Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Audience sur la santé de Laurent Gbagbo: La Cpi rompt le silence…

le Vendredi 19 Octobre 2012 à 11:43 | Lu 1900 fois



Audience sur la santé de Laurent Gbagbo: La Cpi rompt le silence…
Publié le vendredi 19 octobre 2012 | Nord-Sud - Même si elle rivalise de silence depuis quelque temps avec la Grande muette, la Cour pénale internationale jointe lundi a bien voulu justifier

son mutisme sur la santé de l’ancien président ivoirien.

Voilà plus de trois semaines que la Cour pénale internationale (Cpi) s’est murée dans un silence. Dire qu’elle avait habitué les Ivoiriens à une communication régulière sur l’affaire ‘’Le procureur c. Laurent Gbagbo‘’. Pourtant, une importante audience portant sur la santé de l’ancien président ivoirien, pensionnaire de La Haye depuis son transfert en ces lieux dans la nuit du 29 au 30 novembre 2011, devait situer le monde entier sur son aptitude à prendre part aux procédures engagées à son encontre. Pour comprendre le silence radio, il a fallu titiller le bureau du procureur Fatou Bensouda et ses services. Ils se sont aimablement prêtés à ce jeu, en réponse à un courriel de la Rédaction, et sont tenu d’emblée à faire une précision.

«L’audience concernant l'aptitude de M. Gbagbo à prendre part aux procédures engagées à son encontre a eu lieu comme convenu les 24 et 25 septembre 2012 en présence de M. Gbagbo, de sa Défense, du Procureur, des représentants du Greffe et des experts désignés par la Chambre.» De cette assurance donnée mardi par le Public affairs unit (Unité des affaires publiques), il ressort que le rapport produit par trois experts médicaux sur la santé de Laurent Gbagbo a bel et bien été discuté. Mais qu’en est-il de la question - Gbagbo est-il malade - qui revient sur toutes les lèvres ?

A cette interrogation, les interlocuteurs retiennent leurs langues. Et justifient leur abstention par leur volonté de s’en tenir strictement à un principe de la Haute juridiction. «L’audience n’étant pas publique, écrivent-ils, il nous serait difficile de répondre aux questions que vous listez ci-dessous. Il faut rappeler que les informations relatives à la vie privée et à la santé des détenus doivent toujours être protégées, car ceci participe du respect que nous leur devons.» Soit. Les juges eux-mêmes ont-ils déjà statué sur les conclusions du rapport ?

A cela, la Cpi répond : «Les juges n'ont pas encore rendu leur décision et le feront en temps voulu. Il n’y a pas de délai limite dans les textes pour que la Chambre décide de cette question et donc pas de certitude quant au délai.» Elle se donne le temps donc de considérer la suite à apporter aux observations des médecins et devrait s’ouvrir au public «en temps opportun», selon ses explications. En effet, revenant sur l’opportunité de l’audience en question, l’Unité des affaires publiques explique que les juges de la Cpi doivent s’assurer que la personne poursuivie est en état d’assister aux audiences et est en possession d’une santé mentale et physique qui lui permette de comprendre les procédures à son encontre afin de pouvoir participer à sa Défense.

Ceci afin que la procédure engagée contre la personne poursuivie respecte les règles d’équité. Toutefois, elle a tenu à souligner que «bien entendu, la question de l’aptitude de M. Gbagbo à prendre part aux procédures doit être tranchée préalablement à toute question sur l’audience de confirmation des charges.» Pour rappel, l’audience de confirmation des charges contre l’ex-chef d’Etat prévue à partir du 13 août dernier avait été reportée dans l’attente de l’évaluation médicale des aptitudes mentales et physiques de ce dernier. En juin, la Cpi avait désigné trois experts médicaux à cet effet à la demande de la Défense. Laurent Gbagbo est soupçonné d’être «co-auteur indirect», selon la Cour, de crimes contre l’humanité commis pendant les violences postélectorales qui ont fait, officiellement, 3000 morts.

Bidi Ignace

Vendredi 19 Octobre 2012
Vu (s) 1900 fois



1.Posté par RODNEY le 19/10/2012 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Together let's make the world a better place, better than we found it. Let's not destroy it by making other people's lives miserable. I hope the ICC will do the right thing, the right thing being freeing pres. LG who was elected by his people, therefore God's choice. Let's not take fairness out of this world. If each of us does, we will be sorry for years to come. Let's all do the right thing! Can we all get along at some point?
I know we can.

2.Posté par janani lumumba nkrumah le 19/10/2012 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
i agree entirely with you rodney...you see the world we live in has become a jungle where some people think survival must be that of the fittest.but i can assure you that the Almighty God did not create his world that way and no matter what all those ill intentioned people make of it they must eventually fail.the Almighty God will surely right all the wrongs committed by agents of darkness wherever and whatever it takes.that is why i state here that, in addition to the massacre of thousands of unarmed and innocent ivorians, one of the wrongs committed by these throwbacks to a more primitive age is the illegal kidnapping incarceration of President L.K.Gbagbo in a foreign land,which must be RIGHTED by the Almighty himself through every means thought fit!!! never has the tail wagged the dog...it has always been the other way round and so shall it remain for eternity!!! the sun rises after every dark night not because of the complaints of men but because it has to be so...and that is why it MUST rise on the Ivory Coast whether the imperialists and their collaborators together with their local henchmen like it or not.remember we shall have the last long laugh and that is when we must have heard the last of it.greetings to Hassane ''the rock'' Magued,dorian,fatim,hermann,saufsi,tchedjougou,lilian,rodney and all brothers and sisters of the struggle.stay blessed and a lutta continua!!!

3.Posté par Fabrice n'cho le 19/10/2012 19:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Soyez connectes BARAKA Obama a demande a la CPI de sursoir Le proces jusqu'a la fin DES elections aux USA parce que Le pr GBAGBO detient un dossier de tentative de corruption avec enregistrement de voix sur cassette et ensuite grave sur CD concernant Obama sur la crise ivoirienne je m'arrete pour l'instant.

4.Posté par Fatim le 19/10/2012 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le proces du PR se tiendra le 30 Octobre. On verra bien si cette date sera la bonne. Je veux dire si il n y aura pas de report encore.
Bisous a tous.

5.Posté par whevlebot le 20/10/2012 17:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un article proprement nul tant dans la forme que dans le contenu.
Il est le pur produit de l'imagination de ce journaleux car en effet, aucune info nouvelle n'est apportée dans ce papier.
Oh, quand les intérêts vachement stomacaux nous tiennent!
Ce journaleux doit encore faire beaucoup d'effort.

6.Posté par Hermann N''da le 20/10/2012 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet article est extrait du chiffon de NORD SUD destiné à la poubelle.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !