Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Atteinte à la liberté de la presse: Trois journalistes de Notre Voie arrêtés hier

le Vendredi 25 Novembre 2011 à 07:12 | Lu 403 fois



Trois responsables du journal Notre Voie ont été mis aux arrêts hier et détenus au violon de la police criminelle au Plateau sur ordre du procureur de la république.

Le régime Ouattara voudrait liquider la presse libre qu’il ne s’y prendrait pas autrement. Trois responsables du quotidien Notre Voie croupissent au violon de la police criminelle (ex-police judiciaire) située au Plateau. Il s’agit de César Etou, directeur général par intérim de la Refondation S.A et directeur de publication du journal Notre Voie, Didier Depry, secrétaire général de la rédaction et Boga Sivori, chef du service politique de Notre Voie. Ces journalistes ont été arrêtés par le commissaire Ello, sous-directeur des enquêtes criminelles qui a agi sur ordre du procureur de la république, Simplice Koffi Kouadio.

Les motifs de leur arrestation résideraient dans deux articles parus dans le journal Notre Voie. Le premier publié dans l’édition du lundi 21 novembre 2011 sous la plume de Boga Sivori est intitulé comme suit : « pendant que les Ivoiriens meurent de faim et de maladies, Ouattara s’offre 40 Mercedes à 1,046 milliard fcfa ». Ici, l’auteur de l’article qui tient son information du journal « La lettre du continent » qu’il a d’ailleurs cité dans son papier est poursuivi pour offense au chef de l’Etat. Le second écrit incriminé a été publié dans la parution d’hier et porte la signature de Didier Depry.

Son titre : « le franc Cfa menacé, la dévaluation à nos portes ». Là aussi, le chef du parquet a relevé deux autres délits qu’il a qualifiés d’atteinte à l’économie nationale et incitation à la révolte.
Entendus toute la journée sur procès verbal par le sous-directeur de la police criminelle, les deux journalistes, auteurs des articles mis en cause et le directeur de publication ont expliqué que leur seul souci était d’informer les ivoiriens. Evidemment, ces explications données n’ont pas empêché l’arrestation des journalistes qui ont été écroués à 17 heures. L’avocat des journalistes, Me Serges Essouo qui a suivi l’affaire de bout en bout s’est dit surpris par la tournure des événements.

« Je suis surpris et dépassé. Je ne sais pas ce qu’on reproche à mes clients. Ils ont sorti toutes les preuves de ce qu’ils ont écrit. Ils ont même la dépêche de La Lettre du Continent qui a évoqué la question des 40 Mercedes. Même s’il devrait y avoir un délit de presse, il y a une violation flagrante de la loi sur la presse qui dit que les journalistes ne doivent aller en prison pour leurs écrits ». a déploré l’homme de droit.

Comme on peut le constater, la traque à la liberté d’expression et le bâillonnement de la presse libre est bien lancée par le régime Ouattara.

Jean Khalil Sella

Source : notrevoie


Vendredi 25 Novembre 2011
Vu (s) 403 fois



1.Posté par MADOU ISRAEL le 25/11/2011 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUI, NOUS TENONS A REMERCIER LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE DE NOUS AVOIR EXTRAIT DES GRIFFES DU DICTATEUR GBAGBO. MAINTENANT, GRACE A SARKOZY ET OBAMA, NOTRE PRESI ALASSANE D. OUATTRA, EST LA ET NOUS LES IVOIRIENS VIVONS PLEINEMENT LA DEMOCRATIE. C'EST FAUX. SOUS NOTRE DEMOCRATE QUE NOUS AVONS EU GRACE A LA FRANCE ET A OBAMA, AUCUN JOURNALISTE N'A JAMAIS ETE ARRETE ICI. AUCUN JOURNALISTE DE NOTRE VOIE N'EST MIS AUX ARRETS POUR CE QU'IL A ECRIT. LES 3 PERSONNES QUI SONT ARRETEES SONT DES BANDITS, A L'INSTAR DE GBAGBO QUI VOULAIT SE MAINTENIR AU POUVOIR PARCE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL DE SON PAYS L'AVAIT DECALRE ELU.

2.Posté par MADOU ISRAEL le 25/11/2011 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NOUS SOMMES EN DEMOCRATIE TOTALE. EST-CE QUE VOUS AVEZ CONSTATE QUE RFI, TV5, FRANCE 24, I.TELE ONT ANNONCE A GRANDS TAMBOURS BATTANTS L'ARRESTATION DE CES BANDITS DE NOTRE VOIE ? DONC, LE DEBAT EST CLOS. CE SONT EUX QUI ALLAIENT DIRE AU MONDE ENTIER QUE LA PRESSE EST MENACEE EN C.I. D'AILLEURS, COMME GBAGBO N'ETAIT PAS DEMOCRATE, CES MEDIAS NE TARDAIENT PAS A CRIER SUR TOUS LES TOITS SA DICTATURE. MAINTENANT QUE LES IVOIRIENS ONT RETROUVE LA DEMOCRATIE, TOUT EST O.K. HIER, RFI A PREFERE INTERROGE MABRI TOIKEUSSE SUR D'AUTRES CHOSES, IGNORANT ROYALEMENTE : NE RIEN VOIR, ENTENDRE, NI PARLER; LES 3 BANDITS DE NOTRE VOIE ARRETES. CAR S'ILS EN PARLENT, CA VA VRAIMENT GENER NOTRE PRESIDENT. ILS ONT PRIS L'ENGAGEMENT DE L'ACCOMPAGNER JUSQU'AU BOUT DANS LA POSITION DU SINGE QUI REFUSE DE VOIR L'EVIDENCE, NE RIEN ENTENDRE, NE RIEN DIRE;

3.Posté par Halin Bebel le 25/11/2011 11:48 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DEMOCRATIE! Mon oeil! Continuez mais sachez que la colère de Dieu est implacable.

4.Posté par contribution le 25/11/2011 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ils ont decides et ils le feront casser et demolir tout ce qui sent gbagbo, a quand la fin de cette autre forme de democratie ou l insecurite est la matiere de developpement que ce gouvernement offre au peuple Ivoirien, un jour tout cela prendar fin soyez en sur

5.Posté par ABOU le 25/11/2011 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
commençons a pleurer GBAGBO car vraiment IL etait mieux ...lui au moins on pouvais l'insulté et le traité de diable et il ne disait rien... tous ceux qui ont voté le mossi de dramane vont regreter...

GBAGBO KAFISSSSAAAAAAAAAAAAAAAA....................

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !