Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Après le désaveu du procureur de la Cpi par les juges : Le régime Ouattara relance la question du vainqueur de l’élection présidentielle

le Jeudi 6 Juin 2013 à 07:46 | Lu 1956 fois



Après le désaveu du procureur de la Cpi par les juges : Le régime Ouattara relance la question du vainqueur de l’élection présidentielle
En réaction au désaveu du bureau du procureur de la Cpi par les juges, le porte-parole du gouvernement, Koné Bruno, a remis au goût du jour la question principale qui devrait logiquement être au centre des débats à la Cpi : celle de savoir qui a gagné l’élection présidentielle de 2010 en Côte d’Ivoire ?

En réagissant sur les antennes de la radio française Rfi, le porte-parole du gouvernement, Koné Bruno, a indiqué que le régime Ouattara respecte la décision des juges de la Cpi. Cependant, il regrette qu’ils n’aient pas tenu compte de ce que le président Gbagbo aurait «refusé de quitter le pouvoir», alors même qu’il aurait «perdu les élections». Ce qui auraient, selon lui, provoqué la crise postélectorale qui aurait fait «3000 morts». Il espère même que les juges en tiendront compte la prochaine fois.

Disant les choses ainsi, le porte-parole du gouvernement Ouattara remet au goût du jour la question du vainqueur de la présidentielle 2010. Il rejoint par là même le président Gbagbo qui estime que cette question doit être au cœur des débats à la Cpi. Car c’est bien la réponse à cette question qui permettra de connaître le vrai responsable de la crise postélectorale. Et il est facile de répondre à cette question. En ce sens qu’il suffit seulement d’interroger les textes qui régissent la Côte d’Ivoire et qui demeurent en vigueur jusqu’à ce jour, notamment la Constitution.

En la matière, la Constitution indique que c’est le Conseil constitutionnel qui proclame les résultats définitifs de l’élection présidentielle. Il en résulte que tout résultat proclamé en dehors de ladite institution est nul et dénué de tout fondement juridique. C’est pourquoi on dit du Conseil constitutionnel qu’il est le seul juge de l’élection présidentielle.

Quant à la Commission électorale indépendante (Cei), c’est un organe administratif dont le seul rôle est d’organiser l’élection et d’en proclamer les résultats provisoires dans un délai de trois jours francs. Passés ces trois jours, la Cei est forclose.
Quand on jette un regard rétrospectif sur l’élection présidentielle du 28 novembre 2010, on se rend compte que c’est bien le président Gbagbo que la Conseil constitutionnel a proclamé vainqueur. Et ce après que la Cei eut été incapable de proclamer les résultats provisoires dans le délai requis.

En revanche, Ouattara, lui, a été proclamé vainqueur dans son propre Qg par le président de la Cei à l’insu de tous les autres commissaires et alors même qu’il avait largement dépassé le délai de trois jours requis.
Il y a donc, d’un côté, le président Gbagbo qui a été proclamé vainqueur de l’élection présidentielle de 2010 conformément à la Constitution de la République de Côte d’Ivoire. Et il y a, de l’autre, Alassane Dramane Ouattara qui, lui, a été proclamé illégalement vainqueur par le président de la Cei.

C’est à partir de ces deux résultats donnés l’un par le Conseil constitutionnel et l’autre par la Cei qu’est née la crise postélectorale. Le président Gbagbo ne saurait donc en être responsable et, par conséquent, il ne peut non plus être responsable des conséquences qui en ont découlé.

Mieux, dès que la crise a éclaté par la seule faute du président de la Cei, le président Gbagbo, bien qu’étant légalement le vrai vainqueur, a proposé le recomptage des voix. En face, Ouattara a proposé la voie des armes. Et pourtant, si on avait accepté le recomptage des voix, on aurait évité la guerre et ses nombreux morts et autres conséquences dramatiques et désastreuses.

Entre celui qui a proposé le recomptage des voix- qui est une voie pacifique et celui qui a choisi la voie des armes, qui est responsable de la guerre ? C’est une autre question non moins importante à laquelle les juges de la Cpi devront courageusement répondre.


Boga Sivori bogasivo@yahoo.fr
Notrevoie

Jeudi 6 Juin 2013
Vu (s) 1956 fois



1.Posté par Moganza III eme du nom le 06/06/2013 09:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils sont belle et bien coincé, la pouffiasse Fatou Malsoudee croqueuse de bite maroco maghrébinne a force de chercher a fabriquer des preuves contre le PR L. Gbagbo les incriminera tous en commençant par notre dictateur sanguinaire Alassane Ouattara

2.Posté par Fatim- le 06/06/2013 10:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eheee le debat devient interessant. Qui a gagne les elections du 28 Novembre 2010? LG
Qui a refuse le recomptage des voix? C est Dramort Mrs et MMes les juges.

Liberez mon presi, il est la victime, il est innocent. Voila la verite.
Mossi voleur....

3.Posté par WALACE le 06/06/2013 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
FATIM
Celui qui a vu le lion rugir et celui qui l'a entendu rugir le degré de la peur ne sont pas la même
c'est nous qui avons eu nos parents , neveux , nièces , cousins , cousines , oncles , frères , amis (es) tués d'autres brûlés vifs par vos frères Bété miliciens nazis , au moment qu'ils étaient en action, nul ne pouvait parler dans Abidjan, tous se cachaient pour éviter ces tueurs patentés au service de GBAGBO et de BLE GOUDE , nul ne dormait dans Abidjan de peur d'être enlevé par vos frères Bété miliciens , en ce moment vous étiez au 7 ème ciel , vous jubilez , vous dansez , vous chantez ,
n'eut été la bravoure de OUATTARA pour aller jusqu'au bout ce serait fini pour une grande partie de la population ivoirienne n'étant pas de votre bord politique ou de votre ethnie
avez vous pensé un jour à une justice????? , je crois pas , car pour vos tueurs il fallait tuer , tuer et toujours tuer tous ceux qui sont opposés à la chienlit politique de SATAN GBAGBO
maintenant que Dieu le tout puissant , le seigneur des cieux , a entendu les pleures des faibles ivoiriens en tournant la situation à leur faveur , alors devrez assumer
c'est le seigneur qui a humilié GBAGBO et ses sbires , ce n'est ni OUATTARA , ni le peuple ivoirien , c'est lui le seigneur qui ne pouvait plus supporter les tueries barbares des Bété contre les autres ethnies du même pays, nous aurons les preuves contre lui pouvant le maintenir dans le lien de la culpabilité ce fils bété Nazi Koudou GBAGBO, car c'est la seule manière d'essuyer nos larmes en côte d'ivoire
c'est cela la vérité

4.Posté par Thiescko COTE D'IVOIRE le 06/06/2013 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Koné bruno vient ainsi de donner raison au président GBAGBO quand il disait que pour mettre fin à la crise on doit savoir qui à réellement gagné les élection. Même lors de l'audience de confirmation des "mensonges", le président GBAGBO a contredit la procureur nommée "Ban soudé" quand elle disait que la question n'est pas de savoir qui a gagné les élections. Le président disait encore et je cite " laissons-les ils finirons par accepter ce qu'ils ont refusé". Donc vous voyez que tellement DIEU est DIEU le Dramanistan contredit maintenant le procureur. Es ce le début de la fin? LA LUTTE CONTINUE

5.Posté par OZIGRE le 06/06/2013 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE VOUS AIMES LES GARS ILS PLEURENT MAIS RESTONS DEBOUT DIEU SEUL EST LA SOLUTION PRIONS CHAQUE JOURS ET CHAQUE NUITS LA PROPHETIE DOIT S,ACCOMPLIR

6.Posté par QUENTIN le 06/06/2013 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
hmmmm!!!!! walaca tu na pa honte ohhhh!!!!!je pari ke tè mossi pur meme!!!!!donc g voi pr kw tu es bèt!!!!!!falai ns dir sa dpui longtps on alai t'aider a etre intelligent com un ivoirien mai actu ya rien afair pr tw!!!!!!!!

7.Posté par xena le 06/06/2013 19:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la vérité les a rattrapés ho honte

8.Posté par N''datchimban le 06/06/2013 19:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je voudrais m'adresse a Fatim:depuis la civ est nee,on a toujours ete vecu ensemble avec ces bêtes,il n'a jamais eu des brules vifs,ni des tueries des familles.c'est avant-hier,l'arrivee en civ votre mossi dramane ke les betes ont commences a tuer et bruler vifs.Fatim ? pouvez vous donner a l'opinion natonal et international cinq cas de ces tueries et brulures vifs,avant l'arrivee de ton mossi dramane en civ ? s.v.p.Fatim !je pense ke votre seigneur n'a pas bien vu, ni endendre les barbaris,les cris de tes parents;votre seigneur vous a accordez des preuves en betons en deux ans,sa na pas dekilibreux la baleens pour enfonser le satan koudou;mais,lui,son Seigneur le tout puissant,createur du siel et la terre,ne va pas vous permettre en 6 mois de trouver des preuves aller en fonser son serviteur; doc mon cher Fatim,comprend ceci;la verite ne s'oublie jamais.le Seigneur le tout puissant benisse la civ,et son people veritaple.

9.Posté par korindo le 06/06/2013 19:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le voleur ou le menteur revient toujours sur le lieu ou sur le sujet de sa forfaiture. Sinon pourquoi parler de celui qui est vainqueur aux elections? Cela nous fait dire que la verité ne etre possible en CI qu‘avec le combat et une lutte acharné pour la liberation total et integrale de l‘EBURNIE

10.Posté par N''''''''datchimban le 06/06/2013 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
rectification sur Fatim,aulieu de Walace.

11.Posté par Fatim- le 06/06/2013 21:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour la rectification frere N''''datchimba. Je vais repondre quand meme aux questions.
1/ je suis d accord avec toi..,
2/ zero cas
Amen!

12.Posté par duval le 07/06/2013 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour La R. P.
J'ai décidé de faire silence un moment pour vraiment comprendre ce qui arrive.
Ce matin, je veux dire à tous ces étrangers de ne point s'amuser avec ce qui arrive. Peut-être qu'ils ne voient pas aussi comme nous. Pour celui qui connait chez lui, il est mieux de prendre sa route maintenant ! car vous n'aurez pas ce temps là.
Les ivoiriens vous ont nourris, lavés et repassés ; c'est leur merci çà ? Qui vous dit que tout ce que vous avez ramassé ici ne reviendront pas à leur place ? Même les maisons que vous avez décoiffées... Les étrangers lucides témoigneront un jour... Que DIEU nous garde.

13.Posté par gree le 07/06/2013 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu ne sais vraiment pas ce que tu as fait aux AFRICAINS? DIEU que vous blancs avez
utilisé pour endormir les AFRICAINS afin de les spollier de leurs richesses, te donnera une
réponse le moment venu.

14.Posté par bili le 07/06/2013 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci duval. j'ai comme l'impression qu'ils agissent de la même manière que pharaon au temps de moïse. qu'ils soient bénis tous les adorateurs dans leurs mensonges les adorateurs

15.Posté par LaRédemption le 07/06/2013 23:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci frère N'datchimban d'avoir vite rectifié le tir car on ne s'en prend pas impunément aux amazones de la RP sans y laisser les plumes. Cela dit, coucou à Fatim, la grande combattante. Le débat devient vraiment intéressant. A beau mentir qui vient de loin. Ils ont eu tout le temps de fabriquer leurs mensonges. Toute leur manigance et les coups tordus contre les enfants de l'Eburnie commencent à perdre de leur superbe. La vérité est comme un enfant qui apprend à marcher. Il titubera beaucoup avant de garder l'équilibre. Quand la CPI demande à la tristement célèbre fat-out mal soudée qui n'a pas de dignité d'aller chercher encore des preuves qui n'existent nulle part et cette cpi le sait très bien, c'est que "boribana". Nous sommes au bout du chemin. Tant pis pour les ado-moutons qui se complaisent dans leurs illusions. Dans tous les cas nous ne pouvons plus rien pour eux (drame-âne et sa clique). Et je remercie au passage le frère Duval. Bon retour au front. Tes écrits nous ont manqués. Comme tu l'as si bien souligné, les bôrôdjans ne savent pas qu'il n'y a plus de feu dans le barbecue et le steck a cramé, bon pour les chiens. Les plus chanceux seront ceux qui auront la lumineuse idée de prendre maintenant la poudre d'escampette pour regagner leur pays respectif car ils n'auront même pas le temps de comprendre ce qui leur arrive. Ivoiriens doux-amers c'est maintenant. Soyez tous bénis et que Dieu nous garde.

16.Posté par KOUTOUBOU le 08/06/2013 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QU'EST-CE QUI ARRIVE ?

UN OURAGAN?
UN TYPHON ?
UN TSUNAMI ?
UN CYCLONE?

Une chose est sûre, ce sera des pro-celui-ci contre des pro-celui-là
Dans les villes, dans les quartiers, dans les cours, dans les rues, dans les villages, dans les campements, dans les champs.

17.Posté par zele le 11/06/2013 08:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce ki est sur le jour commence a se lever et les hiboux se cacheront.honte a vous sorciers.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !