Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Après les nominations dans l’armée - Ce que Ouattara réserve aux anciens chefs de guerre

le Samedi 16 Juillet 2011 à 09:40 | Lu 619 fois



Après les nominations dans l’armée - Ce que Ouattara réserve aux anciens chefs de guerre
Trois mois après sa prise effective du pouvoir d’Etat, Alassane Ouattara pousse progressivement ses pions afin d’asseoir son autorité, et de mettre en œuvre son programme de gouvernement. Cela ne se fait pas sans difficultés. Mais le président de la République, selon des confidences, est déterminé à ne pas se laisser endormir par les beaux yeux de ceux qui l’ont aidé au plan national à conquérir le pouvoir notamment les ex-éléments des Forces armées des forces nouvelles (Fafn). Conscient de ce qu’un environnement sécurisé et apaisé, est le seul gage pouvant lui permettre de dérouler ses actions, et de favoriser les investissements en Côte d’Ivoire, le numéro un ivoirien dont le régime est fortement critiqué au plan sécuritaire, a décidé de frapper fort pour rétablir l’ordre dans le pays.

Ayant quasiment réussi, avec le soutien de l’Onuci et des chefs d’Etat des pays voisins, à constituer des ‘’murs’’ de protection au niveau des frontières de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, révèlent nos sources, veut désormais régler une fois pour toute la question sécuritaire en interne. Le tamisage au niveau de l’effectif des gendarmes et des policiers est presque terminé. La réhabilitation et l’équipement des commissariats et brigades de Gendarmerie, sont très avancés. Le réarmement et la confection des tenues pour les éléments de ces deux corps, se font régulièrement. Si au niveau de ces forces de première catégorie, les choses se normalisent, des soucis demeurent au niveau de la grande muette rebaptisée ‘’Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci).

A ce niveau, le chef de l’Etat qui avait espéré un encasernement des soldats depuis le mois de mai 2011, serait déçu par la lenteur dans l’exécution de ses directives. Pour donc accélérer l’encasernement des Frci et le redéploiement des policiers et gendarmes, Alassane Ouattara a procédé à la nomination des responsables dans l’armée, le 7 juillet 2011. Ainsi le général de division Soumaïla Bakayoko a été nommé chef d’état-major général des Frci, et Gervais Kouassi Kouakou, commandant supérieur de la Gendarmerie nationale. Selon nos sources, après avoir posé cet acte, le chef suprême des armées (Alassane Ouattara) a instruit le général Bakayoko, de mettre fin sans délai, aux groupements tactiques qui sont gérés par les ex-chefs de guerre sur l’ensemble du territoire. Le chef de l’Etat aurait demandé au nouveau Cema général de procéder à l’encasernement de ces anciens commandants de zone (Com-zone) ainsi que de leurs éléments.

Points de chute

Et conformément au quatrième accord complémentaire à l’accord politique de Ouagadougou (Apo), Alassane Ouattara, toujours selon nos sources, veut clarifier la situation de ces responsables des ex-Forces armées des Forces nouvelles (Fafn). ‘’Les sous-officiers et militaires du rang promus officiers conserveront leurs grades à Titre opérationnel (T.O) et seront admis à faire valoir leurs droits à la retraite à l`issue du processus de sortie de crise. Une ordonnance du Président de la République, dont la teneur est ci-joint: en annexe, sera prise à cette fin et précisera les conditions de cette nomination et les modalités du départ à la retraite’’, mentionne le communiqué final du quatrième accord complémentaire signé le 22 décembre 2008.

Sur la base donc de cette disposition, le président de la République, par l’intermédiaire du chef d’état-major général, engagera des discussions avec les actuels commandants de groupements tactiques (ex-chefs de guerre) qui étaient tous, au moment de la signature de l’accord, des sous officiers. Il s’agira de trouver des points de chute pour eux, en dehors de l’armée. Mais, compte tenu de la situation sécuritaire encore fragile, les discussions pourraient être menées un peu plus tard, le temps de faire avancer les choses au niveau de la formation de la nouvelle armée, et surtout au niveau de la sécurisation du territoire national.

En clair, lorsque les discussions seront entamées, les commandants Issiaka Ouattara dit Wattao, Chérif Ousmane, Koné Zakaria, Koné Gaoussou dit Jah Gao, Ouattara Morou, Kouakou Fofié, Losseni Fofana alias Commandant Loss, et Coulibaly Ousmane dit Ben Laden, qui ont été promus au grade de commandant, devraient donc être mis à la retraite avec les avantages liés à leur nouvel état. Mais précisent nos sources, il est possible que le chef de l’Etat décide de nommer certains d’entre eux à des postes d’attachés de défense dans des pays africains ou européens.

BAMBA Idrissa

Source : Soir Info : Dernière Mise à jour : 16/07/2011 (Auteur : .)



Samedi 16 Juillet 2011
Vu (s) 619 fois



1.Posté par CIMARRON le 16/07/2011 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Foutaises. Et tous les massacres commis par ces com-zones?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !