Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Bataille de positionnement. Hamed Bakayoko - Guillaume Soro: la guerre ouverte!

le Dimanche 13 Janvier 2013 à 00:07 | Lu 2071 fois



Bataille de positionnement. Hamed Bakayoko - Guillaume Soro: la guerre ouverte!
Comment «le fils préféré» et «le fils adoptif» ne cessent de se déchirer en pensant à l’après-Ouattara. Et comment le récent drame du Plateau a exacerbé leur guérilla de positionnement… Explications.



Le jeu de massacre entre les deux «fils» d’Alassane Ouattara n’en finit pas. Le «drame du Plateau» a manifestement été un terrain d’affrontement entre Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale et Hamed Bakayoko, ministre de l’Intérieur. C’est en tout cas ce qu’explique le périodique La Lettre du Continent, dans sa dernière livraison.

La guerre entre les deux hommes «a franchi un nouveau seuil» avec les bousculades qui ont coûté la mort à 63 personnes (source officielle), après le feu d’artifice de la SaintSylvestre. «Alors que le puissant ministre concentre toutes les critiques pour avoir failli à sa mission de sécurisation, ses services ont transmis un rapport au président Alassane Ouattara attribuant une responsabilité à la garde rapprochée de l’ancien leader des Forces nouvelles (FN). Ces militaires, qui sécurisent l’enceinte de l’Assemblée nationale située à proximité des lieux où s’est déroulé le drame, se seraient livrés à des tirs de sommation en l’air, accentuant le mouvement de panique dans la foule. Le président ivoirien, qui a reçu Soro dans la nuit du 5 janvier dans sa résidence de la Riviera Golf, n’aurait accordé que peu de crédibilité à cette thèse», écrit La Lettre du Continent. Qui ajoute qu’Hamed Bakayoko «tente régulièrement» de court-circuiter «son frère ennemi». Et que les deux sont les candidats probables à une future élection présidentielle.

La Lettre du Continent rappelle que Soro n’était pas présent à la cérémonie des Kora Awards, sur laquelle Bakayoko avait la haute main, alors que c’est lui qui avait présenté, il y a quelques années, Ernest Adjovi à Blaise Compaoré et rendu possible l’organisation du gala de la musique africaine à Ouagadougou. Au-delà des révélations du périodique spécialisé, d’autres signes de la concurrence effrénée, voire de la haine qui divise «le fils de la maison Ouattara», qui est le bras armé médiatique (et le gros bras) de «l’homme de son destin» depuis les années 1990, et «le fils adoptif», passé du syndicalisme estudiantin à la rébellion armée, sont visibles. Ainsi, à la faveur du drame du Plateau, l’on a vu le ministre Alain Lobognon, grognard de Guillaume Soro, soutenir vivement sur les réseaux sociaux les blogueurs et bénévoles Cyriac Gbogou et Diaby Mohamed, arrêtés par la Police judiciaire (sous l’autorité d’Hamed Bakayoko),pour «interférence»avec les services administratifs chargés de gérer les conséquences du drame.

Il est clair que Soro et Bakayoko sont dans les starting-blocks, dans le cadre de la bataille de succession à Ouattara. Chacun des deux hommes déroule sa stratégie. Sur le plan médiatique, Hamed Bakayoko a pris de l’avance. Même si, sous la présidence de Laurent Gbagbo, en mai 2005, des proches de Guillaume Soro, emmenés par Méité Sindou, ont provoqué la cassure en deux du Patriote, quotidien quasi-officiel du RDR, contrôlé par l’actuel ministre de l’Intérieur.C’est ainsi que Nord-Sud est né… Bakayoko était également l’homme fort de Radio Nostalgie, jusqu’à ce que Loïc Folloroux, fils de Dominique Ouattara, à qui Alassane Ouattara avait attribué l’autorisation de diffusion en FM alors qu’il était Premier ministre, ne récupère le bien familial et n’évince, en fin d’année dernière, les administrateurs… parmi lesquels se trouvait Hamed. Sur le terrain des réseaux sociaux, c’est l’ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) qui tient la dragée haute avec un activismedébordant (unblogà sagloire, 31 000 fans sur Facebook, près de 16 000 abonnés sur Twitter).

Dans le cadre de la bataille politique, les deux hommes ont opté pour des stratégies sensiblement différentes. Hamed Bakayoko surjoue sa carte de «fils préféré», de «vice-président», de «ministre du ciel et de la terre» pour reprendre l’expression sénégalaise caricaturant hier Karim Wade, de héros des extrémistes du RDR, d’«humiliateur» de Lida Kouassi… Soro, quant à lui, en dépit de ses rodomontades visant à satisfaire une base ouattariste chauffée à blanc, essaie de poser les pions de ce qui serabientôt sa stratégie : celle d’un semblant de réconciliation… Nord-Sud, surtout à l’usage des observateurs étrangers. Il multiplie les meetings, y compris dans les zones foncièrement hostiles à Ouattara, drague la diaspora, réécrit l’Histoire récente de la Côte d’Ivoire du haut des estrades qui lui sont données. C’est lui, indiquent certaines sources, qui a bataillé pour que des prisonniers «pro-Gbagbo» obtiennent la liberté provisoire… sans doute aussi parce que la judiciarisation du règlement de la crise ivoirienne ne l’arrange pas, lui l’ancien chef rebelle qui pourrait très vite être rattrapé par la CPI !

Jusqu’où ira la confrontation Soro-Bakayoko ? En tout cas, elle est «surveillée» comme du lait sur le feu par Alassane et Dominique Ouattara, dont les moindres faits et gestes sont interprétés comme d’éventuels signes d’appuiàl’unouàl’autre, les chancelleries, qui sont conscientes de son potentiel de déstabilisation du régime. Et l’opposition, qui a tout à gagner d’une division du RDR, surtout dans l’hypothèse d’une«vacance du pouvoir» subite.


SOURCE :
Abidjandirect

Dimanche 13 Janvier 2013
Vu (s) 2071 fois



1.Posté par gasparo hina le 13/01/2013 06:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ç'à c'est leur cuisine interieur.ce sont des franc- maçons,donc des frères de lumiêre.c'est de la comedie

2.Posté par gasparo hina le 13/01/2013 06:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
s'il y a bataille de position,ce sera par les armes et non politique.c'est ce qu'il savent faire.

3.Posté par gasparo hina le 13/01/2013 06:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
s'il y a bataille,ce sera par les armes et non la politique.c'est ce qu'ils savent faire

4.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 13/01/2013 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon frère Gaspao, laisse ceux là rêver. Ils ne savent pas dans ce vient ils gagneraient à se positiooner pour la survie que pour autre chose. Quand même, la C.I, c'est la Côte d'Ivoire. Pourquoi elee devra être dévouée à un conglomérat de vauriens ? Ca jamais.Qu'ils ne cherchent pas à se positioonner pour chercher à voir s'ils pourront s'échapper...C'est intéressant. Ils sont distraits. Ca m'enjaille trooooop...

5.Posté par Frusté et Choqué le 13/01/2013 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ON S'EN TAPE LE CUL!!!!

6.Posté par Hermann N'da le 13/01/2013 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DE GRÂCE !........DE GRÂCE !

Les ambitions de ces deux malfaiteurs posent un vrai problème éthique et moral dans notre pays.

Nos enfants qui sont encore sur les bancs et qui savent parfaitement qui sont SORO et BAKAYOKO se posent déjà mille et une questions sur la nécessité d'aller à l'école, de faire de bonnes études, d'avoir une bonne qualification professionnelle, un bon métier et d'être un citoyen exemplaire qui inspire respect et considération.

De grâce, ces malheurs, cette triste parenthèse, ces accidents de l'Histoire, enregistrés par notre pays doivent s'arrêter net et s'inscrire sur les pages de l'oubli éternel pour faire place à l'émergence d' une Côte d'Ivoire Nouvelle, celle du mérite, du Travail des Valeurs morales, des Hommes et des Femmes de Références

Un malheur peut certes survenir dans la vie d'une nation. Mais le Peuple n'a pas le droit de le laisser s'éterniser. De grâce...!

7.Posté par Lea le 13/01/2013 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils se battent pour pour leur mari,ouatara fini avec les
deux c pour ça.perso je m en fou,c est des fouteur des merde ne gouverneront jamais ce pays.

8.Posté par gombo le 13/01/2013 17:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On les emmerde et k ils aillent se faire voir ce loubar et ce petit gros.

9.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 13/01/2013 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais je dis oooh, le problème est à quel niveau. Cette fois-ci, il ne s'agit plus simplement de se contenter de dire " Ouattara n'est pas ivoirien...Ouattara ne dirigera jamais les ivoiriens..." patati patata, et le laisser parvenir dans un fauteuil qui n'est ni celui de sa patrie, ni celui de ses capacités intellectuelles et politiques, ce, après avoir tué des milliers et des mliiers d'ivoiriens, bousillé la vie de plusieurs générations. Pendant une vingtaine d'années. Les Ben SOUMAHORO n'ont eu cesse d'avertir les ivoiriens sur les capacités extrêmes de nuisance du fils de DRAMANE OUATTARA qu'ils ont côtoyé pendant plusieurs années. Mon aîné Waraba ne loupait aucune occasion de media pour avertir les ivoiriens que Alassane Dramane Ouattara ne ferait l'économie d'aucune voie pour diriger les ivoiriens. il insistait, et cela résonne dans mes oreilles comme si c'est maintenant qu'il parlait, que même s'il faut assassiner la moitié de la population ivoirienne, Dramane Ouayyara que lui il connaît, en était parfaitement capable. Ils ressassait " Chères soeurs ivoiriennes, chers frères ivoiriens, Dramane Ouattara n'a pas de coeur. Il n'a pas pitié. Le pouvoir en C.I est une obsession pour lui...Même s'il doit prendre des hélico pour tuer tout le monde et commander des cadavres, il est prêt...'. Ben Soumahoro a -t-il menti ? Aujourd'hui, on présente aux générations présentes et surtout futures deux individus dont l'histoire est parfaitement connue : par l'un, les ivoiriens ont connu la guerre qui continue de les décimer. Au travers du profil de l'autre, on sait qu'il n'est d'aucun intérêt de faire de brillantes études, et que pis, il est aujourd'hui le bourreau de pauvres ivoiriens, celui-là qui élève des dozos qui sèment la terreur dans villes, villages, campements et hameaux. Et nous allons leur laisser le temps de se positonner en route pour le pouvoir. Et demain, nos pauvres enfants vont souffrir ce que leurs enfants vont hériter d'eux comme gènes criminels. Non, il est mieux qu'un meure pour tous. Si quelqu'un avait pris l'engagement de gérér Dramane OUATTARA, de vous à moi, serions-nous là dénombrer les morts, lesprisonniers, les exilés ? Chers ivoiriens; il y a un temps pour chaque chose ; un temps pour vivre, un temps pour mourir. allons-nous encore laisser nos enfants souffrir ? Parce que nous serons là en train de regarder le chef des criminels SORO et le voyou Hamaed BAKAYOKO conceptualiser leur plan pour perpétuer les souffrances des ivoiriens ? Non, ça suffit. On a bu pour Dramane OUATTARA. Mais s'il n'y avait personne pour nous éviter très rapidement, quel que sera le prix à payer, le joug de ces tristes individus. J'ai une forte conviction en moi. Ce deuxième malheur n'arrivera jamais. Car, les ivoiriens sont d'ores & déjà déterminé à neutraliser l'évolution du virus Dramaniste. J'ai personnellement des indices qui me soulagent que cette chaîne sera brisée à jamais. Ils se fatiguent pour rien. Gl Hermann, sois vigilant. chef de troupes Doriane, bonne garde. Fatim et les autres chefs de corps, soyez vigilants, ce n'est plus loin. Alors que tous les petits pays envoient des contingents au Mali, le pays du Président de l'Afrique de l'Ouest en est incapable. Pourquoi ? Parce qu'il a tellement melangé " son pays" qu'il n'arrive même pas à repérer ses troupes. Or donc, rien n'est normal en C.I ! Dieu parle tantôt d'une manière, tantôt d'une autre. Qui a dit que tout était redevnu normal en C.I ? Il est difficile de cacher la lumière avec un simple voile noire, quelque soit son épaisseur..Hauts les coeurs !

10.Posté par Yuotam le 13/01/2013 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Pitbull de mossi Drame des Eburnéens, et l'autre criminel de petit gros, ces deux « 2 » fils de putes se croient où là !

Sentant la mort prochaine de l’Usurpateur Mossi Drame l’émir du golf hôtel sous lagune ébrié, ces 2 clowns se croient obliger de s’habiller de la peau de l’ours « le peuple IVOIRIENS, ne vous fera aucun cadeau » pourquoi veulent ils la peau du peuple qui n’a pas dit son dernier mot.

Salutations fraternelles à toute la RP, N’ DA HERMANN, TCHEDJOUGOU OUATTARA, Mister BIG, Fatim & Fatim1, Fati, Lea, Halin Bebel, Frusté et Choqué, Doriane la vraie, gombo, gasparo hina, ainsi qu’à ce digne fils d’Afrique et d’Eburnie HM.

11.Posté par Fatim le 14/01/2013 01:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu ils fassent tres bien leur bataille de positionnement, tant que cela ne concerne pas les affaires de mon pays, je suis sereine.

Bande de nuls, vous vous prenez pour Des incontournables, mais vous allez nous sentir. On vous attend de pied ferme.

Bonne nuit freres et soeurs. Dormez bien et faites de doux reves.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !