Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Après son arrestation et son extradition: Blé Goudé, un colis encombrant ?

le Vendredi 25 Janvier 2013 à 06:07 | Lu 1012 fois

Un prisonnier pas comme les autres, serait-on tenté de dire concernant Charles Blé Goudé, dont l'arrestation au Ghana et l'extradition en Côte d'Ivoire continuent à tort ou à raison de susciter la polémique.



Après son arrestation et son extradition: Blé Goudé, un colis encombrant ?
Le cas Blé Goudé, contrairement à ceux de l'ex-chef d'escadron de gendarmerie Anselme Séka, de l'ancien ministre Moïse Lida Kouassi, aurait en effet fait moins de bruit, si cela n'était pas entouré d'une certaine opacité. Le silence observé sur cette affaire ajoute à l'incompréhension et fait enfler davantage la polémique. Tout se passe comme si ceux qui doivent en parler ont peur de le faire ou que personne n'a envie d'être lié à cette opération. Déjà sur son arrestation au Ghana, différentes versions, non officielles, s'affrontent. Les pro-Blé Goudé et les anti-Blé Goudé, qui croient détenir chacun la vérité, se livrent à des passes d'armes par canaux interposés. Quant aux autorités policières ghanéennes, qui ont joué un rôle majeur dans la capture de l'ancien ministre de la Jeunesse sous Laurent Gbagbo, et qui connaissent dans les moindres détails ce qui s'est passé, elles gardent le secret, laissant la polémique enfler.

Au niveau de la Côte d'Ivoire, les autorités ivoiriennes, d'ordinaire très bavardse sur les cas d'extradition des pro-Gbagbo, sont curieusement silencieuses depuis l'arrestation de Blé Goudé. Ni le ministère de la Justice, ni celui de l'Intérieur, n'en dit mot. Le ministre Hamed Bakayoko qui gère ces dossiers, et si prompt à faire des déclarations télévisées, est resté de marbre cette fois-ci. Même le commandant Wattao, dont l'amitié avec Blé Goudé ne fait l'ombre d'aucun doute, se tient à distance, se disant «ni de loin, ni de près mêlé à cette affaire». Alors que la rumeur le présentait comme celui qui est allé accueillir le leader du Cojep à la frontière ivoiro-ghanéenne pour le conduire en lieu sûr en Côte d'Ivoire, Wattao se défend : «Les gens peuvent raconter ce qu'ils veulent mais moi, je ne suis ni de loin, ni de près mêlé à cette affaire. Comme tous les Ivoiriens, c'est par la télévision ivoirienne que j'ai été informé».

Sur cette affaire justement, les Ivoiriens et la communauté internationale n'ont eu droit en tout et pour tout qu'à deux communiqués pour le moins laconiques, dont l'un a annoncé l'arrestation et l'extradition du leader des jeunes patriotes, et l'autre son inculpation par la justice ivoirienne. Sans d'autres explications. Ajouté à cela les images télévisées du prisonnier qui prouvent bien qu'il a été arrêté et qu'il se trouve aux mains des autorités ivoiriennes.

Selon certaines sources proches du dossier Blé Goudé, l'omerta observée actuellement serait le fait d'une injonction venue du sommet de l'Etat. Les différentes personnes qui gèrent cette affaire, auraient été enjointes d'être le moins bavards possible sur la question (?). «C'est un dossier à gérer avec beaucoup de tact et de discrétion», aurait-on instruit. Les yoyos qui ont entouré les autres arrestations de pro-Gbagbo ont donc été étouffés en ce qui concerne Blé Goudé. Que veut-on cacher ? Pourquoi a-t-il été arrêté maintenant et pourquoi tant de mystère autour de l’affaire ? Blé Goudé est-il un colis encombrant ? On est bien tenté d'y croire. Car l’arrestation de ce leader de jeunesse, qui a mobilisé des années durant les jeunes pour constituer un bouclier autour du régime Gbagbo, n’est pas un épiphénomène.

Mais, l’on note bien que personne ne semble vouloir se mettre au-devant de ce dossier. Tout au contraire, chacun semble plutôt se tenir à distance. Et pourtant, l'ancien secrétaire général de la Fesci figurait bien sur la liste des pontes de l'ancien régime activement recherchés par le pouvoir Ouattara. Un mandat d'arrêt international avait été émis par les autorités ivoiriennes contre le ministre de la jeunesse du dernier gouvernement de Gbagbo durant la crise post-électorale. Son arrestation et son extradition sont donc la suite logique de ce mandat, et ne devrait pas être entouré d'autant de mystère. Ce mystère savamment entretenu, qui fait jaser et couler beaucoup d’encre et de salive.



Hamadou ZIAO
L'Inter

Vendredi 25 Janvier 2013
Vu (s) 1012 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !