Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Après sa sortie sur Rti1 à propos de sa gestion de l’Etat: Ouattara encore loin derrière Gbagbo

le Lundi 2 Avril 2012 à 08:02 | Lu 626 fois



Après sa sortie sur Rti1 à propos de sa gestion de l’Etat: Ouattara encore loin derrière Gbagbo
Le chef d’Etat ivoirien a répété, le vendredi 30 mars, dans une interview sur la première chaîne de télévision RTI 1, qu’en moins d’un an d’exercice effectif du pouvoir, il a réalisé des performances que Laurent Gbagbo n’a pu faire en 10 ans. Et que pendant dix ans le pays n’a pas été géré. Refusant ainsi d’admettre que les résultats sur lesquels il tente, vainement, de construire, sont le fruit du travail de son prédécesseur.

C’est une Côte d’Ivoire divisée en deux et baignant dans un environnement totalement hostile que Laurent Gbagbo a dirigée ces 8 dernières années. A peine avait-il réussi, les 2 premières années de son mandat, à obtenir le retour des bailleurs de fonds qu’une rébellion éclate dans le Nord du pays en septembre 2002.

Une rébellion

Malgré cet état de fait, c’est pendant cette période difficile que la Côte d’Ivoire a écrit ses plus belles pages de son histoire. A juste que l’ex-Premier ministre Pascal Affi N’Guessan, alors porte-parole du candidat de la Majorité présidentielle (LMP), déclarait souvent lors des rencontres politiques: «Gbagbo est un homme d’ouverture et le père de la démocratie, qui est le socle de l’unité nationale». Alassane Dramane Ouattara aurait dû le comprendre ainsi lorsque des millions d’Ivoiriens, de toutes les couches socioprofessionnelles et de toutes les origines, ont désigné son adversaire politique pour porter leur espoir lors des dernières présidentielles de 2010. Ils ont reconnu notamment en lui un combattant pour la souveraineté et l’indépendance de leur pays. Et même de l’Afrique.

Et pour cause. Les observateurs de la vie politique ivoirienne ne peuvent pas passer sous silence le passage de l’actuel chef de l’Etat ivoirien à la Primature sous feu le président Félix Houphouët-Boigny de 1990 à 1993. Au cours de cette période, la Côte d’Ivoire a connu ses plus mauvaises contre-performances au plan macroéconomique. Le PIB était de -1,2% en 1990 et de -0,6 % en 1992. Au passage du président Henri Konan Bédié à la tête de l’Etat, le PIB de 1994 à 2000 est monté à 7 % à cause de la dévaluation du FCFA. Avant de retomber à -6 % en 1999.

Le général Robert Guéi laissera le pays avec un PIB de -3 % en 2000 quand il abandonnait le pouvoir. En revanche sous le Président Laurent Gbagbo, le stock de la dette qui était de plus de 6.400 milliards quand il prenait le pouvoir en octobre 2000, a été ramené à 4.000 milliards avant les joutes électorales de 2010. Au moment des élections en octobre 2010, la Côte d’Ivoire avait un taux de croissance du PIB de près de 4%. C'est-à-dire qu’entre 2000 et 2010, nous avons fait un bond de 7 points. Simplement parce que le cadre macroéconomique était devenu plus dynamique et plus sain.

Il attirait beaucoup plus les investisseurs. Les raisons sont les suivantes. Sous le président Laurent Gbagbo, la Côte d’Ivoire innove en matière de bonne gouvernance. Elle va initier les premiers appels à candidature pour désigner les directeurs généraux des régies financières. A savoir le Trésor public, les douanes et les Impôts. Les ministres Charles Diby Koffi et Gnamien Konan devraient considérer comme injures les propos de l’actuel chef de l’Etat ivoirien Alassane Dramane Ouattara, mettant en doute la bonne gouvernance sous le régime de Laurent Gbagbo. Ils en sont des exemples palpables. Ils avaient été choisis sur leur valeur intrinsèque et non sur leur appartenance ethnique ou politique.

Les deux personnages étaient en ce moment-là des militants attitrés du vieux parti, le PDCI-RDA. Alassane Dramane Ouattara ne peut donc pas parler de mauvaise gouvernance sous Laurent Gbagbo sans également froisser ses propres partisans. Le Rassemblement des républicains (RDR), puis ses démembrements dans la rébellion, ont participé à la quasi-totalité des gouvernements mis en place sous Laurent Gbagbo jusqu’aux dernières élections présidentielles. Mieux, alors que la rébellion pouvait toujours s’enorgueillir d’occuper plus de 60 % du territoire national, les fonctionnaires ivoiriens n’ont pas manqué un seul mois de salaire. Ils ont aussi vu des changements notables dans leurs différents statuts.

Plusieurs agents de l’Etat ont ainsi été décrochés. Tout comme il existe désormais en Côte d’Ivoire un statut particulier pour les anciens chefs d’Etat, présidents d’institutions de la République et autres hauts fonctionnaires grâce à Laurent Gbagbo. Il y a même que les rebelles qui disaient avoir pris les armes au nom de M. Alassane Dramane Ouattara, qui ont également bénéficié du fruit du travail du président Laurent Gbagbo. Ils s’en sont mis plein les poches quand ils occupaient la partie septentrionale du pays par les armes. C’est au cours de cette période toujours difficile que plus de 1.000 villages ont été électrifiés en Côte d’Ivoire. Aussi bien dans le Nord, le Centre que dans le Sud. A l’Est comme à l’Ouest.

Un record que n’a pas pu atteindre malheureusement le PDCI-RDA en 40 années de règne sans partage de 1960 à 2000. Et si les promesses de campagne présidentielle de l’actuel chef de l’Etat ivoirien tardent à se concrétiser, c’est justement qu’il avait fondé tous ses espoirs sur l’initiative des Pays pauvres très en endettés (PPTE). Malheureusement, il ne sait pas par quel bout prendre les choses parce qu’il s’agit de toute une procédure que ses hommes ne maîtrisent pas. Alors que le point de décision avait déjà été atteint par Laurent Gbagbo et son équipe, Alassane Ouattara espérait que la France, les Etats unis et l’Union européenne l’aideraient à vite arriver au point d’achèvement. Celui-ci était attendu pour le mois de mars 2011.

L’honnêteté recommande que l’on reconnaisse au lièvre qu’il court vite. Même si on ne l’aime pas. Le président Gbagbo a trop fait pour son pays. Il reste, pour l’instant, le meilleur des chefs d’Etat qui se sont succédé à la tête de la Côte d’Ivoire.



Robert Krassault
notrevoie

Lundi 2 Avril 2012
Vu (s) 626 fois



1.Posté par Kacou le 02/04/2012 21:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A l'écoute sur RTI, j'ai eu la net impression que Dramane le boucher vivait dans une autre CI, mais pas celle dans lequ'elle les 85 pourcent des non rattrapés que nous sommes vivons. Que grand bien lui fasse!!!!

2.Posté par Kacou le 02/04/2012 21:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A l''écoute sur RTI, j''ai eu la net impression que Dramane le boucher vivait dans une autre CI, mais pas celle dans lequ''elle les 85 pourcent des non rattrapés que nous sommes vivons. Que grand bien lui fasse!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !