Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Afrique : sans un traitement de choc administré aux hommes politiques, l’Afrique sera toujours en guerre !

L'Afrique en mouvement - Hassane Magued le Vendredi 10 Février 2012 à 02:58 | Lu 672 fois



« L’argent n’a pas d’odeur ». C’est ce que tout le monde dit. « Après tout, n’est-ce pas pour de l’argent que nous souffrons » ? Cette phrase est une maxime des temps modernes. « Un homme qui n’a rien ne vaut pas un cafard ». Certains le pensent. Mais où trouver l’argent et vite fait ? C’est la grande question. Mais cette question ne se pose pas en Afrique. Car sur le Continent berceau de l’humanité, pour être riche et vite fait, il faut faire la politique.

Suivez mon regard. Mon ami n’avait même pas terminé ses études qu’il s’est invité à la politique. Deux ans plus tard, il avait un parc auto plus fourni en grosses cylindrées que le plus grand industriel du pays. Leçon à tirer : la politique, c’est l’argent rapide.

Mais vous souvenez-vous qu’on dit aussi que l’argent est le nerf de la guerre ? Certainement.

La guerre, c’est comme l’effet secondaire de l’argent mal acquis. Or en politique, on ne peut devenir riche qu’avec l’argent mal acquis. Donc décrire la politique comme la voie royale de l’enrichissement rapide, c’est reconnaître en d’autres termes que la politique est la voie royale de toutes guerres que connaît l’Afrique.

Alors, une révolution de la pensée s’impose. Elle induit aussi une révolution du comportement politique. Parce qu’à y voir de près, il n’y a aucune différence entre un trafiquant de drogue et un homme politique africain ; il n’y a aucune différence entre un cartel de la drogue et un parti politique en Afrique.

Il en est ainsi parce qu’un trafiquant de drogue cherche à s’enrichir en défiant les lois nationales contre l’enrichissement illicite. En général, il exploite la misère des quartiers pauvres et construit un discours de bon samaritain qui attire à lui les plus démunis qu’il en fait des ouvriers acquis à sa cause. Il en est également ainsi parce que les cartels de la drogue fonctionnent avec des bandes armées.

En Afrique, nous avons encore le souvenir récent des guerriers Maï Maï, des Forces pro-Lissouba, des Forces pro-Sassou, des Forces pro-Kabila, des Forces pro-Taylor, et aujourd’hui des Forces pro-Ouattara qui sont des bandes armées irrégulièrement constituées pour la conquête du pouvoir d’Etat.

Avec cette propension à recouvrir aux bandes armées financées par les multinationales pour accéder au pouvoir d’Etat, ce qui se joue dans l’arène politique africaine n’a rien de différent des guerres meurtrières entre les cartels de la drogue.

Et pour s’en convaincre, il suffit de regarder à la gestion du pouvoir d’Etat après sa conquête par les armes. Une véritable honte ! Un business mafieux de familles, de tribus et d’alliés violents et manipulateurs, méprisant le peuple et faisant la seule volonté des multinationales qui achètent les armes et mobilisent les moyens de communication pour soutenir ces bandits se faisant passer pour des hommes politiques désireux de servir leurs peuples.

C’est donc pourquoi la Révolution Permanente espère appeler à une approche nouvelle de la politique à travers la présente chronique.

L’homme politique africain nouveau doit être un bénévole de la charité sociale. S’il en est le contraire, c’est qu’il est un affairiste qui n’apportera rien au peuple.

L’homme politique africain nouveau doit incarner la réalisation d’un idéal commun. S’il en est le contraire, c’est qu’il est un égoïste arriviste qui exploite la misère du peuple pour atteindre des ambitions personnelles.

L’homme politique africain nouveau doit avoir le sens de la République et de la souveraineté. S’il piétine la République et brade la souveraineté de son pays aux aventuriers venus d’ailleurs, c’est qu’il est un ennemi du citoyen et un danger pour sa survie.

C’est pourquoi dès maintenant, le nouveau réveil de l’Afrique doit prendre la forme d’une cure, d’un traitement de choc à administrer aux hommes politiques qui tirent notre continent vers le bas afin qu’il leur serve de marchepied pour réaliser leur ambitions personnelles.

En réalisant cette cure ici et maintenant, nous évitons à l’Afrique d’être un éternel champ de bataille entre bandits, se faisant passer pour des serviteurs d’un peuple qu’ils font massacrer par les Occidentaux au nom d’une fausse idée de démocratie, au nom de leurs intérêts privés et de ceux des multinationales qui les utilisent comme des tueurs à gage.

A Très bientôt.
Hassane Magued

Hassane Magued
Vendredi 10 Février 2012
Vu (s) 672 fois



1.Posté par Habituee le 10/02/2012 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai déjà pris le problème de l'Afrique par tous les bouts et je pense que la présence de ces personnages appelés présidents qui vont à l 'encontre des intérêts de leurs peuples est le noeud gordien.
On aura beau trouver le problème de la démocratie, du CFA, du développement industriel, de celui de l'agriculture, tout cela ne saurait être modifié avec les fantoches de présidents actuels.
Ils font semblant d'avoir la connaissance économique (même pour ceux qui se disent être docteur en économie), d'avoir une vision politique mais tout cela c'est du bluff. Comme de simples administratifs ils essaient d'administrer la cité avec leurs moyens limités. Le budget de ces pays est toujours soudé par de l'aide. Au lieu de penser à leurs peuples ils favorisent des quidams étrangers et font des fêtes ostentatoires et des épreuves sportives pour essayer de faire oublier le peuple qui va diriger sa colère vers ces activités. Mais il faut à chaque fois recommencer parce que ce n'est pas durable. Et ces adultes que l'on traite en enfant finiront par se lasser de ces divertissements.
Ce qu'ils ne savent pas que ces moyens pourraient être plus grands si ils n'avaient pas des camisoles de force qui les auto-limitent par exemple le montant de la masse monétaire que leur permet la gestion monétaire.
En dehors des partis politiques que peut faire la société civile de ces pays Africains. Car il faudrait désormais des élections transparentes. Comment faire avec les moyens modernes de télétransmission de faire connaitre à tous les citoyens le résultat des bureaux de vote ? Comment faire pour administrer les organes comme les commissions électorales ? Comment faire pour participer à leurs décisions ?
Parce que l'on ne peut plus continuer à se faire voler le résultat des élections. Ces pays doivent être habitués à la pratique de l'alternance. 5, 10 ans ce n'est pas long.
Bongo disait qu'il pouvait voyager pendant les élections et qu'au retour il est sûr qu'il sera élu. En plus de flouer le peuple, il le méprise. Est-ce le Président de la République qui doit attribuer un salaire aux membres du Conseil Constitutionnel. Récemment c'est ce qu'à fait M. WADE. N'est-ce pas une manière d'acheter ces personnes clés chargés de donner les résultats définitifs d'élections ?
Les Africains doivent s'unir pour faire des propositions et les imposer aux députés pour modifier la Constitution en leur faveur et empêcher toute modification de cette Constitution par ces "Présidents".
Il faut un soulèvement général organisé dans tous ces pays africains francophones de tel sorte que l'armée française ne pourrait pas intervenir devant tous ces soulèvements en masse.

2.Posté par Marie21 le 10/02/2012 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez tous deux raisons! si seulement nous pouvons avoir le courage et la force de tendre vers cette solution Africaine et,en finir avec cette idée de démocratie empruntée qu'on veut imposer au monde. (élections,,de fausses libertés,presse ou individuel,destruction de nos cultures,nos idnetités,).Ainsi nous devenons leurs marionnettes.Vraiment, merci, Hassane Magued pour cette analyse juste sur nos hommes politiques.

3.Posté par Marie21 le 10/02/2012 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez tous deux raisons! si seulement nous pouvons avoir le courage et la force de tendre vers cette solution Africaine et,en finir avec cette idée de démocratie empruntée qu'on veut imposer au monde. (élections,,de fausses libertés,presse ou individuel,destruction de nos cultures,nos idnetités,).Ainsi nous devenons leurs marionnettes.Vraiment, merci, Hassane Magued pour cette analyse juste sur nos hommes politiques.

4.Posté par Kokoce22 le 12/02/2012 01:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Hassan une fois de plus!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !