Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

CPI : Audience à huis clos de Gbagbo : Les juges délibèrent !

le Mercredi 3 Octobre 2012 à 07:57 | Lu 4632 fois



CPI : Audience à huis clos de Gbagbo : Les juges délibèrent !
Cela fait une semaine jour pour jour qu’a eu lieu l’audience à huis clos de l’ex président ivoirien, Laurent Gbagbo à la Haye. Que s’est-il réellement passé les 24 et 25 septembre 2012 à la CPI ? La Chambre préliminaire I présidée par De Gurmendi a confronté les deux rapports médicaux des experts commis par la Défense et par la Cour elle-même, sur l’état de santé de Laurent Gbagbo. Un préalable pour la suite de la procédure, donc bloquant de facto la tenue d’une éventuelle audience de confirmation ou d’infirmation des charges retenues contre l’ancien N°1 ivoirien.

« Il n’y aura pas de nouvelle date de l’audience de confirmation des charges tant que les juges n’auront pas délibéré sur l’audience à huis clos qui vient d’avoir lieu et dont la date de délibération peut intervenir à tout moment » nous a confié hier, Fadi Abdallah, porte parole de la CPI. Si pour Me Altit, l’avocat de Gbagbo, il était important que la CPI sache que son client a subi une maltraitance lors de sa détention à Korhogo, la nouvelle procureure, Fatou Bensouda, elle, souhaiterait que l’audience de confirmation ait lieu, avec ou sans Laurent Gbagbo. Mais au fond, quels sont les enjeux de cette audience à laquelle l’intéressé lui-même a pris part ?

Première hypothèse : La CPI déclare Gbagbo apte

Si le délibéré des prochains jours de la CPI déclare Laurent Gbagbo apte à prendre part aux procédures engagées à son encontre, cassant ainsi la thèse de la maltraitance brandie par la Défense, cela pourrait affaiblir à un degré près l’arsenal juridique de la défense sans enrhumer véritablement le dossier ; encore moins la suite de la procédure. Au contraire, il faudra s’attendre à un procès s’il y en a un, très électrique et émouvant. Car pour la première fois, l’ex président ivoirien, après ses adresses à la nation du temps de son pouvoir et son face à face avec son rival politique, Alassane Dramane Ouattara à la veille des présidentielles de novembre 2010, va s’adresser en direct au monde entier, à cette communauté internationale (l’autre partie qui ne sait toujours pas ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire) pour dire sa part de vérité dans cette crise postélectorale qui a fait tant de victimes jusqu’aujourd’hui encore.

Et ce, à commencer par l’audience de confirmation des charges. Quelle opportunité pour le président historien-enseignant de donner un cours de droit et de démocratie au reste du monde, sinon à ses détracteurs ! « On ira jusqu’au bout » avait-il lancé le 5 décembre 2011, lors de sa comparution initiale devant les juges de la CPI.

Malheureusement, si le suspect, lui, semble maîtriser tous les contours de la crise, donc les raisons qui l’ont envoyé à Scheveningen pour avoir été au cœur des évènements, sa Défense quant à elle veut gagner du temps. Car il serait impossible pour trois avocats d’avaler et de digérer 15000 pages d’accusation avec des détails parfois accablants, sans compter la pile de vidéos et les nombreux témoignages des 139 témoins répertoriés par la CPI. Le tout en si peu de temps. On comprend donc que Me Emmanuel Altit, un vétéran des barreaux parisiens et fin connaisseur des rouages de la CPI, veuille grignoter sur ce qui lui reste de droit. Car si la bataille juridique semble être à porté de main, le volet politique pourrait présenter plusieurs inconnus.

Deuxième hypothèse : La CPI déclare Gbagbo inapte !

Si le délibéré estime que l’ex président ivoirien, compte tenu de ses conditions de détention à Korhogo présente des séquelles ne lui permettant pas de prendre part à son procès, certes cela pourrait être interprété comme une victoire du côté des partisans de Laurent Gbagbo et un aveu de la cour si cette décision peut entraîner une libération provisoire du prisonnier le plus célèbre de la CPI ; En outre, elle pourrait vider le procès de son vrai contenu s’il y en a un.

Car si le monde entier s’élève contre ce procès avec en tête les Etats-Unis, une détention puis un éventuel procès qualifiés d’illégaux et impartiaux par nombre d’observateurs, c’est bien parce qu’il concerne un homme hautement politique et qui a incarné le multipartisme et la démocratie en Afrique subsaharienne. Ne pas donc voir Gbagbo défendre sa position de vive voix à la barre serait un peu décevant pour ses milliers de supporters qui ne l’ont plus revu depuis le 5 décembre 2011, lors de sa comparution initiale à la Haye. Le Woody de Mama doit parler et il va parler ! Alors vivement que celui qui est présenté au monde entier comme le bourreau de 3000 personnes tués dans la crise postélectorale vienne à la barre pour qu’éclate la vérité au grand jour, pour la mémoire des victimes et pour l’histoire !

Philippe Kouhon/ Eventnews Tv

Mercredi 3 Octobre 2012
Vu (s) 4632 fois



1.Posté par antu le 03/10/2012 09:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que votre hypothse de depart n'est pas correct. Si les juges declare le pr apte cela ne veut pas dire qu'il n'a pas subit de maltraitance.

2.Posté par antu le 03/10/2012 09:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que votre hypothse de depart n''est pas correct. Si les juges declare le pr apte cela ne veut pas dire qu''il n''a pas subit de maltraitance.

3.Posté par fatim le 03/10/2012 09:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Philippe Kouhon, tu as coupe mon coeur a voir le titre...

4.Posté par Eric elabo le 03/10/2012 10:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si reelement la cpi declare gbagbo apte pour subir un proces de confirmation ou infirmation des charges retenues contre lui cela ne voudrais pas dire qu'il n'a pas ete torturer,moi jusqu'a present je declare la cpi incompetent a juge gbagbo donc sachent deliberer sur l'audience a huis clos sinon...je salus fatim et herman n'da tenons bond car Dieu est au controle notre president sortira victorieux quelque soit tous ses magouilles .

5.Posté par tido le 03/10/2012 10:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce ke di kouhon nai pa fo sai occidento son pret a tou voye le ka katinan mai 1e chose est sur DIEU va le liberez ...

6.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 03/10/2012 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Philippe, je suis d'accord avec mes prédécesseurs qui ont relevé que si l'hypothèse de l'aptitude du P.R à suivre son procès était retenue par les juges, cela n'équivaudrait point à la négation des traitements inhumains à lui infligés par Ouattara et ses bras armés. Il peut tout simplement s'agir des conséquences que les juges auront décidé d'en tirer. Sinon, les hommes de l'art, c'est-à-dire, les experts médicaux ont déjà conclu aux séquelles de cette maltraitance. Les juges repondront donc seulement à la question de savoir si l'importance de ces séquelles est de nature à abolir les capacités du P.R à suivre son procès. Donc, il n'est pas exact d'avancer que si la thèse de la capacité du P.R à suivre le procès était retenue, cela voudait systématiquement dire qu'il n'y a pas eu de crimes contre lui lors de sa détention à Korhogo. En tout état de cause, comme Philippe l'a relevé, la défense tenait à ce que ces traitements subis par le P.R ne soient pas passés par pertes et profit. Qu'est-ce à dire ? A dire d'experts, le P.R a subi des sévices corporels et autres traitements inhumains. Alors, l'objectif réellement visé par la défense, c'est : ON FAIT QUOI DE CES AGISSEMENTS CRIMINELS ? La défense entend contraindre par tous les moyens à non seulement admettre que les violents, les brutaux, les sanguinaires, les criminels ne sont pas du côté du P.R mais aussi à forcer la main à cette fameuse CPI à tirer les conséquences de droit des rapports d'expertise réalisés en conséquence de leurs ordonnances. Donc, que l'audience à 8 ou à 10 clos admette la capacité du P.R. à suivre son procès ou non, les enjeux de ces rapports médicaux demeurent entiers. SUR L'INTERET DU P.R. A PARLER AU MONDE ENTIER : Oui, je souhaite de tout mon coeur que le Président Gbagbo explique, parle au monde de ce qu'il ne sait pas de ce qui s'est passé en C.I, de ce qu'il ne sait pas réellement de l'individu Dramane Ouattara qui a décidé de squatté un pays paisible en y semant des troubles meurtriers depuis près de 20 ans. Au stade ou nous sommes arrivés, il est important que le P.R. parle au monde pour s'interroger avec les ivoiriens sur les propriétaires de la rébellion qui ravagé la C.I depuis la nuit du 18 au 19 septembre 2002 et qui poursuit son chemin à ce jour. Oui, ce procès doit se tenir afin que le Président Gbagbo explique comment la droite française a conçu une rébellion contre la C.I parce qu'elle veut que la Côte d'Ivoire ne soit pas aux ivoiriens mais aux enfants d'immigrés et aux immigrés. Le Président GBAGBO doit parler, aux USA, à la France, à l'Allemagne, au Royaume-Uni, en tout cas à l'Europe toute entière, à certains pantins de chefs d'Etat africains, en les interrogeant si dans leurs pays respectifs, il n'y a pas d'instruments régulateurs des élections présidentielles.En clair, si ce sont des ambassadeurs accrédités dans leurs pays qui déterminent comment les élections présidentielles doivent être conduites et instiguer la proclamation des résultats. Oui, il est impérieux que le P.R parle pour demander si nulle part sur cette planète, on n'a jamais recouru au " recomptage des voix" qu'il avait proposé face au contentieux électoral du 28 novembre 2010. Oui, les USA, la France et consorts devront donner à ce procès le nombre de victimes enregistrés à l'occasion du recomptage des voix à HAITI, aux USA, à MORDAVIE...etc. Oui, Gbagbo doit avoir la réponse précise sur la question de savoir si une proposition de recomptage de voix occasionne 3.000 morts selon AFP, RFI, France 24, Africa 24, I.TELE, CNN, et leurs semblables . Oui, ce procès est nécessaire pour la délivrance, et des ivoiriens, et des puissants eux-mêmes. Oui, ce procès s'impose pour savoir s'il y a eu des bourrages d'urnes le 28 novembre 2010, des bastonnades des scrutateurs, des assassinats, des viols des représentants de la LMP plus précisément dans la partie septentrionnale de la C.I ou non. Ne pas tenir ce procès, c'est frustrer l'histoire d'un important pan. Ce procès doit se tenir. Des livres doivent en découler afin que les générations futures, ceux qui naissent au moment même ou je formule ces lignes sachent qu'il fut un jour, un individu dénommé au départ ALASSANE DRAMANE OUATTARA, qui préfera à l'âge de 62 ans en 2010, le nom ALASSANE OUATTARA, dans le seul but de faire bien, c'est-à-dire, de se débarrasser d'un nom à forte puanteur burkinabè, puanteur dont ne peut pourtant se détacher son timbre vocal jusqu'à sa tombe. Qui débarqua en C.I en 1989 officiellement. Qu'on présentant comme étant uniquement venu relever l'économie du pays en difficulté. Mais qui n'administra aucune potion salvatrice à cette économie. Et décida finalement de diriger les ivoiriens de force. A cet effet, il introduisit le phénomène des coups d'Etat en C.I . Et depuis l'irruption indue d'un tel individu sur la scène polique de la C.I, des milliers d'ivoiriens sont morts. Que cet invididu a pour totem le respect des règles de droit. Voici en quelque sorte pourquoi la tenue de ce procès est attendu de tous, et de moi plus particulièrement. Je prie pour que ce procès se tienne. Et Dieu qui est vérité, fera en sorte que ce procès se tienne afin que la vérité des Hommes soit dites, et que lui Dieu, conserve le dernier verdict à l'encontre de tous ceux qui se seraient mêlés à tout ce qui se passe en C.I

7.Posté par Duval le 03/10/2012 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci mon frère TCHEDJOUGOU ! Il n'ya plus de commentaires à faire. Il faut que ce procès ait lieu même si le PRESIDENT GBAGBO doit être condamné à vie.
Que DIEU qui est Miséricorde nous garde et nous donne le temps de suivre ce procès en direct. Amen

8.Posté par agassou le 03/10/2012 13:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les colons se moquent vraiment de nous ! Gbagbo n'a rien a faire la bas. Ces assassins de Blancs de merde perdent rien. Chacun son tour chez le coiffeur! En atte.dant bon appetit aux Chinois.

9.Posté par Don KOFF le 03/10/2012 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Y a t-il une place à la Haye pour ces négriers des puissances occidentales ?Ils foutent le chaos en Afrique et cela reste impuni. Pour nous tenir sous leur influence et nous exploiter, voilà comment il traite un Président comme Gbagbo à cause de leurs intérets.Tôt ou tard cela prendra fin.Comme l'a dit le Prési, le deuxième nom de Dieu c'est le temps.Et le temps viendra où malgré ces traites de rebelles comme Soro et sa bande,ces assoiffés de sang et cupide comme ADO ou AO ne seront qu'un souvenir merveilleux pour notre pays.
Que Dieu bénisse notre Afrique.

10.Posté par souseck le 03/10/2012 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vive la révolution permanente, vive la côte d'ivoire ! Nous vaincrons, soyons juste un peu patient et ne l'oublions pas, le temps est l'autre nom de DIEU ! Bien à vous tous !

11.Posté par goli le 03/10/2012 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pardonnez faites attention a vos titres, parce que nous autres sommes sensible a tous ces informations qui viennent de la cpi, que dieu benisse la CI, le PR GBAGBO et tous le peuple ivoirien. nous vous soutenons depuis la chine ou nous nous trouvons

12.Posté par Jason pappoué le 03/10/2012 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi je ne suis pas juriste mais personnellement je pense qu'il y-a un gros problème au niveau de la CPI.
Les blancs se moquent de ce que Gbagbo a été maltraité ou pas à Korogho de toutes les façons c'est prisonnier. Mais ce qui fait qu'ils tournent en rond à mon avis la Côte d'Ivoire n'a pas encore ratifié le traité donnant droit a la CPI de le juger.
Or en le jugeant cela ne crée t'il pas une JURISTE-PRUDENCE? En d'autre termes un homme comme BUSH ne pourra t'il pas être jugé sans la ratification du traité par les US?. Ce qui sera un fait historique.
C'est là, la vraie question, bon c'est juste une contribution, d'autres peuvent apporter la contradiction.

13.Posté par Hermann N'da le 03/10/2012 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Cher JASON PAPOUE pour ta contribution.
Seulement il est bon de souligner que si c'est la ratification du traité de Rome, par la CI, que la CPI attend, cette nouvelle donne ne peut être juridiquement applicable au Président Laurent GBAGBO. C'est ainsi que les juristes parlent de la non rétroactivité de la loi. Cela signifie en des termes très simples qu'une loi qui est votée aujourd'hui ne peut s'appliquer à une situation vécue hier.On dit que la loi n'est pas rétroactive.

14.Posté par Fatim le 04/10/2012 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y'a quand meme,une difference entre le titre et l'article. Moi je croyais a un compte rendu de la deliberation de la CPI,mais au finish c'est un ramassis d'hypotheses de l'auteur de l'article.Je pense tres sincerement que ce proces doit avoir lieu pour que tout le monde entier sache la verite sur ce qui se passe en CI. On ne met pas quand meme un president elu pour rien en prison. Toutes ces gesticulations,c'est pour nous detourner de la verite. La question de fond demeure,qui a gagne les elections en CI? C'est ca la verite...

15.Posté par Yuotam le 04/10/2012 01:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est MAMA où RIEN, KOUDOU LAURENT GBAGBO KAFISSA, n'a rien à faire dans les geôles des petits blancs, ces petits blancs n'ont ils pas tuer assez de noirs comme çà, ces bandes de charognards vivant de charognes de nos vieillards, d’enfants, de femmes de bébés, de vrais vampires vivant de nos cacaos et diamants de sang, avec la complicité d’autres nègres de services des traîtres et collabos vendant leur race pour des clopinettes.

Des tristes individus comme Jean Marc SIMON, CARTER III, SARKOZI, BUSH, OBAMA, TONY BLAIR, ces NAZIES, ces criminels et bandits de grand chemin, ont leur place bien mérité au chaud a la CPI.

Surtout ce minable ambassadeur Jean Marc SIMON, qui à fait tirer dans le dos du porte parole des FDS par des Snippers depuis la résidence de l’Ambassade FranSSaise, c’est armée NAZIE des Gaulois est remplie de lâches, alors qu’il sortait de la résidence de l’ambassadeur après une réunion avec ce chien de bâtard d’ambassadeur, si j’étais a la place du président GBAGBO, j’aurais donné l’ordre de détruire ce nid de vipère sur le champ, ce qu’on appel a la guerre comme a la guerre, œil pour œil dent pour dent, je paris que les petits blancs nous respecteront le jour qu’on ira sur le même terrain de cruauté.

Ce qu’ils oublient c’est qu’on à certes perdu une batail mais nous n’avons pas perdu la guerre, on rendra notre coup tôt où tard.

16.Posté par Abel EBESSE LUMBALA le 04/10/2012 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que la CPI soit dissoute, elle n'existe que pour les dirigeants africains. Les Présidents Irakien, Saddam Hussein et Mouammar Kadhafi ont été assassinés par les dirigeants occidentaux mieux identifiés, ces derniers sont libres à jamais, que fait la CPI ? Que l'on libère ceux des africains détenus illégalement. Pourquoi cette politique de deux poids deux mesures ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !