Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Attaque armée contre la Côte d’Ivoire : Compaoré, Ouattara et les rebelles engagés, Paris et la Cedeao hésitants

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - News le Lundi 24 Janvier 2011 à 11:54 | Lu 652 fois



Les correspondants de la presse nationale et internationale installés à Bouaké le savent et ont été briefés par la rébellion armée de ne pas en parler au risque de démobiliser les partisans d’Alassane Dramane Ouattara qui espèrent farouchement que la force ouest-africaine, Ecomog, viendra installer Ouattara par les armes au pouvoir.

En effet, selon des sources proches de la rébellion armée, ce n’est pas à l’arrivée des soldats de l’Ecomog que l’on assiste à Bouaké, Katiola etc., depuis quelques jours. Il s’agit plutôt de la rébellion armée qui s’enrichit de rebelles
touareg, de chefs de guerre ayant participé à la rébellion armée en Mauritanie.

Ainsi que de mercenaires maliens et de soldats burkinabé intervenant en qualité de mercenaires. Ces derniers étaient déjà aux côtés des rebelles de Ouattara en septembre 2002 lors de l’attaque contre la Côte d’Ivoire.

Toujours selon nos sources, les armes lourdes et autres armes de guerre convoyés à Bouaké ces derniers temps proviennent du Burkina Faso. D’où elles transitent en direction de la Côte d’Ivoire, après leur achat en Europe et ailleurs avec le concours de Paris. S’agissant du recrutement des rebelles touareg, le nom du dénommé Moustapha Chaffy, d’origine
mauritanienne et conseiller spécial de Blaise Compaoré, est abondamment cité. Il est également perçu comme l’un des “parrains” du chef rebelle, Guillaume Kigbafori Soro.

Compaoré tient à ce que son “frère”, comme il appelle Alassane Dramane Ouattara, prenne vaille que vaille la tête de la Côte d’Ivoire par la force. Il est donc engagé dans une attaque armée irréversible contre le pays. A l’instar de Ouattara, lui-même, et ses rebelles. Même si Sarkozy et la France souhaitent foncièrement que leur “pion”, Ouattara, prenne le pouvoir en Côte d’Ivoire et que le Président Laurent Gbagbo soit renversé par la force. pour ce faire, Paris hésite quant à
l’ampleur de cette attaque armée à cause “des nombreux intérêts français en Côte d’Ivoire”.

Nicolas Sarkozy l’aurait dit, a-t-on appris, à Blaise Compaoré lorsque le chef de l’Etat français a convoqué son obligé burkinabé à l’Elysée (présidence française), le mardi 18 janvier dernier, en compagnie d’une délégation de la CEDEAO pour parler de l’attaque contre la Côte d’Ivoire. “La France ne veut pas s’engager directement dans une attaque armée contre la Côte d’Ivoire mais le
Burkina Faso et certains pays de la sous-région ouest-africaine (ils enverront des mercenaires) comptent le faire pour elle. C’est l’assurance que Compaoré aurait donnée à Sarkozy lors de leur rencontre. Le Burkinabé aurait même ajouté que cette attaque sera “ciblée” afin d’éviter “les intérêts français en Côte d’Ivoire”.

Au sein de la CEDEAO, des voix discordantes commencent à s’élever. Même si elles sont timides à cause de la pression française. Au dire des sources proches de la rébellion armée, certains pays de la CEDEAO soutiennent ne pas apprécier l’activisme de Blaise Compaoré qui demeure pourtant, au nom de l’Accord politique de Ouagadougou, facilitateur dans la crise ivoirienne. Ces pays disent ne pas comprendre qu’à ce titre, Compaoré ne veuille pas ramener la paix en Côte d’Ivoire
mais qu’il prenne parti pour une partie à la crise pour faire la guerre à l’autre. Au Nigeria, Goodluck Jonathan semble ronger ses freins.

Le “poulain” de l’ex-chef d’Etat nigérian, Olusegun Obasanjo, qui est aux ordres de la France et des Etats-Unis, serait en train de revoir progressivement sa position concernant une attaque armée contre la Côte d’Ivoire à laquelle participeraient des soldats nigérians. Nos sources estiment que l’hésitation du Nigeria est liée aux recommandations que les conseillers militaires du chef de l’Etat nigérian lui auraient faites. A savoir que le Nigeria entrera

bientôt dans une période électorale et le pays a besoin de toute son armée sur place pour assurer la sécurité du Nigeria qui n’est pas à l’abri de la déstabilisation.

S’engager dans une guerre en Côte d’Ivoire dont on ignore la durée et l’ampleur serait risqué pour le Nigeria, auraient confié au Président Goodluck, ses conseillers militaires.

Didier Depry
didierdepri@yahoo.fr


Afrik53 - News
Lundi 24 Janvier 2011
Vu (s) 652 fois



1.Posté par Jean Luc le 24/01/2011 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà des gens qui ne réfléchissent pas avant d'agir. Vous vous êtes déculottés. Nous somme prêts à vous bouter dehors et réunifier le pays. A l'armée de l'Eternel de faire et de le faire bien. Sarko va mal finir sa magistrature et blaise, qui entretemps avait reçu 5OO.OOO.OOO fcfa pour assister sa population en danger lors de l'inondation; aujourd'hui veut du mal à la CI, parce qu'il n'aime pas gbagbo. C'est tout sinon, il ne faut pas qu'il rêve: ouattara, le démon NE SERA JAMAIS PRÉSIDENT DE LA CI, même outre-tombe!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !