Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Bernard Houdin (représentant Europe Amérique du Nord) : « J’ai vu le président Gbagbo à La Haye »

le Lundi 9 Janvier 2012 à 14:13 | Lu 1279 fois



Bernard Houdin (représentant Europe Amérique du Nord) : « J’ai vu le président Gbagbo à La Haye »
Après la réunion organisée par le porte-parolat de Laurent Gbagbo à Paris, vendredi dernier, Bernard Houdin, qui s’est entretenu pendant deux heures avec le plus célèbre prisonnier du monde, a bien voulu «donner les nouvelles» dans cette interview au Nouveau Courrier. "Nous sommes dans notre bon droit, nous savons que nous allons gagner", a-t-il martelé. Nous diffusons ici l'interview exclusive que nous avons réalisée avec lui.

Vous avez eu le privilège de voir le président Laurent Gbagbo à La Haye. Pouvez-vous nous dire comment cela s’est passé et quel est son état d’esprit ?

Avant toute chose, il faut savoir que, pour le voir, j’ai signé un document où je m’engageais à ne pas dévoiler le contenu de nos échanges à la presse. Je ne vais donc pas trop m’étendre sur ma visite au président. Mais je peux rassurer les Ivoiriens en leur disant que le président est en bonne forme physique, intellectuellement disponible, très serein, très concerné par l’évolution du pays, tout à fait sûr de l’évolution des événements parce qu’il a une vision historique des choses. Il est totalement dans son combat. Je ne peux que répéter ce qu’il a dit le 5 décembre lors de la première audition. «Nous irons jusqu’au bout». Cela veut dire beaucoup de choses à la fois.

Est-ce qu’il est bien traité, là où il est ?

Il est évident qu’il est dans les conditions d’une prison aux normes européennes, gérée selon le droit néerlandais. Donc les règles de droit d’un pays qui est quand même à la pointe du respect des droits de l’homme en Europe. Les locaux que j’ai pu voir lors de mon passage témoignent de conditions de vie qui, tout en demeurant une prison – ne l’oublions pas – disposent d’un certain confort, loin des conditions précaires dans lesquelles il était plongé lors de son séjour à Korhogo.

A-t-il récupéré de toutes les séquelles de son incarcération à Korhogo, justement ?

Je pense que l’essentiel des séquelles de l’époque de Korhogo s’estompent. Mais le président n’est pas homme à se plaindre. Il prend toutes ces choses avec philosophie et tout au long de l’entretien j’ai senti quelqu’un de serein, déterminé. Prêt à vous redonner à vous-même le moral !

Vous venez d’avoir une rencontre avec les Ivoiriens de l’Ile de France, qui a été par moments un peu houleuse. Quel est le message que vous voulez que les présents et les absents retiennent ?

Je ne dirai pas qu’elle était houleuse. Il faut savoir que les Ivoiriens restent encore sous le coup de l’émotion. Cette émotion s’était estompée entre le 11 avril à fin novembre. Le transfèrement à La Haye a renforcé le côté émotionnel des choses. Il y a un certain nombre de débats alimentées sur Internet sur les avocats, sur les conditions de transfèrement à la CPI, sur pourquoi Gbagbo et pas les autres, etc. La première chose à faire est de se remettre dans une posture politique, dans l’intérêt du président et du combat, de conserver son émotion en soi et de se battre avec le plus de rationalité possible. On a à faire face aux autorités françaises ici, à de nombreux médias, à la situation en Côte d’Ivoire, au problème des réfugiés, des disparus… Toutes ces choses doivent être traitées avec beaucoup de conviction et toujours placées sur le terrain politique, où nous sommes les meilleurs.

Une polémique se développe dans la diaspora sur le choix des avocats du président, notamment sur l’un d’entre eux. Quel est votre message aux Ivoiriens de la part du président Gbagbo à ce sujet ?

Je répèterai tout simplement ce qu’un participant a dit dans la salle lors de la réunion. Il a dit : «Si Gbagbo était là et disait qu’il avait désigné Katinan comme porte-parole, Houdin comme représentant de son porte-parole, Altit comme avocat, auriez-vous autant contesté ?» Aujourd’hui, le président a choisi des gens. Dans le cadre de la défense, il a choisi un avocat, mais d’autres vont renforcer l’équipe qui va plaider à La Haye. Il a surtout sa conseillère juridique, qui l’était au Palais et qui l’est toujours par un mandat qu’il a signé à Korhogo en mai dernier. La diaspora doit faire confiance au président. Le premier avocat du président, c’est le président lui-même. Les avocats ne font que traduire dans le verbiage juridique sa volonté. Ils vont dans le sens où il choisit lui-même d’aller. Un point, un trait.

Vous allez relancer la campagne de collecte de fonds au profit du président Gbagbo…

Nous sommes dans notre bon droit, nous savons que nous allons gagner. Tout ce que nous ignorons, c’est le jour et l’heure. Entretemps, il y a beaucoup de choses à faire, au niveau juridique, au niveau de l’organisation de la diaspora, des déplacements, de l’organisation. Cela réclame de l’argent. Nous venons d’apprendre que la CPI reconnaît le statut d’indigence du président, ce qui prouve qu’il n’est pas un homme d’argent, qui s’est enfui avec de l’argent. Au moment où l’on parle des biens mal acquis, le président est à l’opposé de toutes ces pratiques. Du coup, la résistance ivoirienne a besoin que les uns et les autres se mobilisent. La mobilisation, ce sont les esprits, les cœurs, mais aussi un peu d’argent, parce qu’on ne fonctionne pas sans argent.

Pratiquement, quelles sont les prochaines étapes après la diffusion d’un numéro de compte en France où déposer de l’argent ?

Le compte a été communiqué, c’est le compte unique, validé par le porte-parole du président. Bientôt, les gens seront informés du mode opératoire. J’ai été moi-même chez un expert-comptable renommé qui a accepté d’être celui qui surveillera le compte. Il y aura un contrôle mensuel et un audit trimestriel qui sera publié sur les rentrées de fond et l’utilisation de ces fonds. Cela permettra à tout le monde de savoir que l’argent collecté sera utilisé pour la bonne cause.

A part des virements directs sur ce compte, y aura-t-il d’autres moyens de contribuer ?

Le compte, c’est un réceptacle qui permettra de recueillir des fonds collectés y compris en cash. Par exemple, si des gens organisent une soirée de levée de fonds, les fonds récupérés peuvent être acheminés sur le compte. Quelqu’un qui est en Afrique du Sud pourra envoyer de l’argent par Paypal en allant sur le site Internet dédié au compte, des chèques pourront nous parvenir, etc… Nous allons diffuser les noms des personnes habilitées à recevoir de l’argent par les moyens classiques de transfert rapide d’argent, un trésorier, des trésoriers adjoints, etc. Tous les moyens seront mis en œuvre pour alimenter ce fonds dédié à la résistance ivoirienne, essentiellement à la défense du président.

Propos recueillis à Paris par Théophile Kouamouo
Nouveau Courrier

Lundi 9 Janvier 2012
Vu (s) 1279 fois



1.Posté par 100/100 Camerounais le 09/01/2012 19:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a une chose que j'ai retenu de cet entretien

"Nous sommes dans notre bon droit, nous savons que nous allons gagner. Tout ce que nous ignorons, c’est le jour et l’heure."

Nos contributions vont suivent.

2.Posté par La vérité triomphe toujours le 10/01/2012 05:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'autre Nom de Dieu, c'est le temps.
Allons doucement car nous sommes pressés.
Veillez et priez seulement car Dieu fait le reste.
Personne ne peut cacher la vérité

3.Posté par La vérité triomphe toujours le 10/01/2012 05:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L''autre Nom de Dieu, c''est le temps.
Allons doucement car nous sommes pressés.
Veillez et priez seulement car Dieu fait le reste.
Personne ne peut cacher la vérité

4.Posté par SILUE SEKONGO le 10/01/2012 07:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUI A DIT QUE CE N'EST PAS UNE VICTOIRE ? SOYONS UNE SECONDE DE BONNE FOI AU MOINS : OUATTARA QUI A CURIEUSEMENT CHOISI DE POURSUIVRE GBAGBO POUR CRIMES ECONOMIQUES EN C.I, A FAIT VALOIR QU'IL FALLAIT LE TRANSFERER DEVANT LA CPI AFIN QUE LUI, OUATTARA, NE SOIT PAS ACCUSE DE " JUSTICE DES VAINQUEURS". TOUT EN S'INTEEROGEANT SUR LA LOGIQUE DE OUATTARA QUANT A NATURE DE LA JUSTICE IVOIRIENNE PAR LUI SAISI DU PAN ECONOMIQUE, NOUS DISONS ICI QUE LE DEBAT EST CLOS. GBAGBO EST LE PLUS INTEGRE DES DIRIGEANTS QUE LA C.I, L'AFRIQUE ET LE MONDE ENTIER AIT CONNUS..

5.Posté par SILUE SEKONGO le 10/01/2012 07:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
POURQUOI GBAGBO EST LE PLUS MORALEMENT IRREPROCHABLE DES GOUVERNANTS QUE NOTRE GENERATION AIT CONNUS ? QUI PEUT IMAGINER 1 DIRIGEANT AFRICAIN, FRAICHEMENT VICTIME D'1 COUP D'ETAT, & AYANT GOUVERNE PENDANT 10 ANS, NON POSSESSEUR D'IMPORTANTS DEPOTS DE FONDS ( DES MILLIERS DE FCFA) DANS LES PARADIS FISCAUX ? QUI PEUT IMAGINER 1 SEUL CHEF D'ETAT AFRICAIN, VOIRE MEME OCCIDENTAL NON PROPRIETAIRES D'IMMENSES BIENS IMMOBILIERS A LAS VEGAS, A TRAVERS LE MONDE ENTIER ? MEME DE SIMPLES D.G DE SOCIETES D'ETATS OU DE REGIES FINANCIERES, SOUS NOS TROPIQUES NE PEUVENT LEVER LE PETIT DOIGT DANS CE DOMAINE. ALORS QUESTIONS A OUATTARA & A SA JUSTICE :

6.Posté par SILUE SEKONGO le 10/01/2012 07:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES ENQUETES DE LA CPI SONT-ELLES CREDIBLES OU NON ? SI LA REPONSE EST OUI, ALORS 1 AUTRE QUESTION : OU GBAGBO A-T-IL CACHE LES FONDS DETOURNES ? A-T-IL BROYE CES MILLIERS DE MILLIARDS DE FRANCS DETOURNES POUR SE PURGER AVEC ? A-T-IL DEFEQUE PAR LA SUITE DANS 1 W.C LA DECOMPOSITION DE CES MILLIARDS POUR QU'AUCUNE TRACE N'EN SOIT DECOUVERTE DANS LE MONDE ENTIER ? NE NOUS RIDICULISONS PAS. IL VOUS EST LOISIBLE DE HAIR LE LIEVRE A CAUSE DE SES LONGUES OREILLES. MAIS IL NE VOUS EST POSSIBLE DE LUI DENIER SES EXCEPTIONNELLES QUALITES D'ANIMLAL LE PLUS RAPIDE...

7.Posté par SILUE SEKONGO le 10/01/2012 07:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SI Mr OUATTARA LUI-MEME A CHOISI LA CPI QUI NE SERAIT PAS UNE JUSTICE DES VAINQUEURS COMME CELLE DE LA C.I, & QU'IL AVAIT ENCORE 1 PETITE DOSE DE DIGNITE & D'HUMANITE, IL AURAIT PUBLIQUEMENT AVOUE QU'IL S'EST LOURDEMENT TROMPE SUR LE COMPTE DE GBAGBO PARCE POUSSE PAR LA SOIF DU POUVOIR, LA HAINE GRATUITE. AUTREMENT TOUT LE MONDE A CONNU BEDIE, OUATTARA EN TANT QUE P.M. LEURS HAUTS FAITS EN MATIERE MORALE RESTENT GRAVES DANS LA MEMOIRE COLLECTIVE DES IVOIRIENS. MAIS ILS NE PERDENT RIEN A ATTENDRE LE JUGEMENT TRES PROCAIN MAIS IMPLACABLE DE DIEU...

8.Posté par SILUE SEKONGO le 10/01/2012 07:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LA JUSTICE IVOIRIENNE POURRA CONTINUER DE SE DECULOTER EN CHERCHANT ENCORE DES PREUVES DE DETOURNEMENTS DE GBAGBO. MAIS LA VERITE EST SORTIE. TOUTE NUE. GBAGBO A DETOURNE ENTRE DECEMBRE 2010 ET LE 11 AVRIL 2011. EST-CE CELA ? MAIS SOYONS SERIEUX. OUATTARA QUI A ANNULE TOUS LES ACTES DE GBAGBO PENDANT CETTE PERIODE A-T-IL REPAYE LES SALAIRES QUE GBAGBO A VERSES AUX FONCTIONNAIRES, AVEC L'ARGENT DE LA C.I, PENDANT CETTE PERIODE ? C'EST CELA ETRE CONSEQUENT ENVERS SOI-MEME. ET DIRE QU'ON TENTE MALADROITEMENT DE METRE TOUTES CES SORTIES DE FONDS SUR LE COMPTE DE PRETENDUS DETOURNEMENTS DE FONDS PAR GBAGBO...

9.Posté par SILUE SEKONGO le 10/01/2012 07:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ET TOI LE MAGISTRAT, ACTEUR DE LA JUSTICE DES VAINQUEURS, QUI INSTRUIT DANS UNE TELLE AFFAIRE AVEC ZELE, AS-TU REMBOURSE LES SALAIRES QUE LE OUVERNEMENT AKE N'GBO T'A VERSE PENDANT CETTE PERIODE ? " TOUT M'EST PERMIS, MAIS TOUT N'EST PAS UTILE", A DIT LA BIBLE... BONNE CHANCE A VOUS SUR TERRE. MAIS RECONNAISSONS-LE ENSEMBLE, GBAGBO EST LE SEUL INDIVIDU PARMI LES HOMMES AYANT EU UNE PARCELLE DE POUVOIR A NE PAS DEIFIER L'ARGENT. GBAGBO EST DONC EXCEPTIONNEL. MALGRE LES DEFAUTS QU'ON DEVRAIT LUI ATTRIBUER EN TANT QU'HUMAIN, DIEU L'A CHOISI POUR DONC AIDER LES PAUVRES EN C.I ET NON CEUX QUI PLACENT LEUR PROPRE FRERE A LA PRESIDENCE POUR BIEN "PILLER L'ARGENT" DES PAUVRES IVOIRIENS. DIEU NOUS VOIT TOUS ET NOUS APPELLERA EN JUGEMENT, HORS LA PRESENCE & LA REESPONSABILITE DES AFFIDES.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !