Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Au nom de notre foi Par Père Jean K.: Émergence boiteux-boitant

le Mardi 18 Mars 2014 à 00:00 | Lu 896 fois



En Côte d'Ivoire, le développement s'est transmué en sous-développement, le sous-développement lui-même a revêtu l'émergence et depuis quelques semaines, l'émergence s'est transformée en canne et cette canne porte, pour notre grand malheur, douloureusement une sciatique. Quelle histoire! Et nous sommes impérativement invités à aller à «l'horizon 2020», c'est-à-dire, selon les prophéties, à notre salut, boiteux-boitant (ou clopin-clopant) avec notre chef sur une canne dont on dit être désormais notre espoir, l'unique, le Deus ex machina capable de porter toute notre misère et toute notre espérance.

Une canne en cachant une autre, il n'y a pas longtemps, on nous a aussi dit que nous sommes désormais riches parce que nous étions devenus et mondialement reconnus comme un «pays pauvre très endetté». Pour tout dire, faute de développement, notre pauvreté est devenue notre richesse. Et alors qu'on nous tient de tels discours abracadabrants, il se trouve des applaudimètres pour nous les imposer. Normal! quand un leader politique recrute ses partisans et supporters au milieu des coxers, des dozos, des marmitons et des miliciens, on peut nous dire que nous sommes riches pendant que nous trouvons notre quittance dans les poubelles.

On peut aussi nous faire comprendre que le chef se porte bien alors que nous le voyons tous malade. Il faut être de cette catégorie de supporters et militants appointés pour venir accueillir triomphalement son leader qui rentre malade et «encanné» d'un hôpital. Le sous-développement et l'émergence sont aussi une question d'intelligence. Tout se passe dans la tête. On peut faire croire facilement à une tête sous-développée ou émergée (l'émergence n'est pas le développement) que son leader est devenu plus fort qu'il ne l'était auparavant parce qu'il porte désormais une canne, «la canne de l'émergence». Quand on est parvenu à s'imposer par les armes à un pays analphabète à 70%, on ne peut que lui imposer aussi des âneries sous forme de canne.

Quand on installe une milice constituée d’ignares sur les universités qui sont normalement de hauts lieux de l'intelligence et du savoir, on ne peut que se moquer des intelligents et des savants. On ne sait jamais; quand on a tout essayé, même par les armes, pour arriver au développement et que malgré tout ce sont le sous-développement et l'émergence qui semblent s'imposer quotidiennement, on peut essayer et expérimenter d'autres voies: celle de la canne magique (ou émergente dans notre cas) qui nous conduira d'abord directement à l'émergence et ensuite, pourquoi pas, comme une flèche, au développement attendu depuis plus de cinquante ans.

Avec sa canne, la canne du chef, Moïse n'a-t-il pas sauvé Israël de l'esclavage, c'est-à-dire de la pauvreté et de la misère? Ne soyons donc pas surpris qu'un jour tout le peuple de Côte d'Ivoire soit convoqué, comme au temps de Moïse, au bord de l'océan atlantique et que son chef, en tête avec ses supporters et griots, lui apprenne que Dieu ou Allah lui a révélé de frapper l'eau avec sa canne pour que tout se transforme en développement pour lui. Dans la République des dozos et des gris-gris, à quoi ne faut-il pas s'attendre à bon droit? Si, un tant soit peu, nos gouvernants nous prenaient au sérieux, nous aurions soutenu avec eux qu'un être humain, fût-il le plus puissant de la planète, n'est pas un immortel.

Donc, il peut avoir des moments de maladies graves ou non. Et en tant qu'humains, dotés de bon sens, nous aurions tous eu de la compassion pour notre chef malade. Et croyants aussi, nos voix se seraient humblement élevées vers le Seigneur sous forme de prières et de supplications pour lui en vue du pardon de ses péchés et de sa guérison. Mais, quand le chef est vu et présenté comme un dieu se portant comme un charme même avec une sciatique et une canne, je veux bien passer mon temps à faire autre chose. Les dieux n'ont pas besoin de la prière des mortels que nous autres sommes. Au contraire, même un dieu sur une canne et torturé par une sciatique, peut toujours porter la misère des humains et des mortels! C'est bien ce qu'on nous offre à voir aujourd'hui.

Ce qui nous manque en Côte d'Ivoire, c'est une réflexion sérieuse sur ce qui nous arrive depuis une vingtaine d'années. Quand la réflexion ne suit pas nos malheurs, nous sommes livrés aux mains d'ignares qui ne comptent que sur la puissance de leurs poches et aujourd'hui sur le bout de leurs canons pour nous attirer vers eux. Nous ne réfléchissons pas assez parce que nous nous sommes laissé prendre en otage par ce clan de féticheurs et de marabouts. Et nos bonnes idées sont noyées dans le bruit de leur argent qu'ils nous donnent pour nous taire et dans le flot impétueux de leurs discours et prophéties tirés de grimoires que nous applaudissons à tout rompre.

Et nos écoles et universités sont le reflet grandeur nature de cette sclérose intellectuelle. Nos universitaires, quand ils ne deviennent pas eux-mêmes les thuriféraires et autres apologistes et zélateurs patentés de ces hommes, ils préfèrent vivre comme des escargots pour protéger le peu qui leur tombe de la table de ceux-ci. Semblablement, nous autres «hommes religieux», incapables d'être des prophètes qui annoncent, dénoncent et renoncent, nous sommes enfermés dans un mutisme et piétisme puérils et honteux, trouvant désespérément refuge dans des «veillées de prières» à n'en point finir et d'où nous croyons tirer notre salut et celui de nos ouailles maltraitées et que nous-mêmes surexploitons à coups de «quêtes spéciales».

Ainsi, en Côte d'Ivoire, depuis une vingtaine d'années, nous nous laissons manipuler par des hommes sans envergure intellectuelle et même morale qui ont réussi à mettre nos intellectuels et responsables religieux sous leur coupe. Et ce sont eux que nous présentons comme modèles et héros à notre jeunesse. A quoi bon alors aller user ses fesses sur un banc d'école si le fusil et le canon peuvent faire devenir président, premier ministre, ministre, président de l'Assemblée nationale, député ou maire?

Malheureusement, ce sont eux qui parrainent nos activités dans les églises, les temples et les mosquées! Ce sont eux qui offrent voitures, villas et comptes bancaires à nos évêques, prêtres, pasteurs et imams qui soutiennent leur dictature. Ainsi va notre pays, incapable de se débarrasser de ses sangsues qui ne l'aiment que parce qu'il contribue à leur gloire et à leur honneur personnels. Seigneur, jusques à quand cela va-t-il durer?



Père Jean K. E-mail: perejeank@yahoo.fr
Notrevoie

Mardi 18 Mars 2014
Vu (s) 896 fois



1.Posté par davi's diomandé le 18/03/2014 06:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le jour viendra où tout cela prendra fin regardons seulement pour voir.Que dieu nous garde

2.Posté par ANGOUA d'Abolikro le 18/03/2014 11:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis 1e vaingtaine d'année le mal est entré ds notre humble demeure. 1e demeure naguère havre d paix e d faternité. Ce mal incarné a fait voler en éclat notre unité familiale.Mè il se trouve ke selon lois immuables d notre belle nature,le mal prospere très vite mais à la fin il est toujours supplanté par le bien ki fait mordre la poussière o 1er cité.Ansi dc, j'en conclu ke tôt ou tard, il finira par disparaître comme il est venu.

3.Posté par ALLEHAHIN le 18/03/2014 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien aimé homme de Dieu merci pour votre article.
Wat et ses suiveurs ont signé un pacte avec le diable. Il n'a pas besoin de prière car comme vous le dites il est lui-même dieu.
Le salut est personnel et donc chacun aura à répondre de ses actes aux jugements derniers.
Que Dieu nous garde.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !