Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Après l’audience de confirmation des charges contre le président Gbagbo: Que va décider la Cpi ?

le Lundi 18 Mars 2013 à 03:50 | Lu 1894 fois



Après l’audience de confirmation des charges contre le président Gbagbo: Que va décider la Cpi ?
Plus d’un mois après l’audience de confirmation des charges dans l’affaire « Le Procureur contre Gbagbo », le moins que l’on puisse dire, c’est que le fils du peuple (c’est aussi l’autre appelation que les Ivoiriens ont attribuée à Gbagbo) a démystifié la Cpi.

Avant le transfèrement du président Gbagbo à la Cour pénale internationale (Cpi), Alassane Ouattara et ses soutiens extérieurs ont donné de ce tribunal international l’image d’un endroit d’où on ne revient jamais. Ils donnaient l’impression que tous ceux qui se retrouvaient à la Cpi devraient être considérés comme morts. On devrait donc les oublier et continuer à vivre sans eux. C’est pourquoi Blaise Compaoré et Nicolas Sarkozy brandissaient à chaque fois qu’ils en éprouvaient le besoin le spectre de la Cpi à Gbagbo comme un chiffon rouge. «Gbagbo et son épouse ont trois jours pour quitter le pouvoir.

S’ils ne le font pas, ils seront traduits devant la Cpi », ne cessait de menacer Sarkozy. C’est cette idée que le camp Ouattara faisait passer de la Cpi qui a fait dire, en son temps, à son ministre de la Justice, Coulibaly Gnénéma, que le transfèrement du président Gbagbo à la Cpi allait accélérer le processus de réconciliation et de la paix. Parce que, dans son entendement, qui était aussi celui de son patron, le Fpi et tous les partisans du président Gbagbo allaient l’oublier quelques jours après son transfèrement à la Cpi comme on oublie un être cher après son enterrement. Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, a même osé dire que « ceux qui croient au retour de Gbagbo rêvent. Ils doivent comprendre et admettre que c’est fini pour lui. Gbagbo ne reviendra plus jamais ici en Côte d’Ivoire. Ils doivent donc s’inscrire dans le processus de réconciliation ».

C’est de tout ce mystère que Ouattara et les siens avaient entouré la Cpi qui avait fait que la Côte d’ivoire ressemblait à un pays en deuil le jour où le président Gbagbo a été transféré à La Haye.

Gbagbo démystifie la Cpi

Mais, très vite, le président Gbagbo a fait renaître chez l’ensemble des Ivoiriens l’espoir à travers sa première intervention : « Si on me dit que je dois aller à la Cpi, je prends mes affaires et je monte dans l’avion. Parce que si on me traduit devant votre tribunal, je suppose qu’on a les preuves des accusations qu’on a contre moi. Donc je comparais pour confronter ma vérité à ces preuves. Rassurez-vous donc, Madame, je suis là et on ira jusqu’au bout ». Cette déclaration du président Gbagbo, lors de sa première comparution, le 5 décembre 2011, a redonné vie à ses partisans et à ceux des Ivoiriens qui, sans être partisans de Gbagbo, n’ont pas apprécié son transfèrement à la Cpi. Cette déclaration a permis de comprendre que la Cpi est avant tout un tribunal comme les autres. Elle n’est donc pas synonyme de mort.

L’autre déclaration du président Gbagbo qui a davantage démystifié la Cpi, c’est celle qu’il a faite lors de l’audience de confirmation des charges : « Madame le président, quelque soit l’issue de cette audience, ce que je veux que tous les africains qui me soutiennent et qui manifestent devant cette prison et dans tout le monde entier, c’est que seule la démocratie est la voie du salut pour l’Afrique ». Le président Gbagbo a voulu dire à travers ses propos que son transfèrement à la Cpi ne doit pas constituer un frein au combat pour le triomphe de la démocratie en Afrique en général et en Côte d’Ivoire en particulier.

Gbagbo, le légaliste

Le président Gbagbo a surtout donné de lui, au cours de l’audience de confirmation des charges, l’image d’un légaliste: « Madame le Président, toute ma vie, je me suis battu pour la démocratie. Je vous donnerai un lot de mes livres. A vous et à Madame la procureure. Car un homme, il naît, il marche et il laisse des traces. Et la démocratie, ce n’est pas seulement le vote. C’est aussi et surtout qui dit le résultat du vote. Chez nous, selon la Constitution, c’est le Conseil constitutionnel qui donne le résultat du vote de l’élection présidentielle. Quiconque ne respecte pas la Constitution et les lois qui en découlent n’est pas démocrate.

Je suis ici parce que j’ai respecté la Constitution de mon pays », a indiqué le président Gbagbo. En quelques mots, le président Gbagbo a expliqué que sa présence à la Cpi est le fait de l’injustice qui préside malheureusement aux destinées du monde. Car, en réalité, ceux qui devraient être à sa place sont ceux-là mêmes qui n’ont pas respecté la Constitution et qui ont kidnappé le président de la Cei pour l’amener à prononcer de faux résultats au quartier général d’Alassane Ouattara.

Cependant, le président Gbagbo ne désespère pas. Il croit en la Justice : «Madame le Président, je suis ici parce que j’ai respecté la Constitution de mon pays. Mais je compte sur vous », a dit Laurent Gbagbo à l’endroit du tribunal de la Cpi. Tout combattant pour la démocratie qu’il est, autant il croit au triomphe de la démocratie en Afrique, autant il croit au triomphe d’une Justice libre dans le monde, notamment à la Cpi. Car il n’y a pas de démocratie sans une Justice libre. La Justice est un pilier essentiel de la démocratie. Le combat de Gbagbo est aussi celui du triomphe d’une Justice libre. C’est la raison pour laquelle il ne se dérobe jamais lorsqu’il est conduit injustement devant les tribunaux : « Si on m’a conduit ici, c’est que celui qui m’y a conduit à les preuves des faits dont il m’accuse. Je suis donc là et on ira jusqu’au bout », a-t-il révélé.

Maintenant, que va
faire la Cpi ?

L’audience de confirmation des charges contre le président Laurent Gbagbo que le monde entier a récemment suivie a montré que le dossier est vide. En ce sens que le procureur Fatou Bensouda et son équipe n’ont pas été capables de fournir des preuves tangibles et irréfutables des crimes qu’ils attribuent à “l’enfant du peuple”. Même ceux qui étaient encore dans le doute ont fini par comprendre que le dossier du procureur est léger. De sorte que tous les leaders d’opinion qui sont intervenus à la suite de l’audience ont unanimement relevé que le dossier est vide.

Alors, que va faire maintenant la Cpi ? Si, malgré le fait que le dossier est vide, elle décide de poursuivre le président Laurent Gbagbo, elle sera définitivement discréditée. Mais ce sera surtout une raison de plus pour que les combattants de la liberté et de la démocratie redoublent d’ardeur.
Si, par contre, la Cour décide de renoncer à la poursuite du président Gbagbo, alors elle aura montré qu’il existe encore dans ce monde des juges libres et totalement indépendants du politique. Cette décision sera surtout un coup d’accélération à la démocratisation de l’Afrique et à l’avènement d’une société plus juste et plus égalitaire.


Boga Sivori bogasivo@yahoo.fr
Notrevoie

Lundi 18 Mars 2013
Vu (s) 1894 fois



1.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 18/03/2013 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En matière d'administration de justice, lorsqu'une partie produit ses éléments de preuve, et que parmi ceux-ci, la partie adverse établit la fausseté d'une seule preuve, UNE SEULE, la juridiction de jugement admet favorablement que toutes les autres pièces sont sujettes à caution.

En l'espèce, pour croquer du GBAGBO, Sarkozy, Ouattara et ses ouailles n'ont pas hésité à remettre à Madame la Procureure de la CPI, une vidéo rapportant une scène horrible d'un homme en train de brûler.

Tout d'abord, avant d'en arriver à la session de la CPI, une certaine Sogona BAMBA, Responsable de la Communication de Dramane OUATTARA, et présentement Député chez SORO, a brandi, au plus fort de la crise post-électorale, cette horrible image le 4 avril 2011 sur le Plateau de leur télévision " France 24". Le monde entier était en émoi, tellement l'image était horrible. Il fallait admettre que c'est GBAGBO et les siens qui incendient ainsi les partisans de Dramane OUATTARA.

Ensuite, Madame la Procureure s'approprie une telle "grave" image pour accabler GBAGBO.

L'auteur de l'image, interpellé par sa conscience, sort de l'anonymat et lance le Holà : " Arrêtez le mensonge. Cette scène s'est déroulée au Kenya. C'est moi qui l'ai filmée, telle année, tel jour, à telle heure...

Ensuite, cette audience de confirmation a permis au Procureur de préciser que sur les 3.000 morts jusque là officiellement brandis, GBAGBO et les siens n'auraient tué que seulement 166.

Que retenir du travail de fourmi réalisé par le pool d'avocat du vrai Président des ivoiriens, dirigé par l'inénarrable procédurier, Me Alttit ?
Il a mis dame FATOU MALSOUDE de démontrer la preuve que le prétendu bombardement du marché d'Abobo est d'abord l'œuvre des FDS, et ensuite, fait au mortier, ce, au vu de l'expertise balistique .

Réponse du parquet de la CPI : Le monde entier a été témoin qu'en dehors de " devant c'est maïs...." On gagne ou on gagne.." qui constitueraient une politique de GBAGBO et les siens d'exterminer nous les gens du nord, aucune preuve, ni commencement de celle-ci n'a été esquissé.

Concernant les 7 femmes, Me ALTIT et ses combattants, avec film à l'appui, ont démontré que le sang qui semble couler des vaines de ces victimes, n'est autre que du sang de mouton acheté au marché. Conclusion, il s'agit d'une mise en scène nauséabonde. La défense met dès lors le fardeau de la preuve que ce sang est celui d'un humain, et qu'en plus, les autopsies de ces prétendues victimes doivent prouver qu'elles sont belles et bien mortes d'autant que nulle part, il n'y a de preuve sur leur décès.

Pour fermer la parenthèse de ce chapitre, Me ALTIT et ses combattants ont remis le livre de LESLIE VARIEL aux juges de la CPI. Celle-ci y démontre qu'elle était à l'intérieur du Commando invisible. Et que l'assassinat des 7 femmes d'Abobo, s'il n'est pas faux, ne peut être que l'œuvre de Alassane OUATTARA et les siens auxquels SARKOZY avait demandé de faire ce sale boulot pour lui permettre d'introduire la demande de Résolution pouvant lui permettre de bombarder GBAGBO.

Sur l'obus qui aurait été lancé au camp SOS d'Abobo : Me Altit a démontré qu'on ne lance pas un obus à moins d'un Km. Or, le lieu d'où cet obus était censé provenir n'était autre que le camp Commando d'Abodo situé à quelques centaines de mètres dudit camp SOSO. Constat : Si Obus qui aurait été lancé, il ne pouvait provenir que tout lieu sauf du camp Commando d'Abobo.

Que reste-t-il de cette fameuse accusation ? RIEN. ABSOLUMENT RIEN..

Dès lors, si les juges de la CPI s'amusent à ne pas faire le droit au profit de la politique, ce sera leur problème.

Mais, le monde entier tel qu'il a été témoin de cette audience d'infirmation, les tiendra responsables de tout ce qui devra advenir en C.I.

Ils auront tellement de dossiers de crimes contre l'humanité qu'ils ne voudront plus traiter du cas COTE D'IVOIRE. Car lorsque la justice fuit son rôle, le désespéré se défend...Et très bien....
Nous n'attendons que la libération de GBAGBO....Et pas une comédie juridico-politicienne...

Voici ce qu'a révélé comme insolite, l'audience de confirmation.


2.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 18/03/2013 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle que sera la décision de la CPI, nous nous apprêtons à faire deux choses contre les faussaires.

Oui, le faux et usage de faux est un grave délit, encore qu'en l'espèce, il est à l'origine de nombreuses pertes en vie humaine.

La première des choses que nous préparons actuellement, est de porter plainte contre FATOU MALSOUDEE pour Usage de faux.

En effet, pour le triomphe du droit, il est inadmissible que la production de cette vidéo, de surcroît devant une juridiction dite INTERNATIONALE, soit passée par perte et profit.

C'est pourquoi, deux personnes ont exposé leur responsabilité pénale dans cette affaire :

Premièrement : Madame FATOU MALSOUDEE ne peut satisfaire personne avec ses arguments farfelus du genre : " c'est un témoin qui m'a remis cette preuve..".Non, Madame, tous les éléments que vous avez produits procèdent de l'économie d'une enquête minutieuse que vous auriez menée en C.I. Cela veut clairement dire que vous ne vous êtes pas contenté de recueillir des vidéos par-ci, des images par-là. Ces prétendus éléments de preuve avaient vocation à corroborer les constatations que vous avez dû faire sur le terrain. Le procureur n'était donc pas dans une mission de recueillement d'éléments de preuves, fussent-ils fabriqués pour les besoins de la cause. Madame le Procureure qui a donné une suite aux prétendus éléments de preuve à elle remis s'est appropriée lesdits éléments.

C'est pourquoi, il sera fastidieux à cette FATOU MALSOUDEE de décliner sa responsabilité dans l'usage de faux à la seule fin de faire condamner un innocent.

Les poursuites contre cette FATOU MALSOUDEE tireront leur base légale dans le Traité de Rome portant Statut de la CPI.

La deuxième personne à poursuivre est cette vaurienne Sogona BAMBA qui se gargarise d'un statut de député en C.I

Mais nous avons déjà formalisé une plainte contre elle pour faux, usage de faux devant une juridiction internationale dont nous indiquerons la situation géographique dans les heures qui suivent. Car, nous voulons frapper juste. La rédaction étant très avancée, il reste maintenant à visiter à bon droit les textes pour neutraliser cette mafia ivoiro-CPI...

3.Posté par Fatim le 18/03/2013 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La CPI est obligee de liberer mon PRESI. Of course yes! La CPI doit librerer " l enfant du peuple". Elle n a pas d autre choix.

Coucou mon colonel Tchedjougou

4.Posté par Hermann N'da le 18/03/2013 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci LIEUTENANT - COLONEL TCHEDJOUGOU OUATTARA

Après la lecture de ces deux brillantes interventions qui se passent de commentaires, je t'annonce deux bonnes nouvelles:

1/ Toute la RP se joint à moi pour faire de toi, dès aujourd'hui, un COLONEL- MAJOR

2/ De ce pas, je balance directement tes deux interventions sur les autres sites

Merci à toi le Combattant de la Liberté !

5.Posté par Fatim le 18/03/2013 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci mon colonel pour le travail que avez entrepris concernant cette menteuse de sogona bamba. Elle doit etre poursuivue. Il faut qu elle paye pour ses mensonges.


6.Posté par GILBERT KITA le 18/03/2013 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TCHE OUATTARA merci beaucoup!!!! tu nous aides, ta colère est juste et t'inspire, c'est pour
ça qu' on aime te lire

7.Posté par Fati le 18/03/2013 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Fatim, tu as bien raison il faut que cette sogona bamba, paye d’avoir mis le feu.
There is no objection, let our real President be free, that all Period
Hi girls! What up Fatim, hope you & urs are doing pretty fine.

8.Posté par Fati le 18/03/2013 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci beaucoup a toi Hermann N'da pour le travail bien fait.
Salut a toi Mon COLONEL- MAJOR TCHEDJOUGOU, tu as tous mes respects et soutiens chef.
Que Dieu te garde qu’il te protège qui soit ta force dans tout ce que tu vas entreprendre.

9.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 18/03/2013 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au serré, mon Général Hermann. Avec toi, le travail paie. C'est pourquoi, nous allons faire mieux et concret pour mériter mieux de toute la République, et surtout de la résistance.

Le travail est propre sous la houlette dont notre inénarrable et infatigable Hermann.
Très bientôt, il sera élevé au rang de Général 5 étoiles, parce que les généraux 3 étoiles, version "Doux". et "Mangues" et " Kass" que les ivoiriens ont vu à l'œuvre doivent être en dessous de lui...Ce sont des froussards. De pauvres traites.. qu'on ne peut comparer à des hommes d'armes...ayant fait le serment de lutter pour la nation jusqu'à la dernière goutte de leur sang.....

10.Posté par Fatim le 18/03/2013 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coucou Fati ma grande. On dit quoi? Ca fait un bout.

Merci ma cherie. Je vais bien ainsi tous ceux qui me sont chers. Et toi, c est comment de ton cote? Toute la famille va bien j espere....

Bonne nuit ma soeur. Que Dieu nous protege!

11.Posté par gasparo hina le 18/03/2013 22:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faut aussi deposer une plainte en france contre france24 pour sa participation à cette macabre manipulation

12.Posté par LaRédemption le 18/03/2013 23:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Respect à vous tous, membres de la RP et big respect au Colonel-Major Tchedjougou Ouattara. Soyez bénis pour tout ce travail abattu. Puisse Notre Seigneur Jésus vous éclaire davantage pour que vous soyez toujours inspirés dans ce combat ô tellement exaltant, pour la libération totale et définitive de notre chère Côte d'Ivoire. Dieu nous garde.

13.Posté par LaRédemption le 18/03/2013 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lire svp "Puisse Notre Seigneur Jésus vous éclairer ...."

14.Posté par GOLAH le 19/03/2013 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HERMAN N'DA ou TCHEDJOUGOU OUATTARA n'avez vous pas vu mon appel? j'ai demandé à ce que nous formons un groupe de cinq (5) , maxi dix (10) personnes pour traiter de manière hebdomadaire des sujets d'actualités qu'on aura choisis. notre démarche consistera à faire comprendre d'avantage les problèmes posés à nos camarades qui ont quelques difficultés à percevoir les problèmes. certains comme tchedougou ouattara pourraient intervenir sur l'aspect juridique, moi sur l'aspect politique pure... c'est dans l'échange qu'on apprendra d'avantage. mais, surtout apporter la contradiction aux journaux propagandistes du rhdp. il y a un sujet qui a l'air de ne pas intéresser l'opinion, pourtant il est important. leur gouverneur du district avec les chefs religieux du District d'Abidjan organise des séances de prières suivies de jeune pour selon

15.Posté par GOLAH le 19/03/2013 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
eux "demander pardon à Dieu pour que la paix revienne". le sujet est important car avec le taux d'anaphabètes que connait notre pays, ces hommes religieux ont une grande influence sur les populations. qu'elle a été l'implication de ces hommes religieux à la lecture des livres saints (Bible-Coran) dans la crise post électorale? ces guides religieux ont fait preuve de neutralité en pronant l'amour du prochain, le pardon, la non violence?
n'ont ils pas attiser les foyers de tension par leur preche, homélie?
voici globalement l'idée que je soumet à votre appréciation.
je vous remercie de votre aimable attention
FORMATEUR POLITIQUE- CONSULTANT

16.Posté par GOLAH le 19/03/2013 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUE VA FAIRE MAINTENANT LA CPI?
CETTE QUESTION DOIT ENMENER TOUT BON LEADER POLITIQUE A TRAVAILLER SUR TOUT LES CAS DE FIGURE.
1- LA CPI RENONCE AUX CHARGES CONTRE LE PRESIDENT GBAGBO ET LE LIBERE
2- LA CPI ESTIME QUE LES CHARGES CONTRE LE PRESIDENT GBAGBO SONT ASSEZ GRAVES QU'IL FAUT LE JUGER.
*ALLONS NOUS LAISSER CETTE CPI CONTINUER DANS SA PLAISANTERIE EN
REGARDANT CE PROCES POUR LE VOIR CONDAMNER?
* SACHANT QUE S'IL Y A PROCES SUR LE FOND IL SERA CONDAMNE, NE
POUVANT PAS GAGNER, ALLONS NOUS ACCEPTER DE PERDRE?




17.Posté par GOLAH le 19/03/2013 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
EN POLITIQUE COMME DAND LE JEU DE DAME , QUAND ON NE PEUT PAS PERDRE, IL FAUT EVITER DE PERDRE!!!!!!!!!
OUATTARA TCHEDJOUGOU , HERMAN N'DAH CHER CAMARADES SI ON NE PEUT PAS GAGNER A LA CPI , ALLONS NOUS ACCEPTER DE PERDRE NOTRE PRESIDENT?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !