Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Alerte : Des huiles de contrefaçon inondent le marché

le Lundi 3 Juin 2013 à 07:22 | Lu 373 fois

Conservées dans des emballages de couleur jaune de capacité de 20 à 25 litres, des huiles de contrefaçon en provenance de pays voisins ont inondé le marché de consommation ivoirien.



C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par la Fédération des associations de consommateurs actifs de Côte d’Ivoire (FACACI) du 14 au 27 mai sur l’ensemble du territoire national. Au cours de la conférence de presse qu’il a animé le vendredi 31 mai dernier, le président de la FACACI, Marius Comoé, a mentionné qu’une analyse en laboratoire a révélé que ces huiles contiennent 41% d’huile de coton et 52% d’huile de palme. « Or le coton est à base d’OGM (Organisme génétiquement modifié) dont la consommation présente un danger pour les consommateurs. Pis, ces huiles ne sont pas fortifiées », a dénoncé le président Marius Comoé. Qui a fait remarquer que du fait de la carence visuelle des enfants âgés de 6 à 10 ans, l’Etat et son partenaire qui est l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ont décidé de la fortification des huiles produites en Côte d’Ivoire.

Aussi a-t-il noté qu’un arrêté interministériel n°086 du 16 janvier 2007 rend obligatoire la fortification en vitamine A des huiles alimentaires destinées à la consommation humaine et animale en Côte d’Ivoire. « En tant que consommateur, on ne saurait tolérer sur le marché, la présence d’huile non fortifiée », a été catégorique le président Marius Comoé. Il a donc attiré l’attention de l’Etat et des douanes ivoiriennes sur la santé des consommateurs en retirant du marché ivoirien, ces huiles de contrefaçon. Outre la question de l’huile, le président de la FACACI a insisté sur les actions menées en vue de la lutte contre la cherté de la vie. Il a rappelé le lobbying mené auprès des pouvoirs publics en vue d’obtenir l’amélioration des conditions de vie des Ivoiriens. Notamment la dénonciation des coûts des produits de grande consommation tels que le riz, la viande, le lait…Marius Comoé a enfin plaidé pour la poursuite de la gratuité ciblée des soins, en l’occurrence pour les enfants et les femmes enceintes.


Bertrand GUEU
L'Inter

Lundi 3 Juin 2013
Vu (s) 373 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !