Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Avant la visite de Ouattara au Nord : Violents affrontements entre des ex-combattants et des FRCI, hier

le Mardi 2 Juillet 2013 à 06:46 | Lu 938 fois

On ne peut pas dire que la visite d’État du président Alassane Ouattara dans le Nord, démarre dans la sérénité, eu égard à la succession d'événements violents, à seulement 24h du séjour du N°1 ivoirien dans le pays sénoufo.



Avant la visite de Ouattara au Nord : Violents affrontements entre des ex-combattants et des FRCI, hier
Hier, lundi 1er juillet en effet, une révolte des ex-combattants démobilisés à Tengrela, ville de l'extrême nord de la Côte d'Ivoire, a conduit à des échanges de tirs entre des éléments de la police, des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) d'un côté, et ces démobilisés révoltés de l'autre. Selon le site banco.net qui a livré l'information hier, ces ex-combattants démobilisés exigeaient par cette violente manifestation, leur intégration au sein de l'armée nationale. Si aucune perte en vie humaine n'a été signalée au cours de cet affrontement, des témoins notent cependant que ces bruits d'armes ont jeté l'émoi au sein des populations, qui attendaient impatiemment l'arrivée du chef de l’État dans leur cité.

Et comme si cela ne suffisait pas pour cette journée de lundi, des individus armés et non identifiés ont ouvert le feu sur un cortège de personnalités en tournée de sensibilisation sur le processus de désarmement, de démobilisation et de réinsertion (DDR) dans la région de Kong. L'on voit derrière cette attaque, qui a fait un mort, des ex-combattants qui percevraient une sorte d'hypothèque sur leur avenir, après avoir mouillé le maillot pour le président Ouattara, pendant les heures de braise de la bataille pour la conquête du pouvoir. Ces démobilisés auraient ainsi choisi la voie des armes pour se faire entendre.

Le lieutenant Fofana Cherif, alias petit Cherif, ancien responsable militaire du secteur de Kong, décline cependant toute responsabilité de ses éléments dans ces attaques. « Mes démobilisés sont heureux que l'État pense à eux. Depuis une semaine, ils préparent cette rencontre qui a trait à leur avenir, ils sont très heureux de l'arrivée de l'Addr », a-t-il dit, selon le Banco. Après l'insurrection de Tengrela, des pourparlers ont été engagés, selon nos sources, entre les responsables des FRCI et les ex-combattants démobilisés afin de trouver une solution à leur revendication.



Hamadou ZIAO
L'Inter

Mardi 2 Juillet 2013
Vu (s) 938 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !