Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

André Silver Konan (Porte-parole du Premier ministre) : « Le Fpi semble préférer les coups de pub »

le Mercredi 18 Juillet 2012 à 07:34 | Lu 437 fois



André Silver Konan, porte-parole et conseiller en communication du Premier Ministre Jeannot Kouadio-Ahoussou.
André Silver Konan, porte-parole et conseiller en communication du Premier Ministre Jeannot Kouadio-Ahoussou.
Le porte-parole de Jeannot Ahoussou-Kouadio répond au parti de Laurent Gbagbo, auteur d’une déclaration au ton ouvert s’adressant au gouvernement et distillée, hier, dans la presse.



Le cabinet du Premier ministre a-t-il reçu copie de la déclaration du Fpi faisant suite à la rencontre Gouvernement-Fpi qui s'est tenue, le vendredi 13 juillet dernier, à la Primature ?

André Silver Konan : Le Premier ministre n’a reçu aucune copie de la déclaration du Fpi. Le cabinet du Premier ministre a pris connaissance de cette déclaration uniquement dans la presse comme tous les lecteurs des journaux qui ont publié ladite déclaration. Le Premier ministre estime que cette manière de procéder ne relève pas de l’élégance pour deux raisons. La première raison est liée au respect de la parole donnée.

En effet, à l’issue de la rencontre du 13 juillet, la délégation du Fpi conduite par son président par intérim a fait savoir au premier ministre qu’elle prendrait connaissance du document qu’il lui avait remise et lui réserverait sa réponse. La deuxième raison est liée au parallélisme des formes. Le Premier ministre n’a pas invité l’opposition au dialogue dans la presse, il l’a fait en respectant le statut des uns et des autres et dans le strict respect de sa propre conviction qui est que le dialogue avec l’opposition relève d’une règle démocratique. Il continue donc d’espérer que cette conviction sera réciproquement partagée par le Fpi.

Que répond le Premier ministre au Fpi qui estime que le pouvoir élude ses « questions pertinentes » et qu'il n'a « nullement l'intention d'avoir des pourparlers directs avec (lui) » ?

ASK : La réponse est contenue dans votre question. Reprenons les termes exacts de la partie de la déclaration du Fpi que vous citez. « Le pouvoir semble vouloir donner dans la fuite en avant lorsqu’il tente d’éluder les questions pertinentes qui traduisent les préoccupations du Fpi que l’application de la Loi pourrait permettre de régler. Le pouvoir, enfin, n’a nullement l’intention d’avoir des pourparlers directs avec le Fpi en tant que contre-pouvoir institutionnel. Il semble préférer les coups de pub. » On pourrait retourner la question au Fpi.

Eh bien, la réponse à votre question est ceci : « Le Fpi semble vouloir donner dans la fuite en avant lorsqu’il tente d’éluder la question pertinente qui traduit la préoccupation du Premier ministre à savoir la prise de sa place au sein du Cadre permanent de dialogue qui pourrait régler les préoccupations du Fpi, lesquelles sont pour la plupart et par ailleurs les préoccupations des autres partis de l’opposition qui, eux, ont accepté ledit Cadre ». On peut donc poursuivre avec la déclaration, pour noter que « le Fpi n’a nullement l’intention d’avoir des pourparlers ouverts avec le Premier ministre en tant que coordonnateur de l’action gouvernementale. Le Fpi semble préférer les coups de pub et l’exemple parfait est cette déclaration parue dans la presse ».



Que dit par ailleurs le chef du Gouvernement au Fpi qui « profondément soucieux de voir se normaliser la vie politique » est toujours demandeur d'un dialogue avec le pouvoir ?

ASK : Le Premier ministre est, pour sa part, profondément soucieux de voir se normaliser la vie politique, autrement il n’aurait pas créé un Cadre pour que l’opposition y pose ses préoccupations, que le pouvoir pose les siennes et que de la discussion sorte un consensus qui fasse avancer la démocratie en Côte d’Ivoire. Il attend donc toujours la réponse du Fpi conformément à sa parole donnée à l’issue de la rencontre du 13 juillet. Le Premier ministre est donc toujours demandeur de la réponse du Fpi.

Par Kisselminan COULIBALY
Soir Info

Mercredi 18 Juillet 2012
Vu (s) 437 fois



1.Posté par zélé de papara le 19/07/2012 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'en est encore un autre zozo qui fait son intéressant pour plaire au burkinabé.

2.Posté par Kouadio KOUKOUGNON le 23/07/2012 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas de pourparler avec le faux pouvoir sans la sortie des illustres cadres FPI qui croupissent dans leur prison.Ouatara a emprisonné Gbagbo qd il était 1er ministre; aujourd'hui il est propulsé par les bombes françaises à la tête de la CI.
Et il fait pire que ce qu'il a fait lorsqu'il était 1er ministre, à savoir, il le met non seulement encore en prison, mais dans une prison des esclavagistes colonisateurs, loin de sa patrie ivoirienne; chez les blancs en Holande.
C'est pire que ce qu'a subit Nelson Mandela; on se croirait encore dans le cromagnon.Maais malheureusement nous sommes au 21eme siècle, c'est grave.

3.Posté par Hermann N'da le 01/08/2012 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Politique du ventre oblige. Subitement Dramane est devenu Ivoirien. Pitié!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !