Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Apollos Dan Thé « Le château de Ouattara est tombé, ses mensonges découverts »

le Samedi 1 Décembre 2012 à 00:31 | Lu 1747 fois



Apollos Dan Thé « Le château de Ouattara est tombé, ses mensonges découverts »
[Cepad] Interview accordée au Nouveau Courrier du 30 Novembre 2012 –

1 Apollos Dan Thé, une grande mobilisation des Ivoiriens et Africains de la diaspora est prévue ce 1er décembre à La Haye pour commémorer la date anniversaire du transfère du président Laurent Gbagbo. A un jour de cet événement, quelles sont les dernières consignes qui sont données aux patriotes ?

Utilisons les mots qu’il faut, le présidentLaurent Gbagbo n’a pas été transféré, il a été déporté à la Haye en violation de toutes les procédures en la matière le 29 novembre 2011. Cela fait donc un an que ce digne fils de la Cote d’Ivoire et de l’Afrique a été arraché à sa terre natale pour être encellulé dans la prison que les occidentaux ont construite pour les africains qui commettent le mal d’aimer leur peuple, véritable crime de lèse-majesté colonial.

La méthode est connue, il faut assassiner les moins chanceux et déporter les plus chanceux de tous ceux qui osent tenter une quelconque émancipation des Africains. Comme hier Patrice Lumumba et Thomas Sankara furent assassinés, Toussaint Louverture et Samory Touré furent déportés en prison pour y mourir. Aujourd’hui c’est Mouammar Kadhafi et Laurent Gbagbo. L’histoire de l’Afrique qui veut se défaire des prises et emprises de la domination de l’Europe continue son cours. Il n’y a pas de consignes particulières, c’est désormais la routine ; la machine de la mobilisation des patriotes résistants ivoiriens et africains en faveur du président Gbagbo est très bien huilée, chacun sait ce qu’il doit faire pour être à la Haye le 1er décembre pour une marche qui ira du centre ville au centre de détention a Scheveningen ou un meeting aura lieu.

2 Y a-t-il des dispositions particulières qui sont pris pour cet événement que vous annoncez grandiose ?

C’est désormais une date hautement symbolique à marquer d’une pierre spéciale. Elle ne peut pas passer sans activité de mobilisation de la part des patriotes résistants. La CPI nous a imposé un calendrier éprouvant avec ses annulations et audiences surprises qui se sont suivies ces derniers mois qui nous ont fait faire plusieurs voyages à la Haye, mais nous avons tenu à y être encore le 1er décembre pour une marche cette fois-ci. Les autres fois c’étaient seulement des sit-in mais nous allons marcher cette fois-ci.

3 Pensez-vous que votre mobilisation profite au président Laurent Gbagbo ou est source d’ennui pour lui, d’autant plus que la CPI refuse aujourd’hui de lui accorder une liberté provisoire pour cette popularité, pour ne pas dire pour votre mobilisation ?

Maintenir quelqu’un en prison parce qu’il est populaire ? Je ne sais pas de quoi il s’agit, mais ce n’est pas du Droit. C’est un faux fuyant de la CPI qui se retrouve prise dans ses propres turpitudes et qui cherche un bouc émissaire. Si le président Gbagbo n’avait personne pour le soutenir, il aurait déjà été condamné. Par notre mobilisation, nous avons mis à nu le caractère injuste de la détention du président Gbagbo et cela agace la CPI qui exprime ainsi son agacement à des empêcheurs de tourner en rond, j’allais dire des empêcheurs de condamner injustement. Que la CPI libère donc les autres africains qu’elle détient et pour qui même pas une seule personne ne manifeste.

4 Qu’est-ce que cela vous fait, notamment aux leaders des mouvements de soutien au président Laurent Gbagbo de la diaspora, de savoir qu’il est toujours maintenu malgré les grandes mobilisations pour sa libération ?

Nous sommes conscients que le problème est hautement politique et il touche à une question fondamentale pour les occidentaux. Il s’agit pour eux d’affirmer par la force leur suprématie envers et contre tout. C’est donc une machine mondiale construire sur des siècles tant dans le mental que dans des systèmes physiques pour pérenniser leur domination que nous avons en face de nous. Nous ne venons pas avec des armes ni même avec la force, mais ce que l’histoire nous enseigne c’est que la détermination d’un peuple en lutte pour son émancipation vient toujours à bout des chaines de l’oppression. Cela dit, nous savons que ce combat peut être long, mais nous sommes convaincus de la victoire finale qui n’est plus loin d’ailleurs. Il y a des signes positifs quant à une libération du président Gbagbo.

5 Un autre mandat d’arrêt vient d’être lancé contre son épouse Simone, quelle impression cette autre démarche de la CPI vous inspire ?
Nous accueillons avec joie ce mandat d’arrêt car au moins cette dame va quitter l’enfer d’Odienné, du nord de la Cote d’Ivoire, le goulag, le Guantanamo, le mouroir des ivoiriens.

C’est une dame qui a de la poigne et qui sait très bien se défendre, elle aura aussi l’opportunité comme son mari, de se faire connaître du monde pour rétablir la vérité et réhabiliter son image qui a été si souillée par les medias français aux ordres de Sarkozy. L’autre aspect de ce mandat d’arrêt c’est le piège qu’il pose à Ouattara. S’il transfère Simone Gbagbo, il sera bien obligé de transférer les autres personnes dont les mandats d’arrêts sont prêts, c’est-à-dire les chefs militaires et politique de la rébellion qui a commis tant de crimes contre l’Humanité, le génocide Wê et les autres tueries partout sur le territoire ivoirien.

De transfert en transfert le sommet de l’état pourrait se retrouver lui-même à la Haye tôt ou tard. La CPI est une Cour politique qui va au rythme des forces politiques dominantes du moment et comme ce sont des crimes imprescriptibles, ca veut dire que dans n’importe quel nombre d’années, on peut tirer des gens de leur vieillesse et les emmener à répondre de leurs actes.

6 D’autres mandats d’arrêt internationaux existent aussi et des ONG de défense des droits de l’homme exigent que les criminels du camp Ouattara soient traduits devant la justice. Etes-vous rassurés par cette volonté de la CPI de vouloir sauver sa crédibilité ?

C’est une réalité, la CPI est face à sa crédibilité dans ce dossier brulant de la Cote d’Ivoire. Ils ont cru que cela allait être facile de condamner le président Gbagbo et que tout le monde allait être heureux. Mais non, la mobilisation de la résistance ivoirienne a été le grain de sable qui a coincé leur machine et là, toute l’étendue du complot sort chaque jour. Regardez ce qui se passe en France avec les élections à l’UMP, cela ne vient pas donner à réfléchir ? Face à un contentieux électoral, la solution sensée c’est d’abord le recomptage des voix en se rassurant de la régularité de ces voix.

C’est ce que le président Gbagbo a proposé mais on a entendu Sarkozy dire devant l’Union Africaine que le recomptage serait une injustice. En lieu et place, nous voilà en train de recompter les morts. Sarkozy sera aussi appelle comme témoin devant la CPI pour sa responsabilité dans le massacre des ivoiriens, surtout que dans la crise à l’UMP il préconise non seulement le recomptage des voix, mais la reprise des élections avec plus de garde-fous. C’est donc un double-standard qu’il applique et cela engage sa responsabilité dans le massacre des ivoiriens.

Pour revenir à votre question, je dirai que la CPI ne va jamais dédire ses bailleurs de fonds, eux-mêmes qui l’ont créée, mais elle n’a pas le choix pour sa crédibilité et donc pour son existence même, d’ajuster le tir et de poursuivre aussi des gens du camp Ouattara ou bien de ramener tout le dossier en Cote d’Ivoire. Une des clauses importantes pour que la CPI se saisisse d’un dossier c’est l’incapacité ou le manque de volonté d’un état à engager des poursuites judiciaires sur des crimes contre l’humanité et crimes de guerre. Si l’état ivoirien dans sa démarche démontre qu’il peut juger les autres personnes en Cote d’Ivoire, alors la CPI a la possibilité de ramener aussi le président Gbagbo en Cote d’Ivoire pour le remettre à la justice de Ouattara, imaginez la suite….


7 Les responsables du FPI entreprennent une offensive diplomatique en France et profite de cette occasion pour rencontrer leurs militants, Ce voyage était-il, selon vous, opportun ?

Ce n’est pas à moi de juger de l’opportunité ou non des actions diplomatiques ou de terrain d’un parti politique tel que le FPI. Tout ce que nous souhaitons, c’est que le FPI puisse jouer effectivement son rôle de parti d’opposition et pour cela, il faut que l’état de Cote d’Ivoire réinstaure l’état de droit, la liberté de se réunir et d’organiser des meetings.

8 Avez-vous rencontré les responsables du FPI pour envisager des perspectives communes de lutte pour la démocratie en Côte d’Ivoire ?

Dans la résistance patriotique, il y a des militants du FPI et d’autres qui n’en sont pas. Mais une chose est évidente, le FPI jouit d’une grande sympathie de la part de tous les résistants, ce qui est donc un gros avantage à capitaliser si le FPI s’y prend bien. J’ai eu à échanger avec des membres de cette délégation à titre privé, ce sont des ainés que je connais personnellement. Mais également il y a eu des rencontres formelles entre la direction du FPI en mission en Europe et une délégation du CPAD, organisation à laquelle j’appartiens, conduite par Seri Zokou ainsi que d’autres organisations de la résistance patriotique ivoirienne.

9 Alassane Ouattara vient de former un nouveau gouvernement avec un nouveau Premier ministre, quelle analyse faites-vous des péripéties qui ont entouré l’avènement de ce nouveau gouvernement ?

J’ai été surpris des raisons évoquées pour la dissolution de son gouvernement. On nous a dit que le PDCI, allié du RDR a osé dire qu’il allait voter non contre une loi sur le mariage à l’assemblée nationale, donc le gouvernement est dissout. Cela veut dire que c’est du chantage qui est fait au PDCI et cela va aussi à l’encontre d’un principe constitutionnel qui dit que le mandat d’un député n’est pas impératif. C’est-à-dire que le député n’est pas mandaté par quelqu’un, n’est pas soumis à un quelconque dictat, n’agit pas en tant que délégué ou commissionnaire de quelqu’un.

Le chantage sur le PDCI a bien marché et le viol de la Constitution continue. Comme le disent beaucoup d’observateurs, Ouattara a effrayé le PDCI en prélude aux lois iniques qui arrivent, telles que la naturalisation en masse de 4 millions de burkinabés, l’octroie de titres fonciers aux étrangers en faisant allusion à l’occupation des terres des Wê à l’Ouest, le changement de la Constitution en son article 35 qui rend Ouattara inéligible en 2015 etc. Les députés du PDCI doivent savoir qu’ils sont députés élus par les populations et non nommés par Bédié. Ils doivent voter en pensant à la Cote d’Ivoire et non en fonction de leur haine pour Gbagbo. Le PDCI doit se racheter vis-à-vis de la Cote d’Ivoire, l’histoire les regarde. Pour le reste, je ne sais même pas qui est ministre de quoi donc je ne peux pas faire de commentaires. Je sais seulement que la ministre de l’Education s’appelle Kandia et qu’elle est très créative en langues.

10 Presque 2 ans après l’avènement au pouvoir d’Alassane Ouattara, pensez-vous qu’il y a à espérer ou à désespérer de son régime ?

Son régime peine. Il prend eau de toutes parts. Le château de cartes est tombé, les mensonges sont découverts. Sur le plan social, c’est la catastrophe. Ses affidés avaient dit qu’ils ont pris les armes parce qu’il y avait une fracture sociale. Dix ans après, presque deux ans qu’il est arrivé au pouvoir, il y a un gouffre social. Il y a son clan qui bénéficie du rattrapage ethnique et les autres qui tirent le diable par la queue. La pauvreté va grandissante, pas d’emploi, mais plutôt des compressions. L’école est disloquée, l’université qui est restée fermée deux ans ouvre au compte-goutte et déjà les enseignants sont en grève.

Sur le plan politique, c’est le retour des pratiques du parti unique. Une seule voix, un seul son de cloche. Les libertés publiques ont reculées, voir disparues et c’est le règne de la terreur. Le nombre de prisonniers politique atteint des sommets record, plus de 420 détenus politiques. Tout le Nord de notre pays a été transformé en une prison ouverte pour les opposants. Des camps de concentration et salles de torture émaillent Abidjan. Des exécutions sommaires et extrajudiciaires sont légion et cela a été dénoncé par toutes les organisations mondiales de Droits de l’Homme qui ont perdu leur patience face à la violence inouïe de ce pouvoir qu’elles ont pourtant soutenu sans relâche.

Sur le plan économique, rien de nouveau sous le soleil d’Abidjan. Aucune nouvelle entreprise, les emplois promis n’existent pas. La croissance annoncée à deux chiffres c’est de l’utopie. L’environnement des affaires a été tellement dégradé que la Cote d’ivoire occupe le 177ieme rang sur 185 pays, classement « Doing Business » de la banque Mondiale alors qu’elle occupait le 171ieme rand en 2011. Donc sous le règne de Ouattara, en un an et demi seulement, la corruption, le clanisme et les détournements sont tellement réguliers que le pays a été rétrogradé par la Banque Mondiale.

C’est un cinglant camouflet sur l’incompétence de ce gouvernement et l’incapacité du pouvoir à tirer le pays vers le haut. Là ou les gouvernements du président Gbagbo ont fait des prouesses économiques avec un pays en guerre, divisé en deux, on assiste à du sur-place, un manque total de vision avec tous les moyens, y compris la manne du PPTE. Que font-ils des 500 milliards annuels du PPTE ? Le secteur de la santé et de l’éducation sont prioritaires selon le protocole du PPTE, alors pourquoi les bourses des étudiants ne sont pas payées ? Pourquoi les indemnités des enseignants ne sont pas payées, pourquoi la gratuité des soins qui a été tant promises n’arrive pas ?

Les écailles quittent les yeux de ces ivoiriens qui, de bonne foi ont cru en ce que leur disait Ouattara lors de sa campagne, les pluies de milliards qu’il promettait à gauche et à droite. Rien que du vent. C’est vraiment au pied du mur qu’on voit le vrai maçon. A quelque chose malheur est bon. S’il n’était jamais arrivé au pouvoir, le mythe de sa magie qu’il allait faire pour développer le pays aurait persisté mais là il est dévoilé dans toute son incompétence. Comme on dit à Abidjan, c’est pour çà là? C’est tout ? ca n’en valait pas la peine.

Samedi 1 Décembre 2012
Vu (s) 1747 fois



1.Posté par Acul do solution Amanidéh le 01/12/2012 03:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C’est sont ses parents d’A bobo, grand marcher d’Ajamé, leur ville et pays d’a coter qui ont cru a ses bêtises. Bon pour les autres va nu pieds qui vivent avec leur haine eux ils savent très bien que le mec était une boite vide, mais comme il faut s’venger ils se sont mise dans la danse qui bloque leur démarche de grand danseurs aujourd’hui. C’est dommage mais ça ne fait que juste commencer.
vous voulez rester au pouvoir pour dit bye bye au monde ça va vous trouver comme vos potes qui partent .

2.Posté par FRANCAIS REVOLTE le 01/12/2012 08:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUATTARA MOURRA BIENTOT!
LUI LE PROBLEME DE LA COTE D'IVOIRE
REGARDER DU COTE DU TOGO!!
EXTREMISTES DE TOUT POILS DU RDR
SAUVEZ VOUS CAR LES QUI APPROCHENT SONT
TRES TRES SOMBRES POUR VOUS
A BON ENTENDEUR !!

3.Posté par kone le 01/12/2012 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Laisser le il va comprend

4.Posté par GBETIAYI GOUZOU le 01/12/2012 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Preuves que DIEU sait toujours ce qu'IL fait

5.Posté par Srika Blah le 01/12/2012 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@FRANCAIS REVOLTE.....
C'est Koudou Gbagbo qui ne mourra pas, parce qu'il est un "diamant" inoxydable......
Si Certains attendent la MORT de Ouattara pour chanter et danser, d'autres aussi attendent eux aussi la MORT de Gbagbo pour faire sauter le champagne !

6.Posté par FRANCAIS REVOLTE le 01/12/2012 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE SUIS FRANCAIS ET VOUS VERREZ BIENTOT!

7.Posté par Yoboua KOFI le 02/12/2012 00:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La vérité finit toujours par rattraper le mensenge.
wait and see...

8.Posté par Hermann N'da le 02/12/2012 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Srika Blah

Tous les êtres humains sont appelés à mourir un jour ou l'autre. Il en sera ainsi pour Dramane et GBAGBO; La question ne se pose donc pas à ce niveau. Qu'est-ce qu'on a fait de son vivant? Quelles valeurs a-t-on incarnées? Quel esprit a-t-on véhiculé et transmis aux générations futures pour la reconquête de leur dignité et de leur liberté? Pourra-t-on continuer de parler d'autres OUATTARA ou d'autres GBAGBO en faisant allusion au combat que chacun d'entre a pu mener de son vivant?
Voila les questionnements qui mériteront de préoccuper nos enfants et petits enfants.
Et c'est aussi toute la différence entre la mort de OUATTARA et celle de GBAGBO.

Et puis, pour parler un peu comme toi, qui de GBAGBO et de OUATTARA maintient actuellement les Ivoiriens dans la misère après avoir promis de nombreuses pluies de milliards? Où sont passés tous les prêts annoncés ou accordés récemment à la CI? Et les retombées du PPTE?Où sont-elles? Je te rappelle que GBAGBO ne constitue plus une "menace" pour personne. Il est à la CPI. C'est Dramane le plus grand économiste fr la planète qui étouffe et affame à présent les Ivoiriens C'est pour cela que ces derniers souhaitent massivement sa mort pour respirer l'air frais et pur de la liberté. Et c'est ce qui va bientôt arriver comme l'a si bien dit @ FRANCAIS REVOLTE. De toutes façons, c'est un secret de polichinelle. Moi j'ajoute tout simplement "AMEN" !

9.Posté par Fatim le 02/12/2012 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien parle Apo. On reste mobiliser jusqu a la chute du dragon.

Bisou

10.Posté par DJAFOUL le 03/12/2012 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien parlé le camarade HERMANN N'DA

Tu sais les disciples de DAO ne savent plus ce qu'ils vont dire vue que ce que leur mentor leur avait promis là n'arrive toujours pas et c'est ce qui crée toute ce vacarme .vous l'avez soutenu mais ne pouvez plus revenir en arrière donc faites semblant de le soutenir.sinon pourquoi parmi des FRCI même il y en a qui se confesse et qui regrette de l'avoir suivi.

je souhaite de tout mon etre mon esprit mon coeur que DAO meurt.
on sait aussi que GBAGBO va mourrir mais priez pour que ca arrive après que DAO le soit sinon HUNNNNNNNNNNNNNNNN
je veux même pas penser



11.Posté par Blackpharaoh le 03/12/2012 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Annonce Radio & Site Internet

Hotep (Peace) Révolution Permanente,

Votre Panafrican Radio Team vous annonce la création d'un Site Internet et une Station Radio web. Ci-suivantes les adresses pour vous connecter:
1) visitez le Site Internet panafricanradio.net regarder nos "ULTIMATE" Videos & Audio dans le cadre de la MAAT EDUCATION. Car après la guerre et même pendant la guerre les vaillants guerriers de la Révolution Permanente doivent non seulement se connaitre mais aussi ses enenmis afin d'appréhender les raisons pour lesquelles le "WHITE SUPREMACY" mène contre l'Homme Noir ce combat plus violent que celui qui a engendré la disparition de certains especes sur notre planète, selon le "Prof. Cheick Anta Diop"

2) écoutez des documentaires INEDITS et de la variété musicale sur la Radio "PANAFRICANRADIO". Ci-suivantes les diverses options pour vous connecter:
a) Windows Media Player...
b) Winamp, RealPlayer, iTunes...
c) Other Media Player...

Que Dieu bénisse la Côte d'Ivoire!

Asanté (Merci)

Your Panafricanradio Team
Contact: info@panafricanradio.net

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !