Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

CI - Sécurité et défense: Les FRCI font un blocus entre Yamoussoukro et Bouaké

le Mercredi 17 Avril 2013 à 06:08 | Lu 1075 fois

Les populations de Tiébissou, localité située entre Yamoussoukro et Bouaké, se sont réveillées le vendredi 12 avril dernier, avec la grande surprise de constater l’établissement d’un corridor tenu par des éléments des Forces Républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), à la sortie nord de la ville, en direction de Bouaké.



CI - Sécurité et défense: Les FRCI font un blocus entre Yamoussoukro et Bouaké
Ce corridor est érigé exactement au même endroit où était positionné le dernier rempart des ex-Forces de défense et de sécurité ivoiriennes (FDS), pendant la crise qui les opposait aux ex-Forces armées des Forces nouvelles (FAFN). Nous avons pu faire le constat par nous même, à notre passage dans la ville, le samedi 13 avril dernier.

Cette découverte inattendue s'est vite muée en inquiétude chez les populations, d’autant plus que les militaires présents dans ce corridor (qui avait été levé avec la fin de crise militaire), sont non seulement tous inconnus dans la ville, mais sont lourdement armés.

La nouvelle de leur présence a vite fait le tour de la localité, et les curieux ne manquaient pas, dès les premiers jours, de se ruer vers le quartier Sangankro abritant ce check-point, pour se rendre compte de cette présence, qui alimente toutes les causeries.

Certaines personnes croient savoir les raisons de ce blocus militaire sur cet axe. « On nous a expliqué qu’ils sont là pour empêcher les ex-combattants ayant manifesté à Bouaké de descendre sur Abidjan, comme ils le font croire », nous a confié un fonctionnaire de la ville, ajoutant que cette raison est soutenue par les autorités politiques et coutumières de la ville. « Il n’en ait rien de tout ça», a lâché le Lieutenant Kéïta, le patron de cette force arrivée d'Abidjan, et dont les véhicules portent la marque « FIR 8 Zone 1 Abidjan » (Force d'intervention rapide 8 zone 1 Abidjan ndlr). « Bouaké dispose du 3ème bataillon et de plusieurs unités de forces, il n’y a donc pas de raison que des forces viennent spécialement d’Abidjan pour une telle mission.

C’est faux » a-t-il poursuivit, précisant qu’ils sont là pour la sécurisation des populations. « Vous savez comment les coupeurs de routes sévissent en ce moment et puis nous sommes en période électorale. Les cadres et les populations ont donc besoin de quiétude, et nous sommes là pour ça (…). Nous sommes là sur recommandation de l’Etat major » a-t-il ajouté.

Le Lieutenant indiquera par ailleurs que, outre la voie de Bouaké, la route menant à Sakassou sera également investie par ses hommes, « car c’est là que sévissent plus les coupeurs de route ». Le Lt Kéita appelle donc les populations de Tiébissou à se tranquilliser, car a-t-il dit « C’est pour elles que nous sommes là ». « Les autorités, préfets, sous-préfets, gendarmes, policiers… a-t-il conclu, sont informés de notre présence ». Le préfet du département que nous avons à cet effet approché à dit ne pas pouvoir évoquer le sujet avec la presse, « un tel sujet qui relève du secret de défense ».



Blaise BONSIE, Région du Bélier
L'Inter

Mercredi 17 Avril 2013
Vu (s) 1075 fois



1.Posté par HALIN BEBEL le 17/04/2013 11:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De toute façon,on saura la suite.

2.Posté par LE COSTAUD le 17/04/2013 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça c'est pas faute!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !