Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Afrique : La démocratie, l’opium du capitalisme pour la manipulation mentale des peuples !

le Samedi 5 Octobre 2013 à 00:00 | Lu 826 fois



Afrique : La démocratie, l’opium du capitalisme pour la manipulation mentale des peuples !
Il semblerait que la démocratie, concept de libéralisme politique inventé dans la Grèce antique, fût l’expression du pouvoir souverain du peuple quant au choix des dirigeants pour la gestion des affaires de la Cité.

Donc, la démocratie, tout bonnement, renfermerait l’ensemble des instruments juridiques et politiques pour garantir aux peuples, l’expression des libertés individuelles et collectives mais aussi et fondamentalement, le droit de décider directement ou par l’intermédiaire de représentants dûment choisis, quelle loi, quelle politique économique ou monétaire, quel mode de développement, quelles forces régaliennes, etc. sont bons pour chaque peuple pour assurer un mieux être de tous.

Le capitalisme étant l’architecte de la communication trompeuse de masse, il a su distiller dans les esprits, durant des décennies, cette drogue forte qui a fini par déjanter complètement certains esprits, notamment en Afrique où au nom de la démocratie fabuleuse, des familles sont en lambeaux, des pays sont ruinés et défigurés, la jeunesse est devenue l’esclavage des despotes appelés hommes politiques, la classe politique africaine est devenue le jouet de salon des leaders de l’impérialisme occidental.

La démocratie telle que promue et pratiquée par les occidentaux qui en sont les transfuseurs dans l’humanité agitée de ces dernières années, se révèle être une arnaque pure et dure, une tromperie collective, la boîte de pandore, le foin de la discorde pour justifier une politique impérialiste monstrueuse d’extermination et de pillage de peuples d’Afrique, d’Amérique latine et du Monde Arabe, tous convaincus qu’il s’agit bel et bien d’un vent d’utopie mais, résolus à demeurer des ânes croyant que le foin sera au bout de cette ânerie collective.

Mais que non. La démocratie, slogan escroc de l’impérialisme et du capitalisme n’est qu’un leurre. Un opium qui n’a pas d’égal dans le monde.

Intrinsèquement, elle ne peut reposer sur aucune approche raisonnable de la vie d’une Cité. Tout simplement parce qu’elle est source d’erreur, de manipulation, d’instrumentalisation et d’égarement des peuples.
En effet, on prétend que la démocratie repose à titre principal sur l’électoralisme populaire. Cela est la première source d’erreur.

Qui vais-je choisir pour décider à mon nom, pour le compte de tous ? La photo d’un individu que je n’ai jamais fréquenté et dont j’entends dire des choses mais que je ne connais ni dans sa vie privée, ni dans sa moralité, encore moins dans sa foi religieuse ? Un individu qu’on m’invite à choisir pour agir en mon nom parce qu’il dit qu’il s’engage sur simple parole à agir pour mon bien ? Bref.

Arnaque, te voici. Sinon, quel indicateur me permet-il de savoir, sans jamais l’avoir fréquenté, sans jamais avoir partagé son entourage, sans aucune information vérifiable par moi-même, sans le minimum, comment puis-je savoir que ceux qui m’incitent à porter mon choix sur cet inconnu ne sont pas ses complices, avec qui il a passé accord pour commercer et qui sont engagés pour me rouler dans la farine afin que l’arnaque prenne ?

Il semblerait aussi que la démocratie fût le réservoir des libertés, de l’éthique sociale dans la gestion des affaires publiques et qu’elle reposerait sur le civisme, une sorte de conscience citoyenne à partir de laquelle je dois honorer mes devoirs et pouvoir revendiquer des droits.

La liberté. Elle est la base de la déshumanisation de l’Occident. Libre d’être fou, libre de pratiquer l’immoralité entre adultes consentants, libre de faire de ma liberté, ce que je veux, libre de faire ce que les autres n’ont pas le droit de m’empêcher de faire.

Anerie collective. Base primaire de l’animalisation de l’homme. Toute liberté qui fait sauter les verrous de la rigueur et de l’éthique sociales, toute liberté qui me permet de faire ce que bon me semble avec ma liberté, dans une société où je ne vis pas seul, est une liberté qui conduit à la ruine de la morale, des valeurs sociales, du sacré dans les relations humaines, et qui détruit les bases sociales irrémédiablement.

De ce point de vue là aussi, la démocratie a conduit l’Occident au rez-de-chaussée de l’humanité, réduits que les Occidentaux sont à vivre de meurtres, de pillage, de terrorisme des autres peuples, sur la base du mensonge d’Etat, dans une société qui a perdu tous ses repères.

Opium du peuple. L’expression est trop faible pour qualifier la démocratie et ses effets pervers sur les intellectuels africains ou la classe politique africaine.

Au nom de la "démocratie" l’Occident massacre des peuples, contraint leurs leaders à l’exil. Mais quand tu demandes à ces leaders qu’est-ce qu’ils comptent faire pour se libérer de l’oppression fasciste, ils te répondent qu’ils y arriveront par la démocratie. Quel enfantillage ! C’est à croire que cette pitrerie a aussi des vertus d’envoûtement.
Je conclus.
Chaque société, chaque espace de vie, chaque peuple possède des règles d’équilibre social et de bon voisinage. Chaque peuple, encore vivant sur terre a pu élaborer un système de gestion des biens publics, de sécurité collective, de solidarité sociale, de gouvernance pour tous. Sinon, il aurait disparu comme d’autres espèces de l’antiquité.

C’est donc le lieu de comprendre que chaque peuple doit inventer son propre système de fonctionnement, de vie en société, de désignation de ses représentants, de respect des droits et devoirs, de promotion de l’éthique sociale.

Mais, ça, ça ne s’appelle pas la démocratie. Ça s’appelle la coutume avec ses règles comprises par tous et acceptées par tous, règles qui sont appelées à évoluer, à établir des équilibres fonctionnels avec d’autres coutumes, afin que le juste milieu soit trouvé pour que chacun s’y reconnaisse.

L’Afrique ne s’en sortira que le jour où elle reviendra à ses coutumes pour organiser, en inventant une naïveté nouvelle, des sociétés africaines débarrassées des oripeaux de l’instrumentalisation capitaliste.

En attendant, l’opium du capitalisme vendu aux Africains, Arabes et Latinos n’est pas loin de basculer l’humanité dans le chaos. C’est pourquoi il y a urgence. Il faut bien qu’on prenne conscience de la nécessité de la rupture et du retour à nos propres valeurs. Sinon, la démocratie arnaque nous perdra tous.

A Très Bientôt.
Hassane Magued
La Révolution Permanente.



Samedi 5 Octobre 2013
Vu (s) 826 fois



1.Posté par LaReflexion le 09/10/2013 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Hassan Magued. Une fois de plus encore, par ta chronique, tu viens de faire preuve pertinance. Ce n’est pas exagéré de te le reconnaitre…

Il faut dire que nous avons facilité la tache au colonisateur en rejetant ns même l’autorité de nos chefs coutumiers, de nos rois, par la même nos coutumes qui nous ont aidé depuis des lustres à vivre en harmonie avc ns même, mais aussi avc nos voisins. Nous même, ns ne connaissons même pas notre vraie histoire, la vraie histoire de nos différents peuples pourtant ds nos universités, il y a des facultés d’anthropologie, d’histoire et de sociologie.

Nos peuples regorgent d’énormes valeurs que nous ignorons. Cette ignorance causera de plus en plus notre perte. Regardez un peu en pays akan, chez les ébriés, le système de gestion de leur communauté qui se fait par les générations. C’est mieux élaboré que la démocratie à l’occidental. Les exemples sont légions, mais ici est un lieu public et nous ne voulons pas travailler pour l’adversaire.
Il ne faut pas ignorer que les occidentaux sont tjrs à pied d’œuvre à travers tous leurs services pour trouver les moyens de nous maintenir ds l’esclavage. Et ttes leurs loges de culte lucifériens y travail activement. Ils adaptent tjrs leurs stratégies au tempérament des peuples. Ils procèdent par détournement. S’ils ont détourné la démocratie, ils le feront pour tout nouveau système.

L’autre facteur important dc, au delà du système, ce sont les hommes qui le mettent en œuvre. Tant que ce sera des personnes acculturées, il n’y aura aucune chance. Actuellement, il faut se rendre à l’évidence que parmi la jeunesse africaine, les loges maçonniques procèdent à de nombreux recrutements ds les universités en occident comme ds nos pays travaillant ainsi dès la base à la corruption de l’élite ds nos pays.
Une seule alternative s’offre donc à nous : au-delà de l’adaptation et de la restauration de nos coutumes, au-delà de l’apprentissage de notre histoire, et de ttes les autres bonnes initiatives, il ns faut le Seigneur Jésus Christ qui a vaincu lucifer. Il est le seul qui peut détruire ttes dominations, ttes autorité et puissance ds les cieux et sur la terre. Il est le seul dont le fardeau est doux et léger, celui là qui est humble de cœur et qui travaille au repos de nos âmes.

En effet, et ce n’est pas fortuit de le dire, si notre pays la Côte d’Ivoire à tant résisté et continue de résister c’est parce qu’il y a des gens qui connaissent le Dieu véritable le Seigneur Jésus Christ, qui prient et qui sont écoutés de LUI. Les adorateurs de Lucifer eux même le savent. C’est pour cela nous avons la ferme conviction que ce pays sera restauré par l’Eternel des armés au temps qu’il aura lui-même marqué avc ses Hommes choisis, pas parce que nous sommes les meilleurs des hommes mais A CAUSE DE SON NOM.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !