Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Attaque répétées: La chefferie d'Agboville propose un nouveau pacte au FRCI

le Lundi 14 Janvier 2013 à 08:28 | Lu 673 fois

La chefferie d’Agboville veut asseoir de nouveaux rapports avec les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI). Après le pacte proposé par le ministre de l'Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko, au nom de la République de Côte d’Ivoire au département d’Agboville, le 14 décembre 2012 dans ladite ville, c’était au tour de la chefferie du département de proposer un pacte avec l'armée, le vendredi 11 janvier 2013, à l'occasion d'une cérémonie de présentation de vœux au préfet de région, Bako Digbé Anatole Privat.



Attaque répétées: La chefferie d'Agboville propose un nouveau pacte au FRCI
« Nous sommes prêt à apporter toute notre collaboration à l’armée », a assuré Ohouochi (chef en langue Abbey) Edi N’Besso Louis, président du conseil départemental des chefs de village d’Agboville, dans son intervention. Il a souhaité en retour, que l’armée cesse d’avoir une attitude de « méfiance » vis-à-vis de la chefferie et ne laisse plus prospérer cette « suspicion permanente » qui crée des dérapages au quotidien.

Edi N'Besso Louis s'est dit prêt dans ce nouveau pacte, à faciliter la collaboration de la jeunesse et des administrés avec l’armée ivoirienne aussi bien en ville que dans les villages. Il a pris cet engagement au nom de ses pairs et sous le regard du chef de l’administration. « Nous réaffirmons notre disponibilité devant vous », a assuré le chef des chefs Abbey.

Réagissant à cette prise de position, le préfet de région a affirmé que ni lui ni le gouvernement n’avaient de doute sur la sincérité de la chefferie. Il a demandé aux gardiens des us et coutumes d'Agboville d’agir avec toute l’autorité et la vigilance nécessaire pour faire barrage à toutes formes de déstabilisation. Bako Privat s’est, par ailleurs, offusqué de l'attitude des personnes qui agissent dans l’ombre contre l’autorité des chefs de village. « On veut toujours vous opposer au régime en place », a-t-il déploré, parlant de mains occultes qui refusent de voir la chefferie se réconcilier avec le pouvoir.

Le préfet d’Agboville a enfin encouragé la chefferie à aider l’administration militaire et civile à démasquer tous ceux qui agissent contre la République et qui exhortent la jeunesse à s’offrir en « holocauste » aux FRCI.

Jean-Yves BOKA
Correspondant à Agboville
L'Inter

Lundi 14 Janvier 2013
Vu (s) 673 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !