Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Alerte : Des Touaregs surarmés perçus à Ferkessédougou dans le Nord de la Côte d’Ivoire et dans la Région du Banfora au Burkina Faso !

le Vendredi 6 Avril 2012 à 00:10 | Lu 2435 fois



L’étau Touareg s’est-il resserré sur le Mali ? C’est ce que les informations urgentes envoyées par notre source, semblent confirmer.

Après quelques jours de mission de repérage des indices de collaboration de forces occultes dans la crise malienne, notre informateur a regagné la base. La mission s’est effectuée par la voie routière. Et elle confirme la présence d’hommes, habillés ou déguisés comme des Touaregs, avec un armement de pointe, très visibles dans le Banfora et à Ferkessédougou à l’entrée de la frontière ivoiro-malienne.

Les informations reçues ont aussitôt été analysées. Et voici les conclusions primaires auxquelles nous sommes parvenus en attendant d’approfondir l’examen des détails en les recoupant avec d’autres sources.

Premièrement, la rébellion Touareg qui occupé les 2 tiers du Mali regroupe en son sein, des forces du mouvement islamiste AQMI (Al-Qaïda dans le Maghreb Islamique). Ces forces ont déjà séjourné plusieurs fois dans le Nord de la Côte d’Ivoire toujours aux mains de la rébellion du MPCI rebaptisée Forces Nouvelles et qui vient de faire une fusion absorption avec le RDR d’Alassane Ouattara.

Les Renseignements américains confirment qu’un trafic illégal d’Or et de Diamant existe entre les chefs d’AQMI et les chefs de la rébellion ivoirienne, aujourd’hui au pouvoir en Côte d’Ivoire. Du coup, si ces hommes armés, habillés comme des Touaregs sont effectivement des combattants Touaregs, il y a tout lieu de conclure qu’ils sont des éléments de AQMI déployés au Burkina Faso (dans le Banfora, région natale d’Alassane Ouattara) et en Côte d’Ivoire, à Ferkessédougou (la région natale de Soro Guillaume).

Une seule question surgit alors. Comment ces Touaregs ont-ils pu traverser le Mali pour se retrouver en Côte d’Ivoire ou franchir les frontières burkinabées pour créer une position dans le Banfora sans être inquiétés ?

Evidemment, il n’y a qu’une seule réponse : ce déploiement a été rendu possible grâce à la collaboration entre le régime de Ouagadougou et celui d’Abidjan.

Alors que faut-il comprendre ?

D’abord, que le régime ivoirien et celui du Burkina Faso, sont impliqués dans l’attaque du Nord du Mali par les Touaregs. Et si ces deux régimes sont impliqués alors qu’ils sont les bras agissants de la France, c’est que la France est la marraine de la rébellion Touareg au Mali.

Ensuite, que les sanctions aveugles et injustes de la CEDEAO visant l’Armée loyale malienne et le peuple malien, sous l’impulsion d’Alassane Ouattara, n’ont pour seul but que d’affaiblir cette Armée malienne qui a pris le pouvoir par un putsch arrangé qui se révèle être un traquenard dans lequel elle a été attirée.

Enfin qu’une vaste offensive pour la conquête du reste du Mali est plus que jamais imminente.

Deuxièmement, certains de nos analystes pensent que les hommes en arme, à la peau blanche avec déguisements Touareg, repérés dans le Banfora et à Ferkessédougou, font partie de l’Unité de la Légion Etrangère française spécialisée dans les combats dans le désert. C’est une partie de cette Unité qui combat en Afghanistan et en Syrie. C’est une partie aussi de cette même Unité qui a combattu en Libye.

Alors que la France prétend qu’elle ne serait pas engagée militairement au Mali, elle aurait déployé ses barbouzes pour conduire de vraies fausses attaques Touareg à partir de Ferkessédougou et du Banfora, attaques en règle qui vont bientôt mettre le "Mali du Sud" à feu et à sang.

La conclusion devient d’autant plus aisée qu’au regard des positions occupées, ce ne sont pas les rebelles Touaregs maliens qui sont visés, mais bel et bien, l’Armée loyale malienne et le peuple malien.

Alors prions pour le Mali. Car le schéma libyen est déjà arrêté contre l’Armée loyale de ce pays, et comme toujours, le Burkina Faso et la rébellion ivoirienne dirigée par Alassane Ouattara, sont engagés aux côtés de l’agresseur principal : la France.


A Très bientôt.

Hassane Magued

Vendredi 6 Avril 2012
Vu (s) 2435 fois



1.Posté par COJAN le 06/04/2012 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je disis que c'était la France a l analyse du mASSACRE AU MALI IDEM OUEST COTE D IVOIRE DONT J AI LA PREUVE QUE LA FRANCE A ORGANISE .DECRIVEZ MOI TRES VITE LES ARMES QUE VOUS VOYEZ SVP.URGENT URGENT

2.Posté par kouam le 06/04/2012 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hassane, cet écervelé qui prend ses vessies pour des lanternes! Où en êtes vous avec tes rebelles qui revendiquaient la libération de Bangolo et pour lesquels tu t’époumonais sur la toile?

3.Posté par habituée le 06/04/2012 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans quel traquenard sont les Africains ?
Pourquoi la CDEAO a tardé depuis janvier pour intervenir aux côtés d'ATT. Ouattara veut-il être Président à vie de la CDEAO !! et livrer ainsi tous les Africains avec leurs richesses à l'esclavage.
Liberté, liberté vient nous délivrer.

4.Posté par habituée le 06/04/2012 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les occidentaux ont trouvé un moyen pour réduire la population africaine. Vraiment leur stratégie a été de s'accaparer de la Côte d'Ivoire, de s'introduire à partir de la Lybie.
De là ils se sont arrangés avec quelques uns pour tuer des Maliens. Puis ce sera autour des Ivoiriens à nouveau et des Guinéens Burkinabés Sénégalais Nigériens....
Encore une fois ils font tout pour que ce peuple n'émerge pas. Mais qu'il sache que la nature est intelligente et saura quoi faire.
Je crois en la force de l'homme qui saura déployer une énergie pouvant faire face à tous ces pièges.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !