Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Ahizi Aka Daniel (Pit) à propos du bilan du Pdt Ouattara : « C’est négatif »

le Mardi 22 Octobre 2013 à 07:22 | Lu 673 fois

Le Parti ivoirien des travailleurs (Pit) ne s’est pas démarqué, dimanche 20 octobre 2013, de sa posture de « parti de gauche, socialiste » s’étant mis « sans ambiguïté dans l’opposition » face à un gouvernement libéral.



Il faut ramener les dozos dans leur environnement traditionnel, plaide Ahizi A. Daniel, président du Pit.
Il faut ramener les dozos dans leur environnement traditionnel, plaide Ahizi A. Daniel, président du Pit.
Ahizi Aka Daniel, président du Pit, donnait une conférence de presse consécutive à un comité central du parti qui avait lieu dans une Université privée des Deux Plateaux. L’ancien ministre de l’Environnement et des Eaux et Forêts a jugé « négatif » le bilan d’Alassane Ouattara, plus de deux ans après son entrée en fonction.

« Le président Ouattara a dit qu’il allait créer un million d’emplois. On ne voit rien venir », a martelé Ahizi Aka, en présence de personnalités de son parti. « C’est négatif », a estimé le chef du Pit au sujet du bilan de Ouattara. Il a ironisé sur un taux de croissance « miraculeux » annoncé à près de 10% alors que la « pauvreté s’accroît ». « C’est une croissance qui appauvrit le peuple. C’est une croissance forte pour les capitaux étrangers, les multinationales », a apprécié Ahizi Aka.

Plus offensif, il a trouvé qu’on « est en train de brader toute la Côte d’Ivoire à des multinationales ». « Les richesses créées par les ressources de la Côte d’Ivoire doivent bénéficier en premier lieu aux Ivoiriens », a affirmé Ahizi Aka Daniel. Sur un autre chapitre, le chef du Pit a regretté que son parti n’ait pas été entendu dans le débat autour de l’adoption des lois relatives à la nationalité, à l’apatridie et au foncier.

Le Pit avait souhaité un référendum sur ces questions « sensibles » mais elles ont été finalement tranchées au niveau du Parlement. Pour Ahizi Aka, il n’était pas possible d’espérer un « débat serein dans une assemblée monocolore ». Le président du Pit a, par ailleurs, déploré que les dozos, chasseurs traditionnels, soient régulièrement cités dans les attaques contre les forces de l’ordre et les populations civiles. « Il faut les ramener chasser le gibier dans leur environnement traditionnel », a recommandé Ahizi Aka.

Evoquant la réconciliation, le leader du parti de gauche avait dit le Pit « préoccupé par l’absence de progrès dans la mise en œuvre d’une stratégie de réconciliation nationale ». « C’est un long processus, la réconciliation nationale. Nous pensons qu’il y a un point de départ qui pourra être la concertation nationale », a évoqué le successeur de Francis Wodié. Il a rappelé que la concertation nationale a été proposée, depuis de longues années, par son parti. « Le président Wodié avait dit : la concertation nationale ou la violence. Il n’a pas été écouté (…) Je demande aux Houphouétistes de revisiter la pensée d’Houphouët. Ils comprendront qu’ils sont à côté de la plaque », s’est exprimé Ahizi Aka.

Relativement à la Cour pénale internationale (Cpi), le président du Pit a réaffirmé la position de son parti à savoir que les problèmes devaient être réglés sur le plan intérieur. « Le fait qu’on ait transféré le président Gbagbo à La Haye est une honte pour la Côte d’Ivoire.

Nous apprécions, dès lors, qu’on ne puisse pas extrader Simone Gbagbo. Tout comme, nous soutenons qu’on n’extrade pas Charles Blé Goudé (à la Cpi) », a fait valoir Ahizi Aka. A une question concernant Angèle Gnonsoa, pionnière du Pit, en exil depuis la crise post-électorale, Ahizi Aka a indiqué que cette dernière était une « référence » et qu’il était important qu’elle rentre en Côte d’Ivoire. « On nous donne la possibilité avec l’appui de l’Etat d’aller la chercher. Mais, il faut pouvoir réhabiliter sa maison », avait énoncé le conférencier.

Kisselminan COULIBALY
Source : Soir Info

Mardi 22 Octobre 2013
Vu (s) 673 fois



1.Posté par TUOTÉ SÉKOU le 22/10/2013 12:05 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le pit m'étonne! venir jouer au medecin après la mort,alors que son mentor wodié fait la courbette chez ado?c'est pitoyable.

2.Posté par Hermann n'da le 22/10/2013 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Président du PIT s'appelle AHIZI AKA DANIEL et non VANGAH WODIE FRANCIS ROMAIN
Je partage son appréciation sur tous les points qu'il a soulevés . C'est donc clair, Dramane a échoué . Il doit en tirer toutes les conséquences et dégager au plus vite.

Nous n'attendrons PAS 2015 !
Ce mandat usurpé doit être écourté.

3.Posté par Yuotam le 22/10/2013 22:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon CEMA N'DA HERMANN, le mossi de derrière Banfora va se sauver de notre Éburnée avant la fin de l'année 2013 cet un USURPATEUR, un voleur, violeur, assassin, fabriquant de faux billets de banque à l'hôtel du golf, c'est vrai que WODIE le traître et collabo à trahi ses camarades de lutte, au profit de l'agression BURKINABAISE, et des assassins de BAN KI MOON, et de l'armée d'occupation NAZIE franSSaise de SARKONAZY.

Le Président du PIT s'appelle AHIZI AKA DANIEL et non VANGAH WODIE FRANCIS ROMAIN.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !