Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Atmosphère lourde au sommet de l’Etat Soro disparaît des écrans radar

le Samedi 4 Février 2012 à 12:33 | Lu 1164 fois



Atmosphère lourde au sommet de l’Etat Soro disparaît des écrans radar
Le Nouveau Courrier-3/2/2012

Le patron de l’ex-rébellion armée, par ailleurs actuel premier ministre d’Alassane Ouattara, Guillaume Kigbafory Soro, se fait de moins en moins visible et audible ces derniers temps. Son «omniprésence» sur les écrans de la Rti s’est évaporée. La ligne semble s’être brouillée entre l’«excellent premier ministre» et le chef de l’Etat, aux lendemains de la visite d’Hillary Clinton. Une situation aggravée par l’imminence d’un semblant d’équilibrisme au niveau de la Cpi, le sacrifice de la «légion Soro».

‘‘Mais où est le premier ministre ? Il n’est pas au pays ? Soro est où ? ». Sont-ce là autant de questions qui fusent de partout. En tout cas, le premier ministre Guillaume Soro n’a pas bougé d’un iota. Il est bel et bien présent dans la capitale abidjanaise. Les Ivoiriens avaient fini par s’habituer aux incessantes visites, tournées et cérémonies d’inauguration hyper médiatisées par-ci et par-là du chef du gouvernement, dénommées ironiquement dans le milieu de la presse ivoirienne «les jeudis de Soro» (puisque généralement c’est les jeudis qu’il effectuait ses visites).

Qui tenait ainsi à faire passer le message selon lequel le régime Ouattara est au travail pour le bonheur des Ivoiriens. Où cette débauche d’énergie du jeune premier ministre va s’estomper, c’est après la visite de la Secrétaire d’Etat américaine Hillary Rodan Clinton.

Qui selon des sources diplomatiques a demandé au chef de l’Etat d’étudier la probabilité du transfèrement des hommes de Soro, certaines langues vont jusqu’à citer le nom du premier ministre comme figurant dans la short list des éligibles à la CPI. En tout cas la deuxième quinzaine du mois de janvier sera particulière.

Le premier ministre a-t-il pris un coup, après la fuite diplomatique sur la volonté de Washington de voir des pro-Ouattara à la Cpi ? On est tenté de répondre par l’affirmative. Puisque 48 heures plus tard, Guillaume Soro a annulé à la dernière minute, une visite de terrain qu’il devrait effectuer le jeudi 19 janvier dernier. Les jours qui suivront ne seront pas différents. Guillaume Soro va jouer le mort, pour laisser place à la supputation. Sa véritable apparition «publique » date du mercredi 25 janvier dernier, où il recevait les voeux de ses collaborateurs et agents de la primature.

Puis, plus rien. Le mardi 31 janvier, pour tuer une éventuelle grève des syndicats de la santé, le premier ministre a laissé la main à son conseiller chargé des associations et syndicats, Félicien Sékongo, pour désamorcer la bombe. Guillaume Soro semble avoir d’autres chats plus gros à fouetter en ce moment. C’est donc en «politologue» averti (sic !), qu’il peaufine très certainement une stratégie d’approche de ce virage inévitable, le revers de la médaille CPI.

Le député de Ferké qui s’est frotté à l’animal politique qu’est Laurent Gbagbo, n’entend pas être pris au piège de la justice des vainqueurs, dont il est pourtant un acteur clé. De leurs côtés, les ex-Com’zones, même s’ils ne le crient pas à tue-tête, redoutent de faire partie du «peloton des sacrifiés». Chaque clan y allant de sa stratégie. Une chose est sure, Ouattara bénéficie du soutien et de la protection de son parrain Nicolas Sarkozy, pour aborder peut-être sereinement d’éventuels secousses liées à l’opération CPI. Mais, il est à parier que c’est Paris qui a soufflé à Ouattara de tenter de faire baisser la tension, en proposant d’éviter le transfèrement d’autres personnalités proches de Gbagbo, afin de jouer la carte de la compensation des seconds couteaux de son camp qu’il s’apprêterait à «offrir» en sacrifice à la justice internationale.

Au plan national, tout n’est pas fait pour arranger la cohabitation primature-présidence. Puisque selon toute vraisemblance et certaines indiscrétions, en l’absence du «chef» Ouattara, il apparait évident que le pays est conduit par son «premier ministre bis », le français Philippe Serrey Eifel, par ailleurs patron de ses conseillers au Palais. Une situation qui n’est pas faite pour plaire à Guillaume Soro, qui ne cache pas son mécontentement vis-à-vis de cette situation. Soro qui voit son fauteuil menacé la nuit et solidifié le jour, ne pensait pas connaitre pareille traitement avec l’homme qu’il a aidé à prendre le pouvoir.

Mais il ne semble pas avoir dit son dernier mot. Aux dernières nouvelles, Guillaume Soro qui devrait se rendre à Malabo pour soutenir les Eléphants qui affrontent en ¼ de finale la sélection équato-guinéenne ce samedi, ne va vraisemblablement plus effectuer le déplacement. Selon son entourage, le premier ministre aurait décidé en définitive de n’effectuer le déplacement pour la Can qu’en cas de qualification des Pachydermes pour l’étape des demi-finales. A coup sûr, le report du voyage de Guillaume Soro, s’il se confirme, va finir par alimenter les rumeurs les plus folles.

Samedi 4 Février 2012
Vu (s) 1164 fois



1.Posté par sunguess le 04/02/2012 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Soro il vous te traque comme un animal.*
toi et ta bande vous avez éventre humilié la cote d ivoire mais gbagbo contre la volonté du peuple ivoire a tout pardonné mais tu es encore reparti servir le diable.debrouille toi seul

2.Posté par mèh le 04/02/2012 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est-ce que "ne pas paraître, c'est disparaître?" De toute façon il n'y a qu'une destination pour les bons: le Paradis ; et une seule pour les méchants: L'ENFER!
Olééh Olééh!!

3.Posté par L'ivoiro-senegais le 04/02/2012 19:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que chacun de nous sache que le chatiment de l' Eternel notre Dieu est individuel. Tous ces acteurs politiques qui ont emmene notre cher pays 40 ans en arriere peuvent tromper l' Homme avec les mensonges, mais pas Dieu. Soro a ete un seminariste et il le sait tres bien. Tout se paie, que ce soit sur terre ou une fois devant la porte de Dieu. Son tour est arrive et il doit s' en convaincre. Quant a nous qui aimons notre pays, nous devons nous premunir contre la division, aimer nos freres du nord et ne pas tomber dans le piege du sieur Ouattara. Pas de tribalisme. Le Senoufo ou le Djimini n' est pas notre ennemi, c' est celui qui les utilise, les instrumentalise pour enfoncer encore plus la fracture sociale qui est a plaindre. C' est vraiment nauseaux d' entendre des paroles du genre " rattapage" de la part de quelqu' un qui pretend representer les interets de tout ivoirien. Prions Dieu que L' Eternel visite le coeur de chacun pour que le mensonge soit enfin rattrape par la verit'e.

4.Posté par 100/100 Camerounais le 04/02/2012 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est facile il faut un contre-attaque de SORO. il faut qu'il livre au peuple Ivoirien la tete du monstre ouattara car celle de soro n'echappera pas.
il y a trouble en la demeure du diable. la liberation du peuple de Dieu est proche.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !