Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Armand Kouadio Kouakou (Jeunesse du Pdci) : « Si Bédié partait, il entrerait dans l’histoire »

le Vendredi 12 Juillet 2013 à 12:22 | Lu 1127 fois



Armand Kouadio Kouakou (Jeunesse du Pdci) : « Si Bédié partait, il entrerait dans l’histoire »
Armand Kouadio Kouakou est le président de la Coordination des élèves et étudiants militants du Pdci. Il pense qu’au prochain congrès, le parti d’Houphouet-Boigny doit
opérer un changement majeur en changeant la classe dirigeante. Interview.
Notre Voie : Comment avez-vous accueilli la nouvelle du 12ème congrès du Pdci ?
Armand Kouadio Kouakou : Ça a été un soulagement. Je dois dire que cela a suscité en nous un réel espoir. L’espoir de voir un changement s’opérer à la tête de notre parti, l’espoir de voir le sort des jeunes s’améliorer. Il faut le dire, les jeunes sont oubliés dans notre maison.

N.V. : Voulez-vous dire que, jusque-là, les jeunes ont été relégués au second plan dans le parti ?
A.K.K. : C’est le constat que nous avons fait. Mes camarades et moi, nous nous sommes battus. Nous étions au devant de la lutte. Nous avons mené le combat sur le campus. Beaucoup d’entre nous ont été obligés de fuir parce qu’ils ont tout perdu. D’autres ont été emprisonnés pendant des jours à la Maca. On nous a promis qu’avec le changement de régime, la souffrance des étudiants du Pdci allait prendre fin. Mais, jusque-là, c’est le contraire. Les jeunes du Pdci continuent de vivre dans la misère. Ce n’est pas normal, et ça prouve que l’équipe qui dirige le parti aujourd’hui a failli.

N.V. : Mettez-vous en cause le leadership de Konan Bédié ?
A.K.K. : Ce n’est pas seulement Bédié. C’est tous ceux qui l’entourent, c’est-à-dire Bédié et son équipe. La jeunesse n’a jamais été véritablement prise en compte.

N.V. : Le président de la Jpdci, KKB, est aujourd’hui député. Comme il y a beaucoup d’autres jeunes qui ont eu de la promotion.
A.K.K.: Le président KKB a été élu député. Je ne crois pas que cela soit une promotion. Il s’est battu sur le terrain et le peuple l’a élu. Aujourd’hui, aucun jeune issu du milieu universitaire en tout cas n’a connu de promotion. Au niveau du parti, les gens font croire le contraire, en brandissant l’exemple d’un certain N’Zi Assamoi, qui a été bombardé Daf au niveau de l’appareil du parti. Mais N’Zi Assamoi est un inconnu. Au-delà des jeunes, les vrais qui vont au charbon sont laissés sur le carreau. La promotion, s’il y en a, n’est rien d’autre que le fait d’un favoritisme qui ne dit pas son nom.

N.V. : Ne pensez-vous pas que la revendication à des postes d’emploi est un peu déplacée ?
A.K.K. : Nous sommes dans un pays où la jeunesse constitue environ 70% de la population. Si le Pdci veut conquérir le cœur des Ivoiriens, il est tout à fait logique que les dirigeants songent à faire la promotion des jeunes. C’est pourquoi la Jeunesse pour la Coordination des élèves et étudiants du Pdci milite pour une alternance, un changement véritable. Mais aussi pour qu’il y ait une véritable promotion des jeunes au sein des instances de décision au sortir du 12ème congrès.

N.V. : Pourquoi l’alternance est-elle nécessaire?
A.K.K. : Parce que nous ne faisons plus confiance aux dirigeants actuels. Ils nous ont mis au placard après la victoire de l’alliance du Rhdp en 2010. Nous ne sommes pas prêts à accepter que cette classe dirigeante se maintienne à la tête du parti pour cinq ans encore. Un nouveau mandat pour eux serait synonyme de souffrance et de misère.

N.V. : L’alternance, une réaction à l’échec de la classe dirigeante ou plutôt une exigence qui entre dans l’ordre normale des choses ?
A.K.K. : Ils ont échoué. Mais c’est aussi une nécessité. Il est temps que le parti fasse sa mue. Si nous voulons reconquérir le cœur des Ivoiriens, il ne fait l’ombre d’aucun doute que le parti doit faire sa mue. Le Pdci doit faire la promotion de nouvelles personnes.

N.V. : Votre position est tout de même étrange d’autant plus qu’au Pdci, l’on soutient qu’il y a le respect de la chaîne des générations.
A.K.K. : Justement, il faut que la génération actuelle dégage. Tant que ce n’est pas fait, il est clair que les autres ne pourront pas avancer. Ils ont dirigé le parti et nous leur en sommes reconnaissants. Le moment est venu de passer le témoin. Mais il faut qu’ils partent dans la dignité

N.V. : Pouvez-vous être plus précis ?
A.K.K. : Nous souhaitons que les aînés ne tordent pas le cou aux statuts et règlement intérieur du parti pour satisfaire des individus. Ce n’est pas normal et, nous les jeunes, nous allons nous opposer. Nous allons faire barrage à ce projet et ces desseins lugubres.

N.V. : Que répondez-vous à ceux qui disent que Bédié est encore bon pour le service ?
A.K.K. : Pensez-vous que Nelson Mandela, après son premier mandat, n’était pas encore bon pour le service en Afrique du sud ? Je pense qu’à un moment donné, il faut savoir se retirer. Le président Bédié gagnerait à se retirer. Il entrerait, s’il le faisait, dans l’histoire par la grande porte. Par contre, s’il s’entête à se maintenir vaille que vaille, l’histoire ne retiendra de lui qu’il a été un dictateur.

N.V. : Certains responsables du Pdci sont pour une candidature unique du Rhdp à la prochaine présidentielle. Qu’en dites-vous ?
A.K.K. : La candidature unique dans une alliance, c’est quelque chose de normale. Aujourd’hui, ceux qui sont en train d’enterrer le Rhdp, ce sont les militants du Rdr. Souvenez-vous, on les a vu, aux élections législatives, bastonnant le président de la jeunesse de notre parti, le laissant pour mort ; on les a vu, aux élections municipales, brigandant et cassant les urnes. Je pense que le Rhdp est en train de mourir à cause justement de ces agissements. Nos aînés doivent comprendre que le parti doit prendre son destin en main, pour présenter un candidat à la prochaine présidentielle.

N.V. : Comment entrevoyez-vous le congrès ?
A.K.K.: Au Pdci, on s’entend toujours. Mais, à ce congrès, on risque de ne pas s’entendre. Parce que nos camarades sont déterminés à aller jusqu’au bout. Je profite de cette occasion pour demander aux jeunes de se mobiliser massivement, le vendredi 12 juillet 2013, au siège du parti.

N.V. : Quelle réaction par rapport au lynchage médiatique dont KKB fait l’objet en ce moment?
A.K.K. :Aujourd’hui, il est incompris, mais nous sommes persuadés que la vérité finira par triompher. Nous sommes dans la vérité et nous triompherons sur le mensonge et sur les intérêts corrompus de certains dirigeants.

N.V. : Le Pdci va-t-il renaître de nouveau ou on va vers l’implosion ?
A.K.K.: Il n’y aura pas d’implosion si le président Bédié se retire. D’ailleurs, il ne peut pas être candidat. La limite d’âge est fixée à 75 ans. Si le congrès modifie les textes, ils ne seront applicables qu’après ce congrès. Si le président Bédié fait un forcing, ce sera de la tyrannie.

N.V. : En tant que membre de la Coordination des élèves et étudiants, quelle part active comptez-vous prendre dans la tenue de ce congrès ?
A.K.K.: Nous avons nos méthodes pour faire pression sur la direction du parti. Nous revendiquons la réintégration de nos responsables dans les différentes commissions techniques de préparations du 12ème congrès. Nous revendiquons également une tribune d’expression à ce congrès. Nous sommes sûrs que nous aurons la victoire. Nous demandons aux militants du Pdci de rester sereins, car, bientôt, nous allons faire bouger les lignes. Aux Ivoiriens, nous disons que nous savons la place du Pdci, qui est un parti de tolérance, de dialogue et de paix. C’est ce parti seul qui peut apporter la paix en Côte d’Ivoire.



Interview réalisée par César Ebrokié


Vendredi 12 Juillet 2013
Vu (s) 1127 fois



1.Posté par WALACE le 12/07/2013 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous les Baoulé qui vous a dit que PDCI vous appartient ??????????????
et toujours il n'ya que des KOUAKOU ? KONAN? qui révendiquent la parternité du ¨PDCI, HOUPHOUET AVANT DE MOURRIR VOUS A DIT QUE PDCI APPARTENAIT AUX BAOULE?
Celui qui n'est pas d'accord avec la gestion du PDCI par KONAN BEDIE qu'il crée son parti
Laissez le vieux BEDIE apporter son experience , on est fatigué

2.Posté par FRANCAIS REVOLTE le 12/07/2013 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SI KONAN BEDIE PENSE QU'IL N'A PAS 79 ANS, QUE SON AGE A ETE TRUQUE, QU'IL LE
DISE FRANCHEMENT AUX IVOIRIENS!!!

3.Posté par Tchedjougou OUATTARA le 12/07/2013 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mister ABOU, tu t'appelles Walace ici ? O.K, tu es un enfoiré. Tu n'avais pas dit que c'était aux seuls bété que tu avais affaire ? Tu vois que ton OUATTARA là n'est adulé que par ses compatriotes burkinabè comme toi. Le débat sur son illégitimité est donc clos. Bien clos.

Pour ce qui concerne BEDIE, je crois qu'on doit le regarder faire :

BEDIE ne se retirera de la tête du PDCI que lorsqu'il aura appris la mort du Président GBAGBO.

BEDIE ne se décidera à laisser le PDCI que lorsqu'il aura appris que Simone GBAGBO, Pascal AFFI N'guessan et les autres sont morts en prison.

BEDIE ne renoncera à la tête du PDCI que lorsqu'il aura appris que tous les pro-GBAGBO sont mort en exil.

BEDIE ne sera conscient de son âge et des incapacités liées à l'âge de tout humain que lorsque le FPI n'existera plus en C.I.

BEDIE n'abandonnera le PDCI que lorsque tous les ivoiriens qui soutiennent le P.R. GBABGO auront disparu de la C.I.

C'est à partir de là seulement qu'il reconnaîtra qu'il avait dit que Alassane Dramane OUATTARA est un burkinabè.


C'est à partir de cet instant seulement qu'il fera le bilan de la gouvernance démocratique entre Dramane OUATTARA et GBAGBO, et dira : " Vraiment GBAGBO était bon..."

Mais pour cela, priez afin que BEDIE vive éternellement.

On espère que d'ici la fin de 50 prochaines années, il prononcera enfin cette phrase : " ALASSANE DRAMANE OUATTARA n'était pas mon frère. Il était bel et bien burkinabè. J'ai fait du mal à mon pays. GBAGBO était bon. Il était un vrai démocrate. Les gens du FPI étaient vraiment des démocrates...

Mais pour que BEDIE prononce de tels mots, attendons encore 50ans. Car, il est jeune. Il n'a que 24 ans...Donc, il prononcera de telles sages paroles lorsqu'il sera autour des 79 ans...

4.Posté par WALACE le 13/07/2013 00:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUATTARA TCHEDJOUGOU
Tu te rends compte de ce que tu dis en déclarant comme quoi OUATTARA et GBAGBO , Gbagbo serait bon, il n'y'a que toi et tes frères haineux Bété du FPI qui pensez à cela , sinon au fond , aucun ivoirien digne de nom ne souhaiterait voir GBAGBO sur cette terre ,
nous en côte d'ivoire , on s'en fou que notre président soit Bangladesh ou cambodgien , l'essentiel qu'il travaille pour notre pays , on s'en fou qu'il soit bété ou je sais quoi , nous c'est l'intérêt de notre pays qui prime
Nous voulons vivre ensemble avec tous ceux dont Dieu à diriger leur destin vers notre pays , cela ne dépend pas de nous , c'est la volonté du tout puissant ALLAH et nous en sommes fier

5.Posté par Sily Camara le 13/07/2013 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trop nul pour connaître ce qu'est l'histoire ; simplement, la reconnaissance, la dignité, l'immortalité. Trop préoccupé par l'histoire de son ventre. Bédié, une catastrophe.

6.Posté par watt batard le 14/07/2013 08:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De toutes les manieres, ce pays sera divise en deux. Et quand vous aurez votre cote d''ivoire du nord, vous pourrez prendre n''impporte quel ressortissant de n''importe quel pays pour devenir votre president.

7.Posté par watt batard le 14/07/2013 08:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De toutes les manieres, ce pays sera divise en deux. Et quand vous aurez votre cote d''''ivoire du nord, vous pourrez prendre n''''impporte quel ressortissant de n''''importe quel pays pour devenir votre president.

8.Posté par watt batard le 14/07/2013 08:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De toutes les manieres, ce pays sera divise en deux. Et quand vous aurez votre cote d''''''''ivoire du nord, vous pourrez prendre n''''''''impporte quel ressortissant de n''''''''importe quel pays pour devenir votre president.

9.Posté par watt batard le 14/07/2013 08:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De toutes les manieres, ce pays sera divise en deux. Et quand vous aurez votre cote d''''''''ivoire du nord, vous pourrez prendre n''''''''impporte quel ressortissant de n''''''''importe quel pays pour devenir votre president.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !