Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

CI : Déclaration du Comité Central du FPI

le Jeudi 1 Décembre 2011 à 07:28 | Lu 744 fois



CI : Déclaration du Comité Central du FPI
Déclaration spéciale du Comité Central
Relativement au
Transfèrement du Président Laurent GBAGBO à la CPI

1. Le lundi 28 novembre 2011, dans une procédure complètement illégale, la doyenne des juges du Tribunal de 1ère instance du Plateau, engage une audition du président Laurent Gbagbo sur les infractions de « crime économique ».
2. Le mardi 29 novembre 2011, contre toute attente, la Chambre d’Accusation de la Cour d’appel d’Abidjan notifie au président Laurent Gbagbo un mandat d’arrêt international émanant de la CPI.

3. On assiste alors à un emballement de l’appareil juridico-politique pour aboutir le même jour au transfèrement du président Laurent Gbagbo à la CPI à La Haye, selon une procédure toute aussi illégale.

4. Cette opération n’est qu’une mascarade et une parodie de justice mises en œuvre par le président Alassane Ouattara pour obéir aux injonctions de ses parrains. Elle n’est que la manifestation suprême d’une haine qu’ils vouent au président Laurent Gbagbo pour sa vision politique ancrée sur la souveraineté nationale. Elle finit de convaincre le FPI et ses alliés ainsi que l’opinion nationale et internationale sur le refus définitif de M. Alassane Ouattara de voir une Côte d’Ivoire réconciliée.

5. C’est pourquoi, le Comité Central instruit instamment le Secrétariat Général de prendre des mesures légales appropriées, notamment la mobilisation des structures, de l’opinion nationale et internationale et ce, dans le cadre de l’action unitaire au sein du CNRD afin d’obtenir le retour du Président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire.

6. Par ailleurs, le Comité Central :
a. Condamne ce véritable hold-up politico-juridique de transfèrement du président Laurent Gbagbo à La Haye alors que les enquêtes sont en cours ; ce qui constitue une violation grave de la présomption d’innocence reconnue à tout être humain ;
b. S’insurge contre cet enlèvement politique qui s’apparente plus à une contrainte à l’exil sous le prétexte de « mandat d’arrêt international » alors que les dossiers des vrais criminels de Côte d’Ivoire sont pendants à la CPI depuis 2004 ;

c. Dénonce la collusion du procureur Ocampo avec M. Alassane Ouattara, sur fond de corruption massive dont les indicateurs sont entre autres, la rencontre secrète récente entre les deux hommes à Paris et l’affrètement d’un avion privé par M. Ouattara pour le transfèrement du président Laurent Gbagbo, alors que la CPI dispose de moyens à cet effet ;

d. Assure le président Laurent Gbagbo du soutien et de la solidarité indéfectibles du Parti dans cette épreuve qu’il bravera pour le bonheur des ivoiriens et des africains.

7. En attendant que le Secrétariat Général en liaison avec les organes exécutifs respectifs de nos alliés du CNRD entreprennent des actions idoines, le FPI sur décision du Comité Central :

a. Suspend sa participation à tout processus de réconciliation et demande à tous ses militants et cadres de s’abstenir de toute activité y afférent ;
b. Affirme que le transfèrement du président Laurent Gbagbo signe la rupture du dialogue républicain en cours avec les pouvoir et ses alliés.

8. Enfin, le Comité Central du FPI demande à tous les militants, sympathisants, démocrates ivoiriens et africains de se tenir prêts et de rester à l’écoute de la direction du FPI pour les mots d’ordre imminents à venir.

Fait à Abidjan, le 30 Novembre 2011.


Le Secrétaire Général, Porte-parole
Laurent AKOUN

Jeudi 1 Décembre 2011
Vu (s) 744 fois



1.Posté par contribution le 01/12/2011 18:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
nous avons plutot besoin d actions cocretes au lieu de discours, en avez vous car nous sommes prets pour l ultime combat

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !