Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

COTE D’IVOIRE CINQUANTENAIRE DANS LE NOIR

L'Afrique en mouvement - Redaction - Afrik53.com le Mercredi 10 Février 2010 à 10:53 | Lu 684 fois



COTE D’IVOIRE CINQUANTENAIRE DANS LE NOIR
Paradoxe des paradoxes, incroyable mais vraie. La côte d’ivoire d’Houphouët boigny plongée dans le noir total. L’ON SE CROIRAIT DANS un mauvais rêve, dans un film de fiction, tant le dire paraît insensé et pourtant c’est le gros cadeau de début d’année que Laurent Gbagbo a décidé d’offrir au ivoiriens. C’est la grande prouesse que vient de réussir l’enfant des élections, celui qui avait décidé de gouverner autrement.
Au moment ou l’enfant sorti de Mama promet de faire de la côte d’ivoire la huitième merveille du monde, le peuple de côte d’ivoire s’interroge encore sur ce qui lui arrive 20 ans après le départ du « vieux ».

Tant le tableau est sombre et fait peur à tous. Alors que la côte d’ivoire selon le mot de Gbagbo avait réussi à relever la prouesse d’atteindre un niveau important de développement dans le secteur de l’électricité après la privatisation de l’EECI sous le premier ministre ADO, la situation actuelle interpelle tous aujourd’hui.

QUE NOUS ARRIVE T’IL ?

D'exportateur d'électricité il y à peine 10 ans, la Côte d'Ivoire est sur le point de devenir un pays importateur d'électricité. Selon un haut responsable du secteur de la production d'électricité que nous avons rencontré et qui a requis l'anonymat, "la panne survenue à Azito n'est qu'un faux et beau prétexte pour les gouvernants.

Depuis plus de six ans, on les avait prévenus que s'ils n'investissaient pas dans le secteur, que si on ne renouvelait pas un certain nombre d'équipements, même avec du matériel d'occasion, tout le pays allait être plongé dans le noir pendant des mois. Le ministre de l'énergie est au courant de tout. Mais ils n'ont rien fait. Il faut que les Ivoiriens réclament un débat télévisé pour demander au gouvernement d'expliquer ce qu'il a fait pour qu'on n'arrive pas à cette situation catastrophique.

Car, je peux vous assurer que la situation est catastrophique. Et la gérer comme ils sont en train de le faire, c'est absolument scandaleux et irresponsable. Même la réparation de la panne survenue à Azito ne règlera pas le problème. Notre pays est en déficit de production. Voici la réalité. Ils n'ont rien planifié. Et quand on gouverne sans planifier, c'est ce qui arrive." Voilà qui est dit et bien dit. Car, les délestages sont quotidiens dans notre pays depuis plus de 12 mois. Or la panne d'Azito est survenue le 22 décembre dernier. Entre cette date et la date d'aujourd'hui, qu'est-ce qui a été fait pour régler ce problème ?

Utiliser les milliards du cinquantenaire pour des choses utiles Combien faut-il comme argent pour réparer cette panne ? Alors que les refondateurs s'apprêtent à détourner, pardon, à gaspiller près de 17 milliards pour s’autocélébrer et faire la fête pendant le cinquantenaire de l'indépendance ? Peut-on faire la fête sans électricité ? Les Ivoiriens se fichent bien de savoir ce que l'historien Pierre Kipré va leur raconter le 7 août prochain, s'ils perdent leur travail pour un problème d'électricité. Qui pense aux conséquences désastreuses de cette gestion calamiteuse et villageoise de la chose publique. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. La priorité du moment se maintenir contre vents et marrée au fauteuil présidentiel. Seul robert Mambé hante ’’le plus grand criminel de tous les temps’’ hantent l’esprit de Monsieur GBAGBO ET COMPAGNIE.

Qui pense aux conséquences dans les hôpitaux, dans les centres hospitaliers. Dans tous les cas ils iront se faire soigner ‘’leurs dents’’ au Maroc avec toute la logistique présidentielle. Qui pense aux activités économiques et industrielles déjà essoufflées par l’absence d’une politique proactive et dans l’attente d’un souffle nouveau. Tans pis pour les provisions de la semaine, tans pis pour l’insécurité, tans pis, tans pis Tans pis pour le peuple, Car c'est ce qui va arriver avec les délestages, si les industriels ne peuvent plus travailler à temps plein. Et en plus, avec l'insécurité qui règne dans le pays, les Ivoiriens vont être obligés d'accepter de vivre dans le noir chaque jour entre 19 h et 23 heures ?

Pendant que les "refondateurs" seront dans leurs immenses châteaux climatisés, avec de puissants groupes électrogènes tournant à fond. Quel cynisme ? Après le chômage, la faim, les déchets toxiques, les détournements massifs…on livre maintenant le peuple aux ténèbres. Dieu, viens sauver ton peuple.


Redaction - Afrik53.com
Mercredi 10 Février 2010
Vu (s) 684 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !