Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Avant Abéhi et des militaires pro-Gbagbo: 2 éléments des Frci jugés, aujourd’hui

le Jeudi 21 Novembre 2013 à 07:18 | Lu 1127 fois

Les procès du Tribunal militaire d’Abidjan (Tma) reprennent, sauf changement de dernière minute, ce jeudi 21 novembre 2013.



L’affaire Abéhi, Séka Séka... pourrait être jugée avant fin décembre 2013.
L’affaire Abéhi, Séka Séka... pourrait être jugée avant fin décembre 2013.
Selon nos informations, ce sont deux éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) qui débutent ces audiences. Ils sont poursuivis pour « violations graves des droits humains », a-t-on appris de source proche du Tma. Ni leur identité encore moins leur unité, n’ont été révélées. Mais leur procès sera suivi de celui d’une cinquantaine d’officiers et de soldats poursuivis pour diverses raisons par le Tma. Ces audiences vont aller jusqu’à fin décembre 2013.

En tout cas, c’est ce que le Commissaire du gouvernement, Ange Kessi Kouamé Bernard a annoncé, mercredi 23 octobre 2013, à Abidjan au cours d'une audience qu’il avait accordée à l'expert indépendant de l’Onu, Doudou Diène. A cette rencontre, il avait déclaré qu’on ne rentrera pas en 2014 avec les dossiers de la crise postélectorale. « Tout sera bouclé d'ici le 24 décembre 2013 », avait promis Ange Kessi.

C’est donc dire que c’est dans cet intervalle de temps que l’ex-Commandant du Groupe d’escadron blindé (Geb) d’Agban, Jean-Noël Abéhi sera jugé. Pour l’heure, le Tribunal militaire ne veut pas donner la date précise de son procès, jugeant le dossier sensible.

Poursuivi pour « complot et désertion à l’étranger », Jean-Noël Abéhi était l'un des piliers de l’appareil de défense et de sécurité du régime Gbagbo. Il avait quitté la Côte d’Ivoire en juillet 2011. Arrêté le 5 février 2013 au Ghana, il a été extradé parce que soupçonné de préparer une déstabilisation du pouvoir Ouattara. Le Procureur du Tribunal militaire, Ange Kessy Bernard a confié à la presse, récemment, qu’il risque 20 ans de prison.

Un autre gendarme, le Mdl Félix Kla Guiraud, présenté comme le complice de Jean-Noël Abéhi, sera aussi jugé pendant cette période.

Néglé Dogba César, Directeur de la Direction de la surveillance du territoire (Dst) sous Gbagbo, pourrait, lui aussi, passer devant le Tribunal. Tout comme

le capitaine Anselme Séka Yapo dit Séka Séka. Ancien aide de camp de Simone Gbagbo, il est poursuivi, entre autres, pour assassinats commis lors de la crise post-électorale.

Au cours de la conférence de presse qu’il a animée, le jeudi 31 octobre 2013, à Abidjan, Ange Kessi a souligné que 53 dossiers d’éléments des Frci poursuivis devant le Tribunal militaire, ont été instruits. « Sur ces 53 dossiers, nous avons 134 militaires impliqués. 45 ont été arrêtés et détenus. 60 sont en liberté provisoire. Mais parmi eux, il y a des éléments de la Garde républicaine qui ont été jugés pour violation de consignes, détention de drogue… », avait-il précisé. Il avait ajouté que l'affaire de Sikensi où des éléments de la police militaire auraient donné la mort à un Commissaire de police, sera aussi jugée pendant cette période.

Pour sûr, avec ces procès, il y aura de grands déballages. Ça promet donc !

SYLLA Arouna

Jeudi 21 Novembre 2013
Vu (s) 1127 fois



1.Posté par Osdansgorge le 21/11/2013 10:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle plaisanterie! Quel jeu de bingpong! vous jugez des officiers supérieurs qui ont servi la nation parce que sous Gbagbo et c''est des petits bandits, trafiquants de drogue que vous voulez faire passer pour des élements frci, tout ça pour montrer qu''on a une justice juste. Quels ordres ces petits bandits ont-ils donné pendant la crise? Arrêtez d''abords Soro le chef rebelle, Wattao, Zakaria, Ousmane cherif, tous les chefs de guerres et même Ouattara le grand chef bandit qui n''était pas encore président et qui avait déjà une milice à sa disposition, qu''il transformera en frci plutard. Arrêtez de vous distraire vous-mêmes. De toutes les façons, nous n''avons jamais compté sur vous parce que vous êtes tous des criminels! Préparez vous au championnat parce que bientôt c''est fini!

2.Posté par ADEDE le 21/11/2013 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ange Kessi cet expert de la justice ivoirienne sous dramane. Oui c'est Dieu seul qui va te récompenser pour service rendu à la nation. Que les gens comme ce patin, continuent de réclamer de la justice qui est d'une émanation divine. On ne trompe pas Dieu. Monsieur le Grand juge de la république de "Korogala" quel est le sort réservé à un rebelle? Bon boulot et paix aux personnes dont ton activisme va contribuer à condamner.

3.Posté par kone cote divoire* le 21/11/2013 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'IMPORTE QUOI JUGEZ ABEHI POURQUOI? PARCE QU'IL A REFUSE DE FAIRE ALLEGEANCE AU MOSSI ET A PREFERE S'EN ALLER C'EST POUR CA! VRAIMENT N'IMPORTE MAIS ON SE SUIT ET ON SE VERRA AU FINISH UN SEUL JOUR............

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !