Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Bangolo / En plein contrôle routier : Des gendarmes se font tabasser.

le Vendredi 6 Décembre 2013 à 07:58 | Lu 1383 fois

Les maréchaux des logis G.B et E.H., deux gendarmes en fonction à la brigade de Bangolo, ont frôlé la mort. En plein contrôle routier, ils ont été pris à parti par des populations se disant excédées, qui les ont copieusement tabassés, avant d’emporter leurs armes.



Ces graves faits se sont produits le jeudi dernier à Baïbly, village situé dans la sous-préfecture de Zéo, sur l’axe menant au département de Kouibly. Ce jour-là, comme à l’accoutumée, le maréchal des logis chef (mdlc) G.B. et son collègue, maréchal de logis (Mdl E.H) débarquent dans ce village pour un contrôle routier. Quelques instants après, le sieur Yobouet konan Aubin, un planteur arrive, sur une moto.

Dans les contrôles des pièces afférentes à l’engin, il manque des documents. Ces agents des forces de l’ordre décident de mettre la moto en fourrière. Ils sont en train de parlementer quand arrive sur les lieux l’un des frères du motocycliste. Celui-ci sans chercher à comprendre quoi que ce soit, s’attaque violemment aux forces de l’ordre qu’il menace de tuer s’ils s’entêtent à garder la moto de son frère. Les instants qui suivent, les choses s'enveniment et une foule de personnes débarque sur les lieux. Les deux agents sont encerclés et copieusement battus.

Dans la bagarre, leurs armes, portables, menottes et autres accessoires militaires, sont emportés .Ils n’ont eu leur salut que grâce à l’intervention du président des jeunes qui les a soustraits des mains de leurs agresseurs qui ne cessent de proférer des injures et de violents coups de poing et de pieds. Le chef du village intervient à son tour pour calmer les esprits. Les deux gendarmes sont admis d’urgence au dispensaire de Diéouzon. Le lendemain, des forces de l’ordre débarquent dans cette cité et embarquent 13 jeunes qui sont ensuite gardés à vue. Au moment où nous mettons sous presse, les armes emportées ont été retrouvées et 7 de ces « hors la loi » ont été déférés devant le tribunal de Man qui les a écroués à la prison civile de Man.

Ibrahim BAKOULE,
Soir Info

Vendredi 6 Décembre 2013
Vu (s) 1383 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !