat de la trempe de Laurent Gbagbo. Mais au-delà du doute raisonnable, il reviendra à la Défense de M. Gbagbo de démontrer par A plus B, l’innocence de son client.

Voilà ce à quoi nous assisterons à partir du 19 février prochain. En outre, si cette audience n’est nullement un procès avant le procès encore moins un mini procès, elle devrait permettre aux juges de déterminer si les éléments de preuves rassemblés par les procureurs Occampo et Bensouda sont assez solides pour aller à un procès proprement dit. Un procès qui pourrait s’avérer très long mais passionnant au vu des tonnes de documents de notification des charges déjà déposés par l’accusation.

Aussi, si selon M. Fadi El-Abadallah, porte parole de la CPI, une libération provisoire peut intervenir à tout moment voire pendant la période des vacances judiciaires ( du 17 décembre 2012 au 7 janvier 2013), il est peu probable que cela concerne le cas Laurent Gbagbo. Vu que tous les verdicts en la matière sont déjà tombés. Et il est impensable que la CPI tienne une nouvelle audience de mise en état à 42 jours de l’ouverture de l’audience de confirmation des charges (du 7 janvier au 19 février 2013) concernant la mise en liberté conditionnelle de Laurent Gbagbo.

Voilà pourquoi il nous apparaît raisonnable que ces deux petits mois soient mis à profit par l’équipe de la Défense pour se replonger dans les documents fleuves du bureau du procureur afin d’en tirer les contre-vérités nécessaires à l’infirmation des charges ou au cas échéant pour réduire au maximum les allégations qui seront débattues pendant le procès. Là aussi, faut-il douter de la compétence de Maitre Emmanuel Altit qui on le sait, ne s’est jamais manifesté aux portes d’Abidjan pour un début de contre enquête sur le terrain. Allons-nous assister dans les prochains mois à un dialogue de sourd à la CPI ?

Enfin, si le plaidoyer de la Défense devrait tenir compte des seules informations déjà connues et publiées dans la presse sans y ajouter des éléments de contre enquête expertisés et matérialisés, il reviendra donc au président Laurent Gbagbo lui-même de prendre ses responsabilités (individuelles) aussi mises en causes dans l’affaire, pour faire éclater la vérité tout en restant concentré et lucide au sujet des allégations portées contre lui point par point et dans les moindres détails des faits et des évènements survenus en Côte d’Ivoire et dans le seul cadre temporel du 16 décembre 2010 au 12 avril 2011.

C’est seulement à ce prix que son adage « on ira jusqu’au bout » trouvera tout son sens.

Une contribution de P.kouhon/ Eventnews Tv

Jeudi 20 Décembre 2012
Vu (s) 1314 fois



1.Posté par Fatim le 20/12/2012 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LIBEREZ GBAGBO......LIBEREZ GBAGBO.......LIBEREZ GBAGBO.......

2.Posté par Donald le 20/12/2012 21:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi tant d'injustice dans ce monde mais ce que l'homme noir surtout doit retenir c'est sa dignite et la solidarite qui doit etre un quotidien entre africain et je confirme que audience pas audience gbagbo sera liberer et une liberte definitive parce que dieu il agit dans la jistice et dans la verite

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !