Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Amnesty accuse le régime Ouattara de tortures, de disparitions et d’exécutions

le Samedi 27 Octobre 2012 à 00:55 | Lu 1120 fois



Amnesty accuse le régime Ouattara de tortures, de disparitions et d’exécutions
COMMUNIQUÉ DE PRESSE AMNESTY INTERNATIONAL
26 octobre 2012

COTE D’IVOIRE – IL EST TEMPS DE METTRE FIN AU CYCLE DE REPRÉSAILLES ET DE VENGEANCE

Plus de 200 personnes, dont des membres du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l’ancien président Laurent Gbagbo, ont été arbitrairement détenues et torturées et beaucoup croupissent toujours derrière les barreaux, révèle aujourd’hui Amnesty International au retour d’une mission d’un mois en Côte d’Ivoire.

« Nous avons pu rencontrer des dizaines de détenus qui nous ont raconté comment ils avaient été torturés à l’électricité ou avaient subi des brûlures au plastique fondu, deux d’entre eux ont été victimes de sévices sexuels » a déclaré Gaëtan Mootoo, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International. « Certains ont été détenus pendant plusieurs mois sans pouvoir contacter leurs proches ni accéder à des avocats. »

Laurent Gbagbo a été Président de la Côte d’Ivoire de 2000 à 2010 avant d’être chassé du pouvoir suite à une élection contestée qui a dégénéré en affrontements violents.

Après un conflit de quatre mois qui a fait plus de 3 000 morts, Laurent Gbagbo a été arrêté en avril 2011 puis transféré à la Cour pénale internationale à La Haye pour des inculpations liées aux violences postélectorales.

Durant sa mission, Amnesty International a rencontré quatre détenus dans un lieu de détention non-reconnu comme tel, le Génie militaire, une caserne à Abidjan. Ces personnes avaient été détenues au secret pendant plus d’un mois.

Dans de nombreux cas, malgré des demandes et des efforts inlassables pour retrouver leur proche dans différents lieux de détention, des familles ont été laissées sans aucune information et n’ont appris le sort de leur parent que par le biais d’Amnesty International.

Parmi les personnes détenues dans des lieux de détention non-reconnus comme tels à Abidjan, certaines ont été inculpées d’atteinte à la sûreté de l’État. D’autres ont été remises en liberté sans inculpation ni jugement. Dans certains cas, les remises en liberté ont fait suite à des rançons versées à des membres de l’armée.

Tel a été le cas pour un membre du FPI, qui a été arrêté à Abidjan le 27 août 2012, car accusé d’être un milicien.

Il a été libéré deux jours plus tard contre une rançon. Il a déclaré à Amnesty International : « Mes parents ont d’abord versé 50 000 francs CFA (environ 75 euros), puis après ma libération, mes geôliers sont venus chez moi et ont exigé une somme plus élevée. Je leur ai dit que je ne pouvais pas payer une telle somme et ils ont accepté de recevoir 20 000 CFA (30 euros) ».

Dans un autre cas, un policier est décédé des suites de torture. Serge Hervé Kribié a été arrêté à San Pedro le 21 août 2012 par les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI, l’armée nationale) et interrogé sur de récentes attaques. Il a été déshabillé, attaché à un poteau, aspergé d’eau puis a reçu des décharges électriques. Il est mort quelques heures plus tard.


Au cours de la mission, Amnesty International a rencontré de hauts responsables proches de Laurent Gbagbo qui sont détenus dans quatre villes du centre et du nord du pays, notamment son épouse, Simone Gbagbo, détenue à Odienné, son fils, Michel Gbagbo, emprisonné à Bouna, et des personnalités majeures de l’administration précédente, détenues à Boundiali et Korhogo.

Tous sont inculpés de plusieurs infractions dont des atteintes à la sûreté de l’État et l’assassinat.

« Certains d’entre eux nous ont dit que, bien que détenus depuis avril 2011, ils n’ont vu le juge d’instruction que deux fois, et ce pour quelques heures », a déclaré Gaëtan Mootoo.

La délégation a rencontré l’un des juges chargés de ce dossier. Celui-ci a déclaré qu’en raison de la confidentialité des enquêtes, il ne pouvait donner aucune information sur les dossiers, mais qu’il clôturerait son enquête avant la fin de l’année.

La délégation d’Amnesty International s’est également rendue à Duékoué et dans les villages environnants dans l’ouest du pays où des fosses communes ont récemment été découvertes.

Amnesty International s’est entretenue avec des personnes déplacées ayant vécu dans le camp de Nahibly qui a été attaqué par des Dozos (chasseurs traditionnels qui sont une milice soutenue par l’État) et des membres des FRCI en juillet 2012 en représailles à la mort de quatre personnes.

Amnesty International a recueilli des témoignages crédibles de nombreuses personnes relatant des détentions arbitraires, des disparitions et des exécutions extrajudiciaires suite à ces événements.

Cette attaque et les violations qu’elle a entraînées se sont produites alors que les soldats de maintien de la paix de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) étaient stationnés à l’extérieur du camp et bien que la police des Nations Unies était postée à l’intérieur.

« Bien que reconnaissant que le gouvernement ivoirien fait face à une vague d’attaques, nous craignons fortement que les arrestations et la répression en cours ne découlent d’une volonté de représailles et de vengeance », a déclaré Gaëtan Mootoo.

« Plus de dix-huit mois après l’arrestation de Laurent Gbagbo en avril 2011, il est grand temps pour le Président Alassane Dramane Ouattara d’aller au-delà des promesses et de placer le respect des droits humains au sommet des priorités de son gouvernement. »

Amnesty International France

Service presse – Aurélie Chatelard

Créée en 1961, Amnesty International est un mouvement mondial et indépendant plus de 3 millions de personnes qui œuvrent pour le respect, la défense et la promotion de tous les droits inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. Amnesty International a reçu le Prix Nobel de la paix en 1977. Amnesty International France (AIF) a été créée en 1971. Son financement repose sur la générosité du public (plus de 180 000 donateurs), sur les ventes de produits de soutien et les cotisations de ses membres (plus de 18 000). AIF est agréée par le Comité de la charte du don en confiance.



Samedi 27 Octobre 2012
Vu (s) 1120 fois



1.Posté par antu le 27/10/2012 01:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Amnesty International est tout sauf independant, il faut arreter de nous vendre ces conneries.
Je ne sais pas pourquoi c'est aujourd'hui qu'ils diligente une enquete sur la cote d'ivoire pour ce qu'y passe. Y a une raison et elle n'est surement decente.

Toute facon ca finir par sentir...

2.Posté par zamble jean desire le 27/10/2012 02:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et puis ça fait quoi, si son régime est sanguinaire ? Pourvu que nous les occidentaux, il nous soit soumis comme un chien! On s'en fout du reste!

3.Posté par le revolutionaire le 27/10/2012 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il nous voir en comment meme ces vous savez que zampaligre es sangunaire arrete de jouer avec notre science ne parler pour arrestation calmiteuse de notre president han amuser ns avec nous aller voir ce qui arrive

4.Posté par monsbil le 27/10/2012 21:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est vraie ke ce regime est sanguinaire.mais nous devons plus malin voir futer pour chercher a solutionner ce probleme.que devons nous faire?merci a toute la revolution permanente et haut les cœur.

5.Posté par traore le 27/10/2012 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AMNESTY ESPÈCE DE CROC MORT DE QUOI PARLEZ VOUS? BANDE D'ORGANISATION MAFIEUSE L'AFRIK TOUT ENTIÈRE CONNAIT VOS MAITRE ET VOTRE MODE DE FONCTIONNEMENT ENCULER ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE AVEC VOTRE RAPPORT A LA CON BANDE DE CRIMINELS Déguisé.

6.Posté par Hermann N'da le 27/10/2012 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUATTARAOGO se trompe de peuple. Son éducation voltaïque le fatigue.
Mais nous le lui rappellerons.Il n'aura pas le même destin que son compatriote Blaise COMPAORE, qui, après avoir liquidé Thomas SANKARA, a éliminé un à un, tous les compagnons de ce dernier. Ici, c'est la Côte d'Ivoire. Et c'est forcément différent.

Bisou à DORIANE, LA VRAIE, FATIM 1, DORIANE et FATIM

Salut fraternel à STAICY, OGAL AL et ERIC CLABO
Je pense à tous les membres de la RP.
Le Seigneur vous protège nuit et jour !

7.Posté par doriane le 27/10/2012 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Amnesty ,qui a mis du collyre dans tes yeux maintenant? sale oragne à la con de l'onu, lâchez-nous les baskets avec votre rapport à la merde! Pourquoi c'est maintenant que nous vous réveillez? Sales chiens de pédés allez vous faire enculer!
y'a anguilles sous roche on diait!
Coucou hermann N'da!
signé: doriane, la vraie

8.Posté par Fatim le 27/10/2012 23:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C est juste pour nous endormir. Ces chiens pensent que nous reflechissons comme ces zozo,,ces incultes, analphabetes, violeurs, mytho, pede....
Nous n allons pas nous laisser distraire par ces betises la. Foutez nous la paix et arreter de nous polluer l air. Bande de con.

9.Posté par Yuotam le 28/10/2012 01:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Après les faux charniers fabriqué par human rights watch, financer par le milliardaire JUIF Georges SOROS, le bailleur de fond de la rébellion en Côte d’Ivoire, tous ces humanitaires ont voit votre nudité arrêter de montrer votre cul a tout le monde.

A force de vouloir attraper les mouches avec du vinaigre même avec du miel ça na prend plus, allez jouer ailleurs.

Bravo a tous les combattants de la lutte patriotique, Hermann N'da, Coucou à toi DORIANE LA VRAIE, à FATIM que je rencontrerais a la HAYE, BLANCHE, LILIANE KOUASSI, OLGA, GRACE, TRAORE, MONSBIL, ZAMBLE jean désire, ANTU, le révolutionnaire.

IL ya une chose qui est sure le mossi DAWA, cet apatride va se sauver de notre pays, son avion qui est toujours en position départ, son pilote Suisse dors dans le Carling, dans un avion acheté a crédit sur le dos du contribuable Eburnéen.

10.Posté par Hermann N'da le 28/10/2012 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Parvenu au pouvoir d'État dans une violence inouïe, avec le soutien de ceux qui le manipulent, au moment où on l'attendait pour un simple exercice démocratique de recomptage des voix, OUATTARAOGO a fait de la répression de tous ceux qui pensent autrement que lui, son unique projet de société. Tuer ou priver de liberté tous les "46%" d'Ivoiriens qui ont , selon sa très partisane CEI, voté pour le Président Laurent GBAGBO apparait pour lui comme un objectif fondamental.
A titre de mesure d'accompagnement l'homme doit construire de nouvelles prisons pour augmenter la capacité d'accueil de ses centres pénitenciers à moins de transformer, si ce n'est déjà le cas, le pays en prison à ciel ouvert. La création de nouveaux cimetières sera également à l'ordre du jour de ses préoccupations. Seulement, lui-même ignore ce qui l'attend dans un avenir i assez proche et auquel il ne peut échapper.

11.Posté par IGNACIO le 28/10/2012 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alassane Ouattara est marié à une riche femme d’affaires française née en Algérie, Dominique Nouvian, qui est arrivée en Côte d’Ivoire à l’âge de 20 ans, alors qu’elle était la conjointe d’un certain Folloroux, beaucoup plus âgé qu’elle, qui était professeur au lycée technique d’Abidjan. M. Folloroux est décédé et Mme Nouvian s’est remariée. Le mariage de Dominique Nouvian et d’Alassane Ouattara a eu lieu en octobre 1990 à Neuilly-sur-Seine et a été célébré par le maire, Nicolas Sarkozy lui-même.

Dominique Nouvian Ouattara a fait fortune dans l’immobilier. Avec l’aide du ministre Bamba Vamoussa, un ami de M. Folloroux, elle crée en 1979 une société immobilière du nom d’Agence internationale de la commercialisation immobilière (AICI), à laquelle le président Houphouët-Boigny confie la gestion de son patrimoine. En novembre 1990, Alassane Ouattara devient premier ministre de la Côte d’Ivoire. Puis, au départ de Houphouët-Boigny, il est nommé directeur général adjoint du FMI. Il le sera de 1994 à 1999, années au cours desquelles il vivra principalement à Washington. Pendant ce temps, sa femme achète French Beauty Services, une importante chaine de salons de beauté aux États-Unis.

Pour sa part, Alassane Ouattara possède entre autres une vaste plantation de canne à sucre à Haïti ainsi que des navires marchands qui lui rapportent énormément. Au Burkina Faso, il détient une cimenterie. Mais la plupart de ses biens sont concentrés au Gabon, pays d’Omar Bongo, un homme qu’il considérait comme son parrain et qui lui faisait de nombreuses faveurs.

Les Ouattara sont très riches et mènent une vie de grand luxe. Ils possèdent notamment des appartements à Paris et des maisons dans le Sud de la France. Mais ils ne semblent pas avoir acquis leur argent honnêtement. Certaines enquêtes leur attribuent des manoeuvres d’évasion fiscale, de détournement de biens publics et de blanchiment d’argent, notamment au moyen de la Fondation Children of Africa, dont Dominique Nouvian Ouattara est la présidente fondatrice. Leur homme lige, un Israélien du nom de Simon Midale, séjourne régulièrement à Abidjan, à Genève, à Tel-Aviv, dans les paradis fiscaux des Antilles, en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en Europe de l’Est.

Les Ouattara savent soigner leur image avec de bonnes oeuvres, notamment avec la Fondation Children of Africa, dont Dominique Nouvian Ouattara est la présidente fondatrice. Cette fondation aurait servi au blanchiment d’argent, selon certaines sources.

On accuse Alassane Ouattara d’avoir financé les coups d’État et la guerre civile en Côte d’Ivoire. Il se serait servi notamment d’une société-écran, l’International Institute for Africa, constituée aux États-Unis. Le siège social de cette société se trouve au Maryland, en banlieue de Washington, où travaillait Alassane Ouattara lorsqu’il était au FMI. Une enquête a révélé notamment qu’en 1999, alors que se préparait le coup d’État contre le président Bédié, en Côte d’Ivoire, les Ouattara ont transféré dans une banque suisse la totalité de l’avoir bancaire qu’ils avaient conservé jusque-là en France, soit 14 milliards de francs CFA (environ 27 millions de dollars canadiens au taux d’aujourd’hui).

En somme, celui qui est censé être le bon gars aujourd’hui, en Côte d’Ivoire, si l’on en croit les marionnettes onusiennes de l’Empire et le cartel médiatique occidental, semble avoir trempé dans beaucoup d’affaires louches. Une tendance lourde se dessine lorsqu’on étudie le comportement d’Alassane Ouattara : en 1999, en 2002 et en 2010, il a fait usage de la force pour tenter de prendre le pouvoir, avec l’aide tantôt du général Guéï, tantôt des Forces nouvelles, tantôt des casques bleus et de l’opération Licorne. On l’entend brandir à mots couverts la menace d’une intervention armée pour le débarrasser de Laurent Gbagbo, intervention dont il essaie de minimiser les conséquences sur la population ivoirienne. Le 16 décembre 2010, son chef militaire et faux premier ministre, Guillaume Soro, a organisé une supposée marche pacifique pour prendre d’assaut la radio et la télévision ivoiriennes. Or, cette marche a plutôt pris l’allure d’un affrontement armé, auquel les mercenaires onusiens ont participé aux côtés des rebelles de Ouattara, contre les Forces de défense et de sécurité ivoiriennes. Il y a eu une dizaine de morts dans chaque camp.

12.Posté par Fatim le 28/10/2012 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aya bouche tordue lache nous les baskets. Est ce que c est forcer de diriger un pays qui n est pas le tien? Tu n auras jamais la benediction de nos ancetres sur cette terre ivoirienne.
Communaute dite inter. Je vous demande pardon, venez chercher votre instrument (colis pourri) que vous deposer illegalement sur notre paisible terre.(Cote D ivoire) ok!
Coucou a tous mes amis de la RP.

13.Posté par seplougoue le 29/10/2012 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est pour très bientôt

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !