Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Alcide Djédjé « Pour libérer Gbagbo, il faut aller à la conquête du pouvoir »

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Vendredi 10 Octobre 2014 à 00:00 | Lu 1080 fois



A l’invitation de la fédération Abidjan-Lagune, l’ambassadeur Alcide Djédjé, ex-ministre des Affaires étrangères et ancien ambassadeur de la Côte d’Ivoire à l’Onu, par ailleurs, secrétaire national (Sn) du Fpi chargé des relations diplomatiques et de la coopération internationale, a animé une causerie-débat, samedi dernier, à Anan dans la commune de Bingerville.

Cruciale pour la lutte pour la libération du président Laurent Gbagbo et la survie du Front populaire ivoirien (Fpi) ! C’est ainsi qu’Alcide Djédjé, secrétaire national du Fpi chargé des relations diplomatiques et de la coopération internationale, a présenté les joutes électorales de 2015. C’était à une causerie-débat, samedi dernier, avec des militants de la fédération Fpi Abidjan-Lagune, à Anan dans la commune de Bingerville. «Les élections sont un moyen pour accroître l’influence du Fpi en vue d’avoir plus de chance pour obtenir la libération de Laurent Gbagbo », a-t-il affirmé.

L’ex-ministre des Affaires étrangères sous Gbagbo et ancien ambassadeur de la Côte d’Ivoire à l’Onu qui connaît bien les rouages de la diplomatie internationale a souligné que l’affaire Laurent Gbagbo est un cas aux relents politiques. D’où la nécessité de manœuvrer avec dextérité en privilégiant les solutions politiques et diplomatiques. « La Cpi n’est pas un tribunal ordinaire », a-t-il dit d’entrée. Avant d’ajouter : «Récemment, lors de sa comparution, Blé Goudé l’a dit et répété. Il est à La Haye parce que ceux qui l’y ont conduit ont un carnet d’adresses.

C’est aussi simple que cela et il faut le comprendre ». Pour M. Djédjé, c’est en étant dans les sphères de décision que le Fpi se donnera les moyens de faire infléchir la décision en faveur de la libération du président Gbagbo. A titre illustratif, il a indiqué qu’avec un groupe parlementaire, on peut faire du lobbying auprès d’institutions influentes comme le parlement européen. De même, des maires élus pourraient agir dans le cadre de forums internationaux communaux. « Pour sortir le président Gbagbo de La Haye, il faut se réveiller et aller à la conquête du pouvoir. Dès lors, on devient un acteur qui compte », dira-t-il.

Etre dans les sphères de décision…

Par ailleurs, l’ex-ministre Alcide Djédjé a fait comprendre que la participation aux prochaines élections est importante pour la survie du Fpi. Sans élu pendant une décennie, il n’est pas à exclure que le parti dégringole, dira-t-il. « Des cadres qui ont des ambitions vont aller chacun de son côté », a-t-il fait remarquer. « En 1990, toutes les conditions n’étaient pas réunies pour des élections transparentes, mais Laurent Gbagbo est allé pour marquer le coup historique face à Houphouët et cela lui a permis de gagner plus tard », a-t-il rappelé.

Sur les allégations de légitimation d’Alassane Dramane Ouattara, le diplomate s’est voulu catégorique : « On ne va pas aux élections pour accompagner quelqu’un, on va aux élections pour soi-même. Si Gbagbo n’était pas allé aux élections en 1990, il n’aurait pas su que les pays Attié et Abbey, pour ne citer que ces deux régions, étaient avec lui». Non seulement le parti doit être visible à travers les élus, mais il doit être financé. « Après les élections de 1990, le Fpi a eu des cadres qui l’ont financé (…) ça fait trois ans que nous nous battons en essayant de faire des marches. Tentons autre chose ! ». Au regard des arguments développés, Alcide Djédjé a demandé aux militants d’opter pour la participation du Fpi aux élections lors du congrès de décembre prochain.

A la suite de l’exposé du secrétaire national, s’est instauré un débat qui a permis aux secrétaires de section et aux militants de base de poser toutes sortes de questions. Plusieurs intervenants se sont interrogés sur l’opportunité de la participation du Fpi aux élections dans la mesure où le président Gbagbo est détenu à La Haye. « C’est comme si on tournait sa page », a relevé un militant. Des militants favorables à la participation du Fpi ont cependant relevé les questions de sécurité et de transparence pour ces élections.

« C’est à nous de faire sortir Gbagbo ! »

L’ambassadeur Alcide Djédjé a appelé les uns et les autres à se surpasser. « On ne peut pas rester éternellement dans les pleurs après ce qui s’est passé. Il faut être pragmatique pour être efficace devant ce genre de situation », a-t-il déclaré avant de dire : « On sera fort si on est unis et qu’on regarde dans la même direction ». L’ancien conseiller spéciale chargé des Affaires diplomatiques du président Gbagbo a souligné qu’il n’y a pas de risque zéro en matière de politique tout comme les élections réservent parfois des surprises. « En 2000, Robert Guéi pensait avoir écarté tous ceux qui pouvaient le gêner. Chemin faisant, il a été surpris de voir que Laurent Gbagbo a été élu par les Ivoiriens.

Pour dire que tout peut arriver dans une élection », a-t-il avancé. La sécurisation du scrutin fait partie des questions qui seront discutées avec la commission électorale indépendante (Cei) qui est chargée de l’organisation des élections. Pour le retour probable du Fpi dans cette institution, tout devra être mis en œuvre pour qu’il y ait des conditions minimales de transparence et de sérénité de sorte à rassurer tous les Ivoiriens, a affirmé Alcide Djédjé.

Concernant le débat qui a cours au Fpi relativement à la stratégie pour la libération du président Gbagbo, le secrétaire national chargé de la politique diplomatique s’est voulu clair : « Le président Gbagbo est en prison, c’est à nous qu’il revient de tout faire pour le sortir de là. Que tous ceux qui proposent autre chose pour sa libération, nous le fassent partager afin qu’ensemble, nous menions le combat ».

Alphonse Voho Sahi, ex-ministre de la Culture et ancien conseiller spécial du président Gbagbo, a apporté son soutien au secrétaire national du Fpi chargé des relations diplomatiques et de la coopération internationale. Le fédéral Abidjan-Lagune, Benjamin N’Dri Niamba, s’est réjoui de ces échanges et a demandé aux responsables de sections d’aller répercuter l’information auprès de leur base.


César Ebrokié
notrevoie

Afrik53.com : Infos 7J/7
Vendredi 10 Octobre 2014
Vu (s) 1080 fois



1.Posté par Kpao le 10/10/2014 02:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne mele pas la base a vo histoire ns la base ns avon 1seul lideur GBAGBO!!!! il est parti chercher les nvlles instruction pr la marche de la nvlle CI ki ora 1 otre nom GBAGBO c est MOISE souvenz vs du retour de MOISE regardez ds EXODE faites attention à ceux ki vs attir vers le vo d or DIEU ns tri il ya plusieur chemin ki conduit o feu mai 1 seul chemin ki condui à la vie

2.Posté par Hermann nda le 10/10/2014 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DJEDJE, pardon, ressaisis-toi un peu! Tu as servi la CI à un très haut niveau. Tu fais exprès ou quoi? Dis-nous par quels mécanismes tu parviendras au pouvoir dans le contexte actuel avec ces dozos. Arrête pour toi...

3.Posté par Zabahï le 10/10/2014 18:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois que Affi et sa clique de Djédjé,Amani et consorts n''ont rien compris dans cette crise ou alors c''est leurs ventre qui crie famine et donc ils veulent accompagner le mossi aux élections. La voie est libre ils peuvent partir sans nous...

4.Posté par Zabahï le 10/10/2014 18:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Djedje,vous etes sortis de prisons grace aux actions du FPI avec le camarades Oreto,vous etes libres et vous ne faites rien pour la libération dess autres prisonniers dont Simone Gbagbo, c''est élection qui vous interèsse.cherchez vos militant ailleur

5.Posté par bintou361 le 11/10/2014 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
GENERAL N'DAH! NOS BRILLANTS CADRES ONT ETES FRAPPES PAR UN CHANTAGE QUI N'A PAS SON NOM SUR LE TERRAIN MAIS ILS CONTINUENT LA RESISTANCE. VOYONS LE CAS DU PRESIDENT AFFI ET SA FEMME? LES AINES ET LE PEUPLE CRIENT EN SECRET. VOYONS! CELA EST CLAIR QU'ILS SOLLICITENT D'AUTRES SOLUTIONS DIFFERENTES ET VOUS INVITENT A FAIRE DES PROPOSITIONS SOLIDES CAPABLES DE LES GARDER SUR LA LIGNE DU COMBAT.
JUSQUE LA C'EST LA SOLUTION DU PRESIDENT HOLLAND QUI EST SUR LA TABLE RONDE DES TETES DU FPI.DU CHANTAGE PUR ET SIMPLE.
IL N'YA PAS DE COHABITATION PLAUSIBLE AVEC LES SERVITEURS DE L'INJUSTICE.
ILS VIVRENT DE L'INJUTICE.
NOUS SOMMES, CERTES DANS LA SOUFFRANCE, MAIS LE FPI NE DOIT PAS TREBUCHER SINON; LES ANNEES AGONISANTES DES CAMARADES, DU PRESIDENT KOUDOU LG ET LA LIONNE DE LA TRIBU DE JUDA NOTRE PRINCESSE SIMONE GBAGBO SERONS A L'EAU. REGARDEZ LE CAS DU PRESIDENT NELSON MENDELA.
CROYEZ-VOUS QUE CE COMBAT A ETE MENE A BONNE ECHEANCE? L'AFRIQUE A T-ELLE GAGNEE CE COMBAT?
POUR MOI LE COMBAT DE SOWETO A ETE BATARISE A LA FIN.DONC IL N'YA PAS EU GAIN DE CAUSE.
IL FAUT QUE CELA SOIT DIFFERENT EN EBURNIE.QUE LE PEUPLE SACHE QUE TOUT CE QUI SCINTILLE N'EST PAS FORCEMENT DE L'OR MAIS QU'IL DOIT PRENDRE LA PEINE DE GARDER SA DIGNITE ET AVOIR LA TETE HAUTE EN FIN DE COMPTE. C'EST SUREMENT QUE CETTE HISTOIRE PRENDRA FIN.
ARRETONS LES CRITIQUES MAL PLACES QUI RENDENT NOS ENEMMIS HEUREUX DANS LE SECRET, LA DIVISION EST CELLE QU'ILS UTILISENT POUR REIGNER.METTONS NOS FORCES ENSEMBLES.
TROUVONS PLUTOTS DES SOLUTIONS PRATIQUES RAPIDES POUR APPAISER LE COMBAT DES COMBATTANTS CADRES ET LE PEUPLE DE LA VERITE.
NOS ENFANTS EMPRISONNES NOUS REVIENDRONS A COUP SUR, RIEN N'OPPOSERA LA VERITE CETTE FOIS-CI.
VOS LEADERS POLITIQUE SONT AU BOUT. AIDEZ LES A SE MAINTENIR DANS LA DROITURE.
JE M'ADRESSE SPECIFIQUEMENT AU COMBATTANTS DE LA LIBERTE VRAIE PAS A CEUX QUI PENSENT QUE LA POLITIQUE EST FAITE POUR SE REMPLIR LE VENTRE .
BETES,BAOULES, ATTIES, DIOULAS, GOURO, AGNI. YACUBA...FONT LE MENAGE DANS LES 2 CAMPS,C'EST A DIRE LE CAMPS DES INSOUCIANTS ET LE CAMPS DE CEUX QUI PENSENT QUE LE PEUPLE EST ROI.
REVEILLEZ- VOUS COMBATTANTS N'AYEZ PLUS PEUR, VOS SUPER STRATEGIES DE SURVIE SONT PUBLIQUEMENT EN DEMANDENT.
NOUS AVONS VUS L'EXAMPLE PENDANT LE TEMPS DES EMBARGOS ET LA FERMETURE DES BANQUES...
NOUS NE MANQUIONS DE SPECIALISTES SUR TOUT LES PLANS.
IL EST TEMPS D'IMPLEMENTER CERTAINES DE NOS TECHNIQUES POUR LA SUIVIE DU MOUVEMENT ET DU PEUPLE DE VERITE.

VOILA MA PREMIERE PROPOSITION EN TANT QU'UNE DES VOTRES:
LA FORMATION D'UN VRAI GOVERNEMENT INDEPENDANT( A UNDERGROUND GOVERNMENT) AVEC 1 PREMIER MINISTE EN TETE. NE DITE PAS QUE C'EST IMPOSSIBLE, TOUT EST POSSIBLES POUR CEUX QUI CROIENT.

POURQUOI UN TEL GOVERNEMENT? L'ENEMMI S'EST ASSIS SUR LA CHAISE CLASSIQUE POLITIQUE, ET CELA PAS POUR TON BIEN. IL EST PRET A TE FAIRE CHANTER SES LOUANGES POUR 1 MORCEAU DE PAIN. IL PENSE QU'IL TE TIENT ETANT SUR TA CHAISE ROYALE.
MAIS NOUS LES AFRICAINS NOUS N'AVIONS PAS QU'UNE SEULE CHAISE ROYALE CHEZ NOUS!
NE VOUS LAISSEZ PAS FAIRE! SEPARONS NOUS DES STRATEGIES POLITIQUES DU MAUVAIS.
FORMONS UNE NOUVELLE LIGNE POLITIQUE LIBRE. NOUS EN SOMMES CAPABLES ET LES ALLIES NOUS ATTENDENT DE PARTOUT.
LES MECHANTS ONT LE CACAO ET LE PETROLE.
NOUS AVONS 75% DES NOTRES ICI CHEZ NOUS.
TOUS DOIVENT SE SENTIR RESPONSABLES.
DITENT LA VERITE ET ORGANISEZ-VOUS LE PEUPLE VOUS DONNERA LE CAPITAL NECESSAIRE POUR LES AIDER ECONOMIQUEMENT ET SOCIALEMENT. IL FAUT URGEMMENT DEVELLOPER UNE POLITIQUE ECONOMIQUE PARALELE.VOUS SERIEZ ENVIES 1 JOUR.

UNE FOIS ENCORE, L'HOMME QUI A FAIM N'EST PAS 1 HOMME LIBRE.

HASSAN MAGUED, GENERAL N'DAH JE VOUS REMET LE BATON...PARCEQUE LA SITUATION EST BLOQUEE A ABIDJAN.

SOYONS TOUS SECURISES SOUS LA PROTECTION DU PRINCE DE LA PAIX.

Bintou-MASSA-DEIN

6.Posté par BABADOU D''''ABOHIRI le 21/10/2014 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai l’impression que le ministre ALCIDE DJEDJE feint d'ignorer le climat actuel qui règne dans ce pays. Pas besoin de vous dire que la sécurité est la clé de voûte pour l'organisation efficiente d'élections paisibles. L'objectif premier de tout parti politique, c'est la conquête du pouvoir. Le FPI ne fait pas express de refuser d'aller aux élections à venir. Mais quand on prend les mêmes acteurs comme YOUSSOUF BAKAYOKO qui est pour beaucoup dans ce que notre pays a connu comme drame en 2010 et 2011 a été reconduit, allez-y comprendre quelque chose. A croire que les leçons du passé n'ont pas servi. Dans ces conditions, il y'a lieu de s'inquiéter pour les prochaines élections qui avancent à grands pas. Que le ministre ALCIDE DJEDJE n'ignore pas tous ces états de faits.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !