Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Après les fraude et violence du Rdr aux législatives: Le Pdci doute de la victoire de Ouattara à la présidentielle

le Vendredi 6 Janvier 2012 à 07:40 | Lu 746 fois



Des candidats malheureux du Pdci continuent de dénoncer la fraude et la violence dont a usé le Rdr, leur allié du Rhdp, lors des législatives du 11 décembre, pour triompher. En témoigne, l’interview accordée hier à Fraternité Matin par Raymond N’Dohi, candidat à Koumassi, une commune d’Abidjan dont il est le maire. Ses griefs et analyses renvoient aux constats faits par le camp Gbagbo lors de la présidentielle de 2010. Le maire de Koumassi dénonce la tricherie, l’intimidation, la violence, les séquestrations de ses partisans, l’irruption des soldats pro-Ouattara dans les bureaux de vote etc.

Il dit que lui-même a été empêché d’entrer dans des bureaux de vote pour vérifier si tout se passait bien. Il affirme qu’il rejoint le Pr. Mamadou Koulibaly qu’il y a eu trafic d’influence. M. N’Dohi affirme ne pas faire d’extrapolation par rapport à la présidentielle de novembre 2010. Soit. Lui, a été témoin dans sa commune. Pour un poste de député. D’autres Ivoiriens ont été témoins dans toutes les zones occupées par l’ex-rébellion lors de la présidentielle du 28 novembre 2010. Ils ont vu les rebelles des forces nouvelles, seuls maîtres des lieux, armés de fusils de guerre, intimider les électeurs.

Des victimes de séquestrations ont témoigné. Si en plein Abidjan, dans une commune dont il est le maire, N’Dohi a été empêché d’entrer dans des bureaux de vote, peut-il s’imaginer ce qui a pu se passer lors de la présidentielle, au nord, à l’Ouest et au centre du pays pris en otage par les rebelles à cette époque? Le Pr. Mamadou Koulibaly qu’il rejoint aujourd’hui quant aux pratiques anti-démocratiques du Rdr, sait depuis 2010 que le Rdr a triché lors de la dernière présidentielle. Le candidat du Pdci va jusqu’à s’étonner que le Rdr ait été dans une logique guerrière pour une élection de sortie de crise.

«J’ai été surpris parce que d’abord dans mon esprit, c’est une élection de sortie de crise, donc une élection qui devait avoir pour finalité de réconcilier tous les enfants de la commune, et partant toute la Côte d’Ivoire. Donc pour nous, ce n’était pas une élection dans un esprit de guerre, où il fallait à tout prix gagner. Même s’il doit avoir mort d’homme. C’est en cela que nous marquons notre surprise, qu’on fasse d’une élection de sortie de crise, une affaire de fusils, d’attaque, de calomnie surtout entre des partis qui se disent membres d’une même alliance, ça surprend», s’offusque Raymond N’Dohi.

N’Dohi surpris par l’esprit de guerre du Rdr

Comme lui, plusieurs autres candidats du Pdci ont été aussi surpris par l’attitude du Rdr, le 11 décembre dernier. Les nombreuses requêtes en annulation du scrutin déposées par eux au Conseil constitutionnel en font foi. D’autres Ivoiriens n’ont pas été surpris. Parmi eux, l’on note bien sûr les responsables du Fpi. Se fondant sur l’expérience de la présidentielle, Miaka Ouretto, président par intérim, et ses camarades n’ont pas voulu être une seconde fois victimes de la logique de tricherie et de guerre du Rdr. D’où le refus d’aller à ces législatives.

Les électeurs, dans leur grande majorité, ont refusé d’entrer dans cette logique guerrière en refusant de se rendre aux urnes. Une logique guerrière dont les rebelles des forces nouvelles et leur mentor ont usé avant la présidentielle en refusant de déposer les armes. La logique de guerre, Alassane Ouattara et ses soutiens diplomatiques en ont usé lors de la proclamation des résultats. Des diplomates ont enlevé le président de la Commission électorale Youssouf Bakayoko, l’ont entrainé au QG du candidat Ouattara et l’ont obligé à dire de faux résultats.

La logique de guerre, Alassane Ouattara, Guillaume Soro et leurs soutiens extérieurs et onusiens s’y sont maintenus en refusant le recomptage des voix préconisé par Laurent Gbagbo et en lançant une offensive militaire qui a eu pour aboutissement le renversement de Gbagbo le 11 avril 2011. Et jusqu’à ce jour, cette option guerrière est de mise : emprisonnement de tous les opposants, empêchement des rassemblements politiques du Fpi, occupation des localités favorables à Laurent Gbagbo par les soldats pro-Ouattara, assassinats et exactions diverses commises quotidiennement par ces soldats.

Au sein même du Pdci, des cadres savaient que M. Ouattara n’avait pas gagné, mais ils l’ont supporté juste par haine pour Gbagbo ou parce qu’ils espéraient en tirer grandement profit. Mais ils se rendent aujourd’hui compte qu’ils se sont trompés. Ce n’est pas seulement à cause des législatives. C’est aussi au regard du refus par le camp Ouattara-Soro de céder le poste de Premier ministre au Pdci comme convenu lors de la campagne électorale.

C’est bientôt l’élection (?) d’un autre cadre du Rdr à la tête de l’Assemblée régionale, que dis-je, Assemblée nationale. C’est également les nominations presque exclusivement Rdr ou nordistes aux grands postes de l’administration civile et militaire et à la tête des entreprises d’Etat. Même des cadres Rdr et sympathisants non originaires du nord ont aussi été surpris par l’option ethno-guerrière de leur parti lors du choix des candidats aux législatives.

Dans leurs circonscriptions d’origine, il leur a été préféré des candidats originaires du nord. Ce qui a suscité grincement de dents et candidatures indépendantes à l’image de celle d’Alain Lobognon à Fresco. «A la guerre comme à la guerre», continue de clamer le Rdr qui a déposé des requêtes au Conseil constitutionnel contre les quelques cadres Pdci ayant été déclarés vainqueurs aux législatives. C’est le cas à Cocody. C’est le cas Cocody et Grand-Lahou. Raymond N’Dohi est donc loin d’être le seul à penser au Pdci, que le Rhdp est une alliance de dupe. Et bientôt, si ce n’est encore le cas, ils seront nombreux, les cadres et militants du Pdci qui avoueront que Ouattara et le Rdr au pouvoir, c’est un pénible accident de parcours dans l’histoire de la Côte d’Ivoire.



Koukougnon Zabril
notrevoie

Vendredi 6 Janvier 2012
Vu (s) 746 fois



1.Posté par noche le 06/01/2012 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le PDCI est maudit et tous ses barons se mordront les lèvres

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !