Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Alerte : Affaire Firmin Mahé : 4 soldats français aux assises à partir du 27 novembre prochain à Paris.

le Mardi 6 Novembre 2012 à 07:06 | Lu 717 fois

En revenant sur cette affaire qui semble être mise aux oubliettes « affaire Firmin Mahé », nous avons découvert que l’intervention de l’armée française en Côte d’Ivoire continue de diviser la France.
Sur son blog, Philippe Chapleau revient pour nous sur cette affaire à l’approche du procès des coupables du meurtre de ce jeune ivoirien mort étouffé dans un sac à poubelle dans l’ouest de la Côte d’ivoire. Et si le spécialiste dans le domaine militaire a fait l’effort de reconstituer fidèlement l’évènement survenu le 13 mai 2005, le titre qui illustre son papier reste des plus méprisants. Heureusement qu’il en existe des français qui peuvent juger les actes d’autres français.



« Affaire Mahé: quatre ex-soldats français aux assises pour le meurtre de ce bandit ivoirien » titre Philippe Chapleau. Avant d’avouer le crime de ses compatriotes :

« Quatre militaires français comparaîtront du 27 novembre au 7 décembre devant la cour d'assises de Paris pour le meurtre de Firmin Mahé, un Ivoirien mort étouffé dans un blindé français en 2005 en Côte d'Ivoire.

En juillet 2010, une juge du tribunal aux armées de Paris avait ordonné le renvoi devant une cour d'assises de quatre militaires français, dont un colonel, mais avait décidé d'un non-lieu pour le général Poncet, à l'époque commandant de la force Licorne déployée en Côte d'Ivoire depuis fin 2002, et mis en examen pour "complicité d'homicide volontaire".
Des parties civiles avaient fait appel de ce non-lieu. En mars 2011, la cour d'appel avait confirmé le renvoi des quatre militaires, ainsi que le non-lieu octroyé au général Poncet.

Considéré par les soldats de la force Licorne comme un "coupeur de route", un bandit semant la terreur dans la région de Man (ouest du pays), Firmin Mahé avait été interpellé le 13 mai 2005 après avoir été blessé à une jambe lors d'un accrochage avec des militaires français. Il avait ensuite été conduit à une infirmerie puis dirigé vers Man sur ordre du général Poncet. Dans le blindé qui l'emmenait, il avait été étouffé par des militaires qui disaient avoir agi sur ordre. L'un des soldats a reconnu avoir étouffé Mahé, alors inconscient, avec un sac poubelle en plastique (…) »

Publié le 18 mars 2012, l’auteur recevra immédiatement bien de commentaires parmi lesquels, celui d’un certain Jimi : « C'est surtout une sale histoire que l'on aurait pu s'éviter, si ces soldats s'étaient comportés comme des soldats professionnels, comme des soldats de la République, et non comme des barbares, pire encore que l'homme qu'ils ont tué.

Tuer un ennemi, armé, au combat est une chose. Etouffer avec un sac plastique un bandit, désarmé, ligoté, au fond d'un VAB, ça s'appelle un assassinat, ni plus, ni moins. L'Armée Française n'a pas besoin de soldats comme ça.
Ni de chefs qui ordonnerait ce genre de choses, et encore moins de ministres qui le cautionnerait.
On ne peut pas prétendre combattre la barbarie et rétablir la paix, et se comporter comme des soudards. »

P.Kouhon/ Eventnews Tv
Source : Ouestfrance.fr
Ps : Le chapeau et le titre son de la rédaction de Eventnews Tv



Mardi 6 Novembre 2012
Vu (s) 717 fois



1.Posté par RODNEY le 06/11/2012 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arretez d' exporter la violence, le banditisme dans les pays des autres.
Pourquoi toujours faire chez les autres ce que vous ne voulez pas qu' on fasse chez vous? Pourquoi toujours terroriser les autres peuples au lieu d' oeuvrer pour le bien de l' humanité? Vous, Français, etes les premiers a agir en sauvages, et vous voulez donner des leçons de démocratie aux autres. Sachez qu' avec la nouvelle génération d' Africains, la violence ne resoudra pas vos problemes économiques.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !