Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Après l'audience de Gbagbo. Panique dans le camp Ouattara

le Mardi 5 Mars 2013 à 05:36 | Lu 3758 fois

L’audience de confirmation des charges s’est achevée le jeudi dernier, avec une prise de parole du président Laurent Gbagbo. Après que ses avocats ont démonté, dix jours durant, ce que Fatou Bensouda et son équipe de l’Accusation considéraient comme preuves à même de conduire le président déchu en procès.



Après l'audience de Gbagbo. Panique dans le camp Ouattara
Fatou Bensouda et les membres de son équipe, qui croyaient être bien parties pour clouer le président Laurent Gbagbo au pilori avec «leurs preuves», ont dû ravaler leur salive lorsque la Défense, très alerte sur le dossier ivoirien, est sortie de ses gongs pour les ramener à leurs copies. Fatou Bensouda a manqué d’ingéniosité. Il ne pouvait pas en être autrement, d’autant plus que la collusion de son prédécesseur, Luis Moreno-Ocampo, avec le Rdr étaient patente. Ses propres prédispositions à condamner le président Laurent Gbagbo l’ont poussé à refuser de mener des investigations crédibles qui nécessiteraient qu’il soit à équidistance des parties en conflit dans la crise ivoirienne.

L’audience de confirmation des charges a été une opportunité pour la Défense de révéler une manipulation dont l’objectif visait à diaboliser un individu pour le maintenirau cachot.

Dès lors, le bureau du procureur, qui a travaillé en étroite collaboration avec les officines du parti au pouvoir en Côte d’Ivoire, se rend bien compte qu’il a trempé dans du faux. Dans certains milieux au sein du Rdr, l’heure est à la critique de certaines options pour discréditer Gbagbo l’ennemi. Notamment la forte propension à brandir des dossiers hautement suspects qui finissent par se retourner contre leurs expéditeurs.

Au royaume des dossiers fabriqués

Pour justifier la traque aux pro-Gbagbo en exil, le RDR, à travers le ministre Hamed Bakayoko, avait «vendu» à l’opinion publique une affaire de coup d’Etat ont des officiers en exil auraient été des cerveaux. Une autre fois, les autorités ivoiriennes ont sorti de leur chapeau une prétendue collusion entre les responsables du Front populaire ivoirien (FPI) en exil et AQMI – elles ont même réussi à faire endosser cette thèse farfelue par des «experts» onusiens qui ont finalement été désavoués par l’ambassadeur des Etats-Unis à Abidjan.

Dans son dernier rapport sur les droits de l’homme en Côte d’Ivoire, Amnesty International a d’ailleurs révélé que ses investigations n’ont jamais prouvé une quelconque collusion cadres du Fpi en exil-Aqmi. Mieux, cette organisation a démontré la tendance irrépressible du régime Ouattara à la violation des droits de l’homme, notamment en ce qui concerne les proches du président Laurent Gbagbo.

Les gros mensonges du pouvoir Ouattara, qui transmet sans vergogne des dossiers fabriqués à ses alliés internationaux, font paniquer aujourd’hui certaines pontes du régime, qui craignent d’être la risée de leurs amis à l’étranger. Selon un consultant en poste dans une agence de communication proche de Ouattara, les dossiers montés de toute pièce ces derniers mois par le régime Ouattara contre certains de ses opposants, dont l’authenticité n’a jamais été prouvée,contribuent à le discréditer et à susciter un sentiment de méfiance chez ses partenaires. Plus grave, des responsables du parti craignent que le déroulement de l’audience de confirmation des charges contre Laurent Gbagbo ne conduisent certaines puissances amies – qui ont cru au Rdr jusqu’au bout – à prendre leurs distances avec Ouattara.

Gilles Naismon




Deux ans après le scandale des «mortes d’Abobo». Zéro enquête ouverte par le régime Ouattara!

Deux ans exactement ! Il y a deux ans, l’opinion internationale s’émouvait de l’assassinat de sept femmes dans la commune d’Abobo, à Abidjan. Des femmes qui auraient été tuées, selon la version officielle,par des éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) ivoiriennes stationnés au camp commando d’Abobo. A l’occasion de l’audience de confirmation des charges contre le président Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale, les cadres du Rassemblement des républicains (RDR), parti ouattariste, ont orchestré une «campagne d’indignation» face aux questions légitimes soulevées par la défense sur cette sombre affaire. Et pourtant !

Deux ans après ce drame, aucune enquête spécifique n’a été ouverte sur un moment de la crise ivoirienne qui est pourtant abondamment exploité médiatiquement par le pouvoir d’Abidjan. Dans un communiqué datant du 14 septembre 2012, le procureur militaire Ange Kessy Kouamé citant deux affaires de «crimes de sang» sur lesquelles il
enquêtait : l’assassinat d’Yves Lambelin et de ses compatriotes (affaire du Novotel), et l’assassinat du colonel-major Adama Dosso, qui avaient valu à des dizaines de personnes d’être mises en détention préventive. Mais rien sur les sept femmes d’Abobo!

Interpellé au téléphone par Le Nouveau Courrier, un très proche collaborateur d’Ange Kessy, s’est montré évasif. Le meurtre des sept femmes d’Abobo est traité dans une «enquête globale» sur les événements d’Abobo «en général». On a déjà vu plus grande implication du bras judiciaire de l’Etat dans une affaire… Lors de l’audience de confirmation des charges contre le président Gbagbo, il n’y avait aucune trace d’autopsies ou d’analyses balistiques qui auraient pu situer la Cour sur les détails de ce qui continue d’être considéré par une partie de l’opinion publique comme un «montage».

Est-ce à dire qu’il n’ya pas eu d’autopsie? En uillet 2011, des parents de ces femmes s’indignaient dans une interview accordée au journal pro-Soro, Nord-Sud, de ce qu’elles avaient été enterrées en catimini, le 17 avril 2011, c’est-à-dire après la chute de Gbagbo. Sans leur avis, sur ordre de hauts responsables du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), par une IVOSEP alors dirigée par Sidi Diallo, actuel patron de la Fédération ivoirienne de football (FIF). Vous avez dit bizarre? Comme c’est bizarre!

Philippe Brou



Mardi 5 Mars 2013
Vu (s) 3758 fois



1.Posté par gasparo hina le 05/03/2013 08:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
voilà qui voulait prendre qui se fait prendre.que le sieur joël nguessan la boucle un peu.leur montage est mis à nu.
pauvre rdr

2.Posté par alasko zoum le 05/03/2013 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ira jusqu'au bout. La vérité va se savoir et elle triomphera. A cause du mensonge, la CI est aujourd'hui divisée. les Adorateurs continuent leurs sales besognes de destruction, d'appauvrissement, de dénigrement et d'asservissement pendant que les vrais ivoiriens espèrent et c'est certain que la CI sera délivrée totalement.

3.Posté par GILBERT KITA le 05/03/2013 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
des meneurs tous des menteurs!!!!! des personnes qui font du faux sur leur filiation, on ne
peut rien pour eux...

4.Posté par Fatim le 05/03/2013 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rdr +pdci vous avez fait fusion pour tuer, mentir, a faire des montages grossiers rien que pour detruire le PR Gbagbo politiquement mais ces mensonges vous rattrappent aujourd hui aux yeux de tout le monde entier. Vous n avez rien vu encore....

Vous etes tous maudits...y compris ange kessi....

5.Posté par Ibrahim Bignoumbe-Bi-Moussavou le 05/03/2013 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’Internationale démocrate et la justice des vainqueurs (en armes) en Côte d’Ivoire : Monsieur Alassane Dramane Ouattara doit apprendre à dire « Si Dieu le veut », proposer une loi d’Amnistie générale, pour la paix et la réconciliation en Côte d’Ivoire, et laisser l’Eternel nous juger tous quand le jour viendra, le jour du Jugement.
---------------------------

La vérité est la source de la justice. Et Dieu est « … Le Souverain, le Pur, le Puissant, le Sage… » (le Coran 62 : 1), l’Esprit suprême. Il est le Pur, le Maître de la vérité. Il est le Maître du temps et de l’espace.
Il est écrit :
- « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre » (Genèse 1 : 1) ;
- « Et Dieu a créé les cieux et la terre en toute vérité et afin que chaque âme soit rétribuée selon ce qu’elle a acquis. Ils ne seront cependant pas lésés » (le Coran 45 : 22).
L’Internationale démocrate affirme ici que la justice des vainqueurs (en armes) en Côte d’Ivoire, sans la crainte de Dieu, ne peut pas reposer sur la vérité. Et Monsieur Alassane Dramane Ouattara doit préalablement craindre Dieu pour pouvoir aimer la vérité et donc la justice.
Monsieur Alassane Dramane Ouattara, qui a certainement entendu parler (un jour) de Dieu, sait que le croyant est entièrement soumis à Dieu.
Et il est écrit :
- « Dites : « Nous avons cru en Dieu, en ce qui nous a été descendu (le Coran), en ce qui a été descendu à Abraham, à Ismaël, à Jacob, aux chefs des douze tribus d’Israël et à leur descendance, en ce qu’ont reçu Moïse et Jésus et en ce qu’ont reçu les prophètes de leur Seigneur.
Nous ne faisons entre eux aucune discrimination et nous Lui sommes entièrement soumis (musulmans) » (le Coran 2 : 136) ;
- « Puissiez-vous former une communauté qui appelle au bien, ordonne ce qui est convenable et interdit ce qui est blâmable. Voilà ceux qui seront heureux » (le Coran 3 :104).
Le Président ivoirien, Monsieur Alassane Dramane Ouattara, qui avait déclaré, avant la finale de la CAN 2012 à Libreville, au Gabon, que « le lundi sera chômé et férié en Côte d’Ivoire » (24 heures après cette finale), pour célébrer la victoire, sans ajouter « si Dieu le veut », devra apprendre à craindre Dieu. Avant le dernier jour.
Il est écrit :
- «… Crains Dieu et observe ses commandements. C’est là ce que doit tout homme » (Ecclésiaste 12 :15) ;
- « Pour ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul.
Prenez garde, veillez et priez ; car vous ne savez quand ce temps viendra » (Marc 13 : 32 à 33) ;
- « Les gens t’interrogent au sujet de l’heure. Dis : « Sa connaissance est exclusive à Dieu ». Qu’en sais-tu ? Il se peut que l’heure soit proche » (le Coran 33 : 63) ;
- « Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain! Car, qu’est-ce votre vie? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît.
Vous devriez dire, au contraire: si Dieu le veut, nous vivrons et nous ferons ceci ou cela » (Jacques 4: 14 à 15) ;
- « Et ne dis jamais, à propos d’une chose: « Je la ferai sûrement demain », sans ajouter: « Si Dieu le veut », et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis: « Je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct » (le Coran 18: 23 à 24) ;
- « …La fin de toute chose appartient à Dieu » (le Coran 31 : 22).
Et nous n’avons pas été surpris par la défaite des Eléphants de Côte d’Ivoire au Gabon et en Afrique du Sud. Et si l’homme a encore des doutes, il verra d’autres signes pour la Côte d’Ivoire, le Gabon, l’Afrique et le monde. Pour la vérité et la justice. Si Dieu le veut.
Un signe que nul ne doit ignorer et qui est la vérité, en relation avec l’Internationale démocrate : le 15 septembre. Et si nous craignons Dieu, témoignons tous (que nous le voulions ou pas) qu’en vérité, « L’Internationale démocrate est née à Bamako, au Mali, le 15 septembre 2001. Et en 2007, les Nations Unies ont déclaré que le 15 septembre, de chaque année, est la Journée internationale de la démocratie : Dieu est le Maître du temps et de l’espace ».
Monsieur Alassane Dramane Ouattara doit apprendre à craindre Dieu, le Maître du temps et de l’espace, le Pur, le Maître de la vérité. Et le président ivoirien ne doit pas attendre le dernier jour (ce sera trop tard) pour proposer une loi d’Amnistie générale, comme l’avait fait le président élu Laurent Gbagbo, en faveur de tous les combattants ivoiriens, y compris les rebelles armés (sous la direction de Monsieur Guillaume Soro) en Côte d’Ivoire.
« Dieu nous voit », avait dit Monsieur Omar Bongo Ondimba (paix à son âme), le président du Gabon, doyen des chefs d’Etat d’Afrique. Avant sa mort, le 07 juin 2009, selon France 24. Nul n’est éternel. La vérité est la source de la justice. Après la mort et surtout le dernier jour, le jour du jugement, aucune valeur, doctrine, expression ou pratique (la religion, la croyance, la pensée, la science, la sagesse…), à part la vérité (le Coran 78 : 38), ne s’imposera à toute créature. Avant la justice divine.
Il est aussi écrit : « Le jour où l’Esprit et les Anges se dresseront en rangs, nul ne saura parler, sauf celui à qui le Tout Miséricordieux aura accordé la permission, et qui dira la vérité.
Ce jour-là est inéluctable. Que celui qui veut prenne donc refuge auprès de son Seigneur.
Nous vous avons avertis d’un châtiment bien proche, le jour où l’homme verra ce que ses deux mains ont préparé ; et l’infidèle dira : « Hélas pour moi ! Comme j’aurais aimé n’être que poussière » (le Coran 78 : 38 à 40).
Le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara doit laisser Dieu nous juger tous quand le jour viendra, le jour du Jugement.
Si Monsieur Alassane Dramane Ouattara persiste dans l’erreur, celle de la justice des vainqueurs (en armes), l’erreur le poursuivra jusqu’au jour dernier !
La paix et la réconciliation en Côte d’Ivoire n’ont pas de prix ! Craignons Dieu ! Construisons un autre monde ! Construisons la paix en toute vérité !

Fait à Yaoundé, le 27 février 2013

Ibrahim Bignoumbe-Bi-Moussavou
Juge gabonais en exil, militant africain des droits humains, fondateur de l’Internationale démocrate, coordinateur général, initiateur de la Police de secours, père du Manifeste contre la guerre, disciple du prix Nobel de la paix 1964, pasteur Martin Luther King
Tél : (237) 70 14 37 55
--------------------------------
Dernière minute
Le compte Yahoo de l’Internationale démocrate vient d’être piraté. La Police camerounaise sera saisie. Yahoo s’est chargé de faire la lumière sur ce crime. Les cybercriminels subiront le châtiment suprême ! Par la volonté de Dieu.
Nous prions nos correspondants de continuer à nous envoyer les courriers électroniques à la même adresse, dès demain, après 15 heures !
« N’ayez pas peur », avait dit le Pape Jean Paul II. N’ayons plus peur ! Le peuple, selon le Plan de Dieu, est le seul souverain dans une nation. La monarchie absolue n’a pas d’avenir ! Et la fin de toute chose appartient à Dieu, le Maître souverain de l’univers ! L’heure de vérité a sonné, pour la construction de la paix en toute vérité !


6.Posté par doriane le 05/03/2013 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà qui est pris, qui croyait prendre! Ceux qui n'ont pas Jesus Christ sont stupides et tombent dans leurs propres pièges. Ils se prennent à leurs filets, ces suppôts de satan. Le fils de pute de mossi, dents taillées zoungrana zapaligré yamto'ogo looping s'est spécialisé dans le mensonge; voilà que ses prpores mensonges vont le discréditer auprès de ses"amis" d'hier et vont bientôt le précipiter dans l'abîme. Depeuis le ventre de sa balafrée de mère, ce bâtard mossi imposteur un faiseur de faux! Nous on le connaît bien ; ce sont ses soit disant amis qui vont boire la tasse de la honte!
A Dieu soit la gloire!
Coucou fatim, Gilbert kita, et à toute la RP.
Signé: doriane, la vraie

7.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 05/03/2013 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, ce n'est vraiment pas facile pour les ténèbres de tenir lorsque la lumière fait irruption ! Dur, dur est l'existence du mensonge lorsque son patron, la vérité, se présente....

8.Posté par Fati le 05/03/2013 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coucou les filles Fatim, Dodo, vous avez tout dit, plus rien ajouter.
C’est la fin de cette histoire qu’importe et pas ses débutes auxquels MOSSI DRAMORT visage serpent et sa bandes ont cru. Depuis que notre seul et vrai président à parlé ils se sont clamé et ne Pete pas plus haute que leur cul sur leur sites et partout ou ils faisaient leur sale gueule .lis croyaient qu’il allait parlé avec la haine et méchanceté comme eux ils font a sont égard.
Ses bandes de pede et égoïste se font dévoiler la face chaque jour.
Nous continuons de prière

9.Posté par GOUZOU GBETIAYI le 06/03/2013 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
RAS. C'est propre. Rien à dire si non, SHALOM chez vous tous, frères et soeures.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !