Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Après son opération de la sciatique: Ouattara a un nouveau problème

le Samedi 8 Mars 2014 à 12:23 | Lu 3350 fois



Loin de la querelle inutile liée à sa nationalité, un autre critère constitue aujourd’hui un vrai frein à la candidature d’Alassane Ouattara à l’élection présidentielle de 2015.

Pendant que les partisans d’Alassane Dramane Ouattara parcourent monts et vallées pour tenter d’imposer sa candidature unique, ils doivent bien se poser une question fondamentale. Leur champion sera-t-il apte à solliciter les suffrages des Ivoiriens au moment venu ? La question pourrait paraître saugrenue aux yeux de ceux que l’on pourrait appeler les « négateurs patentés des évidences », selon l’expression du président du Pdci, Henri Konan Bédié. Et pourtant, elle est d’importance à la lumière des derniers développements de l’actualité nationale.

La Constitution de la République de Côte d’Ivoire stipule en son article 35 que : « Le candidat à la Présidence de la République doit présenter un état complet de bien-être physique et mental dûment constaté par un collège de trois médecins désignés par le Conseil constitutionnel sur une liste proposée par l’Ordre des médecins. Ces trois médecins doivent prêter serment devant le Conseil constitutionnel ».

Contrairement à ce que certains pourraient penser, ce n’est donc pas uniquement la question récurrente de la nationalité qui pourrait être opposable à M. Ouattara. Mais également celle liée à son état de santé physique. Et ça, c’est un vrai souci pour les communicants d’Alassane Ouattara qui anticipent déjà en claironnant partout que le chef de l’Etat se porte comme un charme. Une façon à eux d’insinuer qu’il remplit tous les critères exigés par la constitution. La réalité qu’il a été donné aux Ivoiriens de voir, dimanche dernier, lors du retour de France de M. Ouattara incline pourtant à beaucoup de réserve.

Le chef de l’Etat ne se porte pas aussi bien que l’affirment ses proches. La bonne preuve par l’image est la canne dite « émergente » dont il s’aide désormais pour se déplacer et le fait qu’il était pratiquement agrippé à son épouse, Dominique Ouattara, à sa descente d’avion. En plus, depuis son retour, il tient exclusivement ses audiences à son domicile d’Abidjan-Riviéra Golf. Y compris la réception de son « frère » Blaise Compaoré.

La question de l’éligibilité d’Alassane Dramane Ouattara ne serait pas posée maintenant si le concerné lui-même ne s’était pas déclaré candidat à sa propre succession depuis plus d’un an. Depuis lors, des groupes de ses proches peinent à l’imposer comme candidat unique au sein de la coalition Rhdp qui l’a soutenu au second tour de la présidentielle de 2010. Puisque le Pdci-Rda demeure indécis.

Avec la récente opération chirurgicale liée à une sciatique que leur champion a subie, les partisans d’Alassane Dramane Ouattara ont un souci supplémentaire.

Le Conseil constitutionnel dirigé actuellement par un partisan de M. Ouattara, en l’occurrence le professeur Francis Wodié, pourra-t-il être suffisamment impartial pour écarter tout candidat malade de la course à la présidentielle 2015 ? Les trois médecins que choisira le Conseil constitutionnel seront-ils en mesure d’établir un diagnostic crédible et indépendant ? Les questions restent posées.



Didier Depry didierdepri@yahoo.fr
Notrevoie

Samedi 8 Mars 2014
Vu (s) 3350 fois



1.Posté par marc boti le 11/03/2014 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la queqtion sur ADO n'a jamais été la constitution. il s'en tape

2.Posté par jacques le 11/03/2014 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce monsieur n'a rien. On arrêtons de polemiquer dessus.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !