Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Après les affrontements de Sikensi : Les jeunes toujours sur le pied de guerre

le Jeudi 29 Décembre 2011 à 14:57 | Lu 619 fois



Après les affrontements de Sikensi : Les jeunes toujours sur le pied de guerre
Le 29 décembre 2011 par Soir Info - Alors que nous embarquons à 14h40 en direction d’Abidjan, nous sommes stoppés au niveau du quartier Sikensi A par des jeunes manifestants surexcités. La raison, un jeune habitant Abidji du nom de Bogo Béhiri aurait été agressé à l’arme

blanche, au niveau du maquis Sikensi Gasoil (le maquis d’où la crise est partie le samedi 24 décembre) par un jeune malinké. Grièvement blessé à l’abdomen et aux fesses, il serait conduit dans un centre de santé privé de la place. Cette situation a créé une peur panique dans la ville surtout que des femmes couraient dans tous les sens. « Ce n’est pas fini ! Nous sommes prêts à toutes sortes d’attaques. Nous allons nous mesurer ! » proféraient ces jeunes manifestants.

Mais déjà le matin à 9h, une situation créée par un certain Fofana au marché central de la ville a suscité des frayeurs. A la tête d’un groupe de manifestants malinké, Fofana aurait pris des vendeuses du marché à partie. Mais il est vite maîtrisé par des forces de la gendarmerie fortement déployées dans la ville.

Au quartier Dioulabougou, dit-on, les jeunes ne finissent pas de ruminer leur colère. D’ailleurs l’un des responsables des jeunes, M. Koffy que nous avons rencontré chez le chef de génération conseille aux jeunes Abidji de ne point s’aventurer dans ce quartier. C’est donc la veillée d’armes dans les différents quartiers protagonistes sous le regard vigilants des forces militaires ivoiriennes et onusiennes. La tension était toujours vive jusqu’à 18h, selon notre informateur, M. Koffy.

Norbert Nkaka (Envoyé spécial à Sikensi)

Jeudi 29 Décembre 2011
Vu (s) 619 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !