Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Appel à une alliance avec le Pdci: Des révélations sur une conversation entre Ouattara et Bédié

le Jeudi 18 Avril 2013 à 06:33 | Lu 1794 fois

L'appel verbal à une alliance avec le Pdci-Rda d'Henri Konan Bédié, lancé ouvertement, le 15 avril 2013, à travers une déclaration, par le Front populaire ivoirien (Fpi, ex-parti au pouvoir), suscite diverses réactions dans la classe politique.



La cohésion du Rhdp doit certainement préoccuper Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié.
La cohésion du Rhdp doit certainement préoccuper Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié.
Si au niveau des formations politiques (Rdr, Pdci, Fpi notamment), des leaders d'opinion se sont prononcés publiquement sur la question, nombreux sont les Ivoiriens qui attendent les réactions officielles des deux leaders du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).

A savoir, Henri Konan Bédié (Président de la Conférence des Présidents du Rhdp, et président du Pdci), et Alassane Ouattara (Président de la République, et président du Rdr). En attendant donc une éventuelle réaction de l'un ou de l'autre, ou même des deux, les deux personnalités, a-t-on appris, ont échangé par téléphone sur la question après la publication dans la presse, de l'appel du Fpi. C'est le Chef de l'Etat Alassane Ouattara qui a joint son ''aîné'' Henri Konan Bédié qui se trouve depuis plusieurs semaines à Daoukro.

Selon nos sources dignes de foi, c'est par une ironie que le numéro un ivoirien a abordé le sujet. ''Il paraît que tu es le nouvel espoir du Fpi'', aurait dit en substance Alassane Ouattara qui a éclaté de rire. Et Bédié de répondre en ces termes paraphrasés : ''Laisse les gens aller à leurs rêves''.

Les deux hommes, toujours selon nos sources, ne sont pas allés plus loin que ces bouts de phrase, relativement à l'appel à une alliance, formulé, pour l'instant, oralement par le parti de Laurent Gbagbo à l'endroit du parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), le plus ancien des formations politiques de la Côte d'Ivoire.

Toutefois, la communication téléphonique entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié s'est poursuivie. Le premier s'est enquis de la santé du second et l'aurait informé de quelques activités au niveau de l'Etat. La remise au Président français, François Hollande, le 5 juin prochain, du Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, les élections locales couplées du 21 avril 2013...sont des sujets qui ont été abordés succinctement par les deux hommes forts du Rhdp, qui devraient se rencontrer incessamment comme cela est désormais de coutume.

A cette prochaine rencontre, Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié ne manqueront certainement pas de s’appesantir sur des questions qui menacent la cohésion au niveau de leur coalition politique, le Rhdp.

Assurément, les élections locales marquées par une escalade de violences verbales et quelques fois physiques entre des candidats du Pdci et du Rdr, meubleront les échanges. L'appel du Fpi pourrait être minimisé par les deux poids lourds du Rhdp. ''Frères et sœurs du Pdci... Il est encore temps de sauver la démocratie dans notre pays (…) L'enjeu est clair et dépasse de très loin les frontières idéologiques (libéralisme et socialisme). C'est la survie de notre nation qui est en jeu. La propriété de son sol, la jouissance de ses richesses, par ses propres fils et filles, le devenir de sa gestion démocratique, et partant le développement du Fpi (…) Le moment du grand sursaut national est venu (…) Resserrons nos rangs pour faire barrage aux prédateurs. Rassemblons-nous, pour défendre la nation en péril. Nous n'avons que cette Patrie, alors défendons-là ensemble, au risque de disparaître ensemble, quand l'on nous demande de vivre ensemble chez nous, sans nous'', avait proposé Miaka Oureto (Président par intérim) et ses camarades, à l'issue d'une réunion, le 15 avril 2013, au siège provisoire du Fpi à la Riviera-Cocody.



BAMBA Idrissa
Soir Info

Jeudi 18 Avril 2013
Vu (s) 1794 fois



1.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 18/04/2013 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le vrai "rêveur", dans cette affaire, c'est bien Bédié.

Voici un M. qui, plongé dans un sommeil mortel ne voit pas que depuis le découpage électoral dans son bureau, DRAMANE OUATTARA a fini avec le PDCI,

Voici un M. qui, complètement endormi par les milliards avec lesquels on l'endort, ne voit pas dans la gouvernance par ordonnance, une volonté manifeste de OUATTARA de se passer du PDCI,

VOICI un vrai " rêveur" comme Bédié qui est incapable de voir dans la naturalisation sauvage d'un bétail électoral pouvant atteindre jusqu'en 2015, 3.000 000 d'électeurs que OUATTARA et son RDR travaillent dorénavant à leur indépendance vis-à-vis du PDCI,

Voici un énergumène, plongé dans un rêve après avoir ingurgité plusieurs litres de Bangui incapable de voir que c'est de la C.I qu'on parle ,

Voici un vrai" rêveur" qui ne voit dans ses rêves que son avenir au travers d'un large rétroviseur, de sorte qu'il n'aperçoit pas la C.I qui est devant lui,
Voici un M. qui rêve tellement qu'il est capable de soutenir des militants du RDR contre ses propres cadres du PDCI dans les élections locales et régionales. De tels actes ne sont-ils pas dignes de ceux d'un rêveurs après l'ingurgitation de bandji blanc ?

Voici un "rêveur" comme Bédié qui n'est pas capable de voir que les cadres qui sont violentés par les militants du RDR ne sont pas aussi endormis que lui,

- Voici un " rêveur" comme Bédié qui est loin de comprendre qu'après ces élections, les choses se feront d'elles-mêmes,
Le rêveur Bédié qui refuse à 80 ans d'organiser le congrès du PDCI n'est pas physiquement capable de comprendre que c'est le même comportement que HOUPHOUET a eu ( se pérenniser au pouvoir), et il est mort 8 ans plus tard, et qu'il n'est pas sûr que lui Bédié, déjà rongé par toutes sortes de pathologies bénéficie d'une telle longétvité.

S'il y a un gros " rêveur" que l'histoire de la C.I retiendra, c'est bel et bien le sieur BEDIE qui ne sortira de son rêve que lorsque ses dignes fils auront délivré la C.I sans lui.

CE N'EST PLUS LOIN..

2.Posté par charlie bronx le 18/04/2013 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En publiant ce bout de phrase de BEDIE, afrik53 signe l'arrêt de mort politique de ce personnage.

Si lui BEDIE, quasi octogénaire, veut brader ce pays et son parti, la plupart des autres pédécéistes ne sont pas du tout de cet avis.

On parie combien que la question du congrès du PDCI va ressurgir bientôt. Et cette fois, BEDIE va laisser faire, ne serait ce que pour ne pas connaître la honte quand les jeunes vont le jeter comme un vieux chiffon.

Perso, je suis sûr à 100% que cette alliance va voir le jour.

Les Ivoiriens causent entre eux, et savent grosso modo l'état d'esprit de chacun. Sinon, d'ailleurs, Miaka n'aurait pas pris le risque de lancer cet appel.

3.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 18/04/2013 23:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est de la real politique. MIAKA " n'a pris aucun risque en lançant cet appel...". Je fais l'économie de la polémique sur cette question importante.

Regardons seulement. On verra si c'est un "risque" ou de la pure stratégie politique.

Le temps de la vérification de toutes ces manœuvres n'est plus loin. Il n'est pas aisé pour quiconque de les décrypter....

Regardons seulement. Car plus de démonstrations, d'explications de cet acte hautement politique est , on ne peut plus, contreproductif .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !