Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Après les attaques de Noé: De nouveaux assaillants arrêtés

le Lundi 1 Octobre 2012 à 01:11 | Lu 957 fois



Des assaillants ayant participé aux récentes attaques de Noé, dans le sud de la Côte d’Ivoire, ont été arrêtés à la frontière ivoiro-ghanéenne entre le mardi et le vendredi derniers.



L'information a été relayée par le site ‘’Koaci.com’’, qui évoque au moins quatre (4) combattants armés cueillis par les Forces spéciales, l’unité d’élite des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) formée au Maroc après la crise post-électorale. Les hommes du mythique commandant Koné Zakaria auront réussi ce coup de filet avec la collaboration des autorités ghanéennes, qui ont entrepris une opération de ratissage à leur frontière avec la Côte d'Ivoire après les attaques du 21 septembre dernier.

Les personnes arrêtées auraient tenté de se réfugier au Ghana, après les attaques. Mais, elles ont fini par tomber dans les filets des Forces spéciales, qui, selon les sources recoupées, leur auraient tendu un piège, avant de les arrêter avec le concours des autorités ghanéennes. Koaci.com relève que les assaillants arrêtés lors de l'attaque de la ville de Noé, ville frontalière avec le Ghana, ont reconnu ceux qui venaient récemment d'être arrêtés.

Des sources militaires d’Abidjan jointes pour en savoir davantage, un chef d'unité de l'armée, ayant des éléments à la frontière, a confirmé l'information sans nous en dire plus. «L'information est juste. C'est tout ce que je peux te dire», a-t-il indiqué. Une autre source militaire a relevé des arrestations à la frontière, mais sans donner de détail. «Ce sont des opérations militaires sur lesquelles nous ne communiquons pas. Souffrez que nous ne vous disions pas grand-chose», a-t-il indiqué.

Quant au site, qui a révélé ces arrestations, il précise que cinq (5) à sept (7) de ces assaillants sont encore en fuite. Pour rappel, dans la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 septembre dernier, des affrontements ont opposé des hommes en armes aux FRCI, faisant plusieurs morts. Six (6) assaillants ont été tués à l'issue de ces attaques et plusieurs autres arrêtés. Les autorités ivoiriennes ont aussitôt fermé les frontières terrestres et maritimes, mettant la pression sur leurs homologues ghanéens.



Y.DOUMBIA
L'Inter

Lundi 1 Octobre 2012
Vu (s) 957 fois



1.Posté par Eric elabo le 01/10/2012 09:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arreter de nous intoxique car aucun des soit disant assaillant n'a ete pris par les frcí,ce sont des innocents,des jeunes du village de noe arretes par les frci leur reprochant d'etre en complicite avec les assaillants.Ce qui fait la poursuite de ses jeunes qui ne sont plus autorises par les frci de regagner leur village.C'est deplorable ce pouvoir tribaliste et dictatorial qui est en voie de sa chute bientot.

2.Posté par AMSVIE le 01/10/2012 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
donc les assaillants ne sont pas venus et retournés au Ghana c'est quel gouvernement çà là, vous rouge demain vous dite vert.

3.Posté par DJAFOUL le 01/10/2012 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
que des mensonges que du grand n'importe quoi.eehh DIEU pardon faut nous aider on est fatigué

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !