Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Annoncé à l’Elysée le 11 avril prochain : Ouattara veut s’assurer de la protection de Hollande

le Vendredi 5 Avril 2013 à 05:46 | Lu 982 fois



Annoncé à l’Elysée le 11 avril prochain : Ouattara veut s’assurer de la protection de Hollande
Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara est annoncé à l’Elysée le 11 avril prochain pour une rencontre avec le président Français. Visiblement les déclarations médiatiques ne suffisent plus, Ouattara veut s’assurer personnellement du soutien et de la protection de la France et du pouvoir Hollande dans une période où il est sous les feux des rampes, notamment dans la presse française et les différents rapports d’organisations internationales.

En séjour privé en France depuis le vendredi 29 mars 2013, dans sa résidence de Mougins, le chef de l’Etat, Alassane profite de ses «vacances» pour multiplier les rencontres informelles et non officielles avec le pouvoir socialiste. Dans la foulée, Ouattara est annoncé à l’Elysée le 11 avril prochain pour un tête-à-tête avec le président français, François Hollande. «Actuellement présent dans sa résidence de Mougins [Sud de la France], Alassane Ouattara rencontrera son homologue français François Hollande le 11 avril, à 16 heures à l’Elysée», écrit La Lettre du Continent dans sa dernière parution du jeudi 4 avril 2013. Malmené ces dernies temps par la presse française et épinglé par les différentes organisations internationales de défense des droits de l’homme, Alassane Ouattara va tenter de se rapprocher davantage de l’Elysée afin d’obtenir beaucoup plus de «protection» des autorités françaises.

Le choix de la date du 11 avril 2013 pour une éventuelle rencontre entre les deux chefs d’Etat n’est pas fortuit. Ouattara veut profiter de la date anniversaire de sa prise du pouvoir, dans les conditions que tout le monde sait, pour témoigner sa reconnaissance et son infinie gratitude à la France pour avoir instauré la démocratie – des bombes – en Côte d’Ivoire. Et il ne va pas se priver de la chanter publiquement devant les medias au sortir de sa rencontre avec le président français, si la date du 11 avril est maintenue pour le tête-à-tête entre les deux hommes.

Au-delà de cet aspect, Ouattara va réaffirmer son indéfini attachement à la France. Même si ces dernières semaines, le chef de l’Etat a prospecté vers d’autres cieux, à la recherche d’appuis. Son premier ministre avait séjourné une semaine durant en Inde et le chef de l’Etat lui-même s’était rendu au sommet du BRICS, où il devrait rencontrer le tout nouveau président chinois.

Même si le régime d’Abidjan se targue de toujours bénéficier de rapports privilégiés avec le nouveau pouvoir français, il est évident que l’après Sarkozy a laissé des traces évidentes. Si au plan économique, l’axe Paris-Abidjan est toujours prospère, ce n’est pas toujours le cas au plan politique, dans les rapports entre Hollande et Ouattara. Lequel peut tout de même s’enorgueillir d’avoir son vieil ami Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, comme un soutien de taille dans le Gouvernement français. La relative distance entre Paris et Abidjan se matérialise de plus en plus par les interpellations du régime Ouattara sur la question importante des droits de l’homme. Si le pouvoir Sarkozy était moins regardant sur la question, il n’en est pas de même pour Hollande.

Il y a quelques semaines, la Responsable Afrique de l’Elysée, Mme Hélène Le Gal, avait rencontré le chef de l’Etat ivoirien et la question avait été évoquée dans les discussions.
Et un allié de taille de François Hollande dans sa quête du pouvoir, Jean-Luc Mélenchon du Parti de Gauche, quelques jours plus tard, avait appelé, dans un communiqué, le président français à couper l’aide à Ouattara dont le régime est constamment épinglé dans les rapports des droits de l’homme. Human Rights Watch semble abonder dans le même sens, mais dans une approche différente. L’ONG américaine demande aux partenaires internationaux de la Côte d’Ivoire - dont l’Union européenne, les Nations Unies, la France et les États-Unis - d’accroître également leurs pressions diplomatiques et leur soutien financier aux efforts de justice impartiale.

Avec la parenthèse Bozizé (le président centrafricain renversé par la rébellion de la Seleka, le 24 mars 2013), lâché par la France qui pourtant l’avait installé au pouvoir le 23 mars 2003, Ouattara a jugé bon de courir à Paris pour tenter de se rapprocher davantage de son «protecteur», le pouvoir français, et éviter tout malentendu.

Nouveau Courrier

Vendredi 5 Avril 2013
Vu (s) 982 fois



1.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARAT le 05/04/2013 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avant de me projeter dans l'objet de cette rencontre, je veux savoir qui de Dramane OUATTARA et de HOLLANDE, a demandé à rencontrer qui ?

Ensuite, relever que nous les lutteurs, combattants d'une juste cause, on est sereins.

La balle, la plus grosse qui soit, est assise dans le camp du sieur HOLLANDE. Que ce soit lui qui ait invité Dramane OUATTARA ou que ce soit Dramane OUATTARA qui tient à la rencontrer.

M. HOLLANDE n'avait pas utilisé un langage diplo pour décréter "l'infréquentabilité" de GBAGBO.

Aujourd'hui, si M. HOLLANDE estime que parce que DRAMANE OUATTARA n'emprisonne que les pro-Gbagbo, il est très fréquentable, Dieu nous sera témoin,

Aujourd'hui, si M. HOLLANDE estime que parce que DRAMANE OUATTARA empêche l'opposition incarnée par le FPI d'exister, il est le plus fréquentable, Dieu nous en sera témoin,

Aujourd'hui, si M. HOLLANDE estime que parce que DRAMANE OUATTARA viole la Constitution ivoirienne comme si de rien n'était, il est fréquentable, Dieu bénira abondamment M. HOLLANDE,

Aujourd'hui, si M. HOLLANCE estime que parce que les ONG des Droits de l'Homme qui ne sont pas des soutiens évidents de GBAGBO crient, crient, crient crient la tragédie du peuple ivoirien sans être entendues par les répondeurs automatiques de jadis, M. DRAMANE OUATTARA est fréquentable, Dieu démontrera à HOLLANDE que lui Dieu demeure Dieu.

Au total, nous qui souffrons le martyr n'attendons rien de cette rencontre. Nous continuons de regarder à Dieu. Car, si M. HOLLANDE continue de fréquenter le crime, la dictature, le génocide, l'injustice, Dieu qui est lui juste, montrera au sieur HOLLANDE quelque chose de terrible qu'il n'oubliera que dans une honte qu'il n'a jamais éprouvée depuis sa naissance..

2.Posté par tene oume le 05/04/2013 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SI IL EST ANNONCE MEME A L?ENFER ON S,EN FOU DE ça

3.Posté par Yuotam le 05/04/2013 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'es ce pas, que les oiseaux de même plumage volent ensemble, et surtout mangent les mêmes graines, ya qu'à voir FABIUS l'autre criminel qui na pas hésité une seconde à empoisonner des centaines de milliers de franSSais par du sang contaminé, aujourd'hui ce fumier fait comme si de rien n'était, a force de vouloir se faire des couilles en or avec de l'argent sale, lui aussi se dit grand copains de ce Burkinabé Usurpateur de notre nationalité et surtout voleur de notre fauteuil présidentiel avec la complicité de l'armée d’occupation NAZIE franSSais.

Ne dit t’on pas que qui s’assemble se ressemble, ces oiseaux là ont le même plumage et surtout bouffent les mêmes graines, ce petit président de Hollande est entrain de montrer à toute la planète qu’il est vraiment petit en tout, MOI PRESIDENT et patati et patata, ya t’il encore une moralité dans ce monde.

C’est vraiment le comble accueillir un criminel, un génocidaire, un tortionnaire, un spoliateur, un violeur, de la trempe de mossi Dawa l’émir du golfe hôtel sous lagune ébrié dépasse tout entendement, et en plus le 11 Avril le jour du coup d’état de la franSSe contre ce digne fils d’Afrique KOUDOU LAURENT GBAGBO KAFISSA, c’est de la provocation contre le peuple d’éburnie, c’est même criminel.

Mon Colonel TCHEDJOUGOU OUATTARA on est oh – cogne.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !