Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Attaque contre un commissariat et un camp Frci à Abengourou: Un mort, des armes emportées

le Vendredi 24 Mai 2013 à 07:19 | Lu 685 fois



Attaque contre un commissariat et un camp Frci à Abengourou: Un mort, des armes emportées
Les faits continuent de faire mentir les tenants du pouvoir, concernant le phénomène de l’insécurité. Des assaillants, au nombre de dix, en tenue treillis et lourdement armés, ont attaqué, dans la nuit du 21 au 22 mai dernier, le commissariat du 1er arrondissement situé à proximité du grand marché d’Abengourou et le camp des Frci situé sur l’axe Abengourou-Agnibilékrou. Les évènements qui se sont déroulés aux environs de 4 h du matin ont fait ressortir un bilan significatif : un mort (un assaillant tué) et des armes de guerre emportées.
Selon une source policière, c’est au petit matin de ce mercredi que des individus non identifiés ont fait irruption au commissariat. Sous la menace de leurs armes, ils ont intimé l’ordre aux policiers de garde de se coucher.

A en croire toujours nos sources, les policiers qui étaient de garde cette nuit-là n’ont opposé aucune résistance. Les adjudants Zouzoua et Sanogo, qui se trouvaient dans le commissariat, ont même été menottés et jetés dans la cellule de garde à vue. Puis, tranquillement, comme dans un supermarché, ces assaillants ont ramassé toutes les armes et ont battu en retraite. C’est en fuyant que les assaillants ont attaqué le camp des Forces républicaines de Côte d’Ivoire.

Au dire du lieutenant Bamba, commandant des Frci, les assaillants ont lancé des bombes lacrymogènes. C’est en ce moment qu’il y a eu des échanges de tirs nourris entre les éléments des Frci et les malfrats. Un assaillant a été abattu, deux éléments Frci ont été blessés et deux individus arrêtés.

Le lieutenant Bamba a révélé que les assaillants ont abandonné, dans leur fuite, des grenades et des bombes lacrymogènes. Le responsable Frci et ses éléments ont bouclé l’axe Abengourou-Agnibilékrou pour rechercher les fuyards. Certaines langues disent que ces assaillants ont été rejoints par des individus en tenue militaire avec qui ils ont bloqué la circulation. C’est aux environs de 6h50 que la route a été dégagée. Mais, bien avant leur forfait, les assaillants ont tenu des propos menaçants envers le pouvoir d’Alassane Dramane Ouattara.

«On nous a distribué des armes pour renverser Laurent Gbagbo en 2002. On n’a pas pu. En mars 2011, nous avons combattu, nous avons tué des innocents et nous avons réussi à installer au pouvoir Alassane Ouattara. Cela fait deux ans, certains qui n’ont pas combattu ont été réintégrés dans la nouvelle armée. Comme nous sommes des ignorants, le pouvoir nous a laissés dans la misère. C’est pourquoi nous sommes obligés de terroriser des populations pour les racketter. Dans les prochains jours, nous allons passer à une autre phase», a proféré un assaillant. Ce que nous a confié une source policière.


Jean Goudale
notrevoie

Vendredi 24 Mai 2013
Vu (s) 685 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !