Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

COTE D’IVOIRE : Un pays toujours convalescent

le Lundi 11 Juin 2012 à 07:57 | Lu 1209 fois



COTE D’IVOIRE : Un pays toujours convalescent
Il y a moins d’un mois, Alassane Ouattara et ses proches célébraient le tout premier anniversaire de l’investiture du président ivoirien. A l’occasion, ils s’étaient ingéniés à mettre en avant le retour de la paix et de la sécurité dans le pays. Malheureusement, les événements de vendredi dernier, à la frontière d’avec le Libéria relativisent considérablement ce bilan. Il est vrai que cette zone ouest du pays a quelque chose de singulier.

Mais par son envergure et son impact, on n’était loin de s’attendre à ce qu’un an après sa capture, les proches de Laurent Gbagbo, soient aussi déterminés. C'estcertainement la plus grosse perte que la mission des Nations unies ait enregistrée depuis son déploiement en Côte d’Ivoire. Le vendredi 8 juin, ce sont sept soldats nigériens de l’ONUCI qui ont été tués lors d’une embuscade tendue par des miliciens pro-Gbagbo venus de l’autre côté de la frontière libérienne.

Même si c’est le cas de ces soldats dont on parle le plus, il ne faut pas néanmoins occulter le fait qu’au moins huit civils avaient également perdu la vie lors du même guet-apens. S’ajoutant à toutes les autres attaques et à la violence particulière qui avait été perpétrée dans cette région lors de la crise postélectorale, cette dernière embuscade affecte un peu plus des populations durement éprouvées, au point que lors de sa dernière tournée dans la région, Alassane Ouattara était obligé de promettre la réhabilitation des services sociaux et la reconstruction des habitations... 0:54 11-6-2012

Dans cette dernière attaque, le Liberia a des explications à donner. Déjà, avant la malheureuse embuscade, une ONG de défense des droits humains avaient tiré la sonnette d’alarme, en dénonçant l’indifférence et la négligence de Monrovia vis-à-vis des mercenaires et autres miliciens qui se serviraient de son territoire pour lancer des offensives contre des villages de l’ouest-ivoirien. Ces accusations avaient aussitôt été balayées du revers de la main. Mais après ce qui s’est passé, il va falloir aller au-delà d’un démenti verbal formel. Par ailleurs, la légèreté manifeste avec laquelle Ellen Johnson Sirleaf se prend contre les adversaires d’Alassane Ouattara, est d’autant plus surprenante que le Liberia, pour avoir vécu ce qu’il a vécu, sait mieux que quiconque le prix de la paix.


Du côté d’Abidjan, cette attaque sonne comme un réveil. En effet, depuis un certain temps, Alassane Ouattara et ses collaborateurs semblaient se reposer dans une sorte d’autosatisfaction. Et se gargarisaient allègrement de leurs succès politico-diplomatiques. C’est ainsi qu’à la faveur du premier anniversaire de son investiture, le chef de l’Etat ivoirien s’était quelque peu "vanté" du retour du pays à la paix et à la sécurité.

Certes, la Côte d’Ivoire n’affiche plus les images qu’on avait d’elle au plus fort de la crise en début 2011. Pour autant, les partisans de l’ancien président, Laurent Gbagbo ne s’avouent pas vaincus. Ils ne semblent pas avoir dit leur dernier mot. Et la mort des sept soldats nigériens et des huit civils ivoiriens, en est l’illustration la plus plausible. Cela implique par ailleurs que le chemin menant à la réconciliation nationale est à la fois plus long et plus tortueux qu’il en avait l’air.

Boubacar Sanso Barry pour guineeConakry.info

Lundi 11 Juin 2012
Vu (s) 1209 fois



1.Posté par Halin Bebel le 11/06/2012 09:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on ne sait pas ce qui se passe dans un pays,on se tait Monsieur.Quand allez-vous arreter de jeter du discrédit au pauvre GBAGBO? Sachez pour votre gouverne,que tout ceci n'est qu'un coup tordu des tenants du pouvoir,pour faire inculper GBAGBO parce que son dossier est VIDE. Cherchez la VERITE et vous la trouverez (Mathieu 7,7)

2.Posté par gnon le 11/06/2012 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bien dit mon frère halin benel. la majeur partie des partisans du président GBAGBO sont aujourd'hui hors de la côte d'ivoire. c'est ce gouvernement de OUATTARA qui tue les casques bleus pour l'attribuer aux pro-GBAGBO. souvenez-vous des femmes qu'ils ont tuées eux-même à Abobo.

3.Posté par L''initier le 11/06/2012 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Perroquet , tu ne fais raconte ce que tu as entendu à la radio et sur les chaines de télévision de propagande. Quant on ne sait rien, il faut la fermer. Tant que vous aller accusé les pro-gbagbo comme vous le dites, il y aura toujours des morts . Car en vérité ceux là même qui tuent sont ceux là qui ont combattus après de l'armée de ouattara0.

4.Posté par Xerces le grand le 11/06/2012 13:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour une fois l'Elysee n'est pas dupe réfute la thèse de l'attaque des combatant pro-Gbagbo demande une contre expertise du rapport de l'HRW a d'autre ONG francaise installée en CI l'administration Hollande pointe du doigt des mercenaire burkinabé

5.Posté par Xerces le grand le 11/06/2012 13:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour une fois l''Elysee n''est pas dupe réfute la thèse de l''attaque des combatant pro-Gbagbo demande une contre expertise du rapport de l''HRW a d''autre ONG francaise installée en CI l''administration Hollande pointe du doigt des mercenaire burkinabé

6.Posté par odehoucou@yahoo.fr le 11/06/2012 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gbagbo qui est en prison comment il peut entretenir des personnes armées? arrêtez donc ces bavardages journalistiques. Les FRCI et autres dozos, mercenaires continuent de tuer les ivoiriens sans que les ong de droits de l'homme en parle. Dieu vous voit

7.Posté par Marie21 le 11/06/2012 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous devez mr Boubacar,parler de l'incapacité de gouverner d'ado,qui entraine toutes ces dérives.Son incapacité de payer ces hommes à qui,il a promis des millions sans les avoir,donc incapable de les payer,incapable de faire rentrer les milliards de mr solutions,là aussi mensonges,incapable de réconcillier les ivoiriens,par son manque d'humilité.mr,Boubacar de conakry.info,faites des recherches ,des analystes justes,ne soyez pas un pigiste ou un perroquet.Les proGbagbo dont vous parlez sont tués par les frci,chassés de leur pays,n'emputez pas l'incapacité d'ado au Libéria,ceux sont les milces de wattra impayés qui tuent.Cessez de mentir sur Gbagbo,les ivoiriens;ils sont fatigués des mensonges d'ado,de ces frci,ces dozos,son onuci,toute sa clic.Nous voulons la paix dans notre pays.

8.Posté par De kartarin le 11/06/2012 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M Aboubacar avant de wouwouzeler des contres vérités sur le net,vérifiez d'abord l'information en votre possession,de peur que vous ne deveniez,non un journaliste menteur,mais plutot un journalier au service du mensonge international qui couvre GBAGBO de tous les péchés du monde. Sache que tous les pro-gbagbo ont été exécutés par les hommes de OUATTARA.

9.Posté par natacha brou le 13/06/2012 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VOUS NE SAISSEREZ JAMAIS DONC DE MANTIR ESPECE D INCONCIANT LA VERITE VOUS MORDRA UN JOUR,

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !