Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Affrontements au campus/ Après la mort d'un étudiant, la tension s'aggrave: Ce que les autorités ont décidé...

L'Afrique en mouvement - imatin.net le Mercredi 25 Novembre 2015 à 10:40 | Lu 635 fois

L'affrontement entre les étudiants membres de l’Association générale des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (Ageeci) et ceux de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), pour le contrôle d’un quai de bus de la Sotra à l’université Felix Houphouët Boigny d’Abidjan-Cocody le vendredi dernier, a emporté dans la tombe Christian Wilfried Konin dit Dubaï. Une situation qui dicte le train de vie actuel au sein de l'université.



Depuis hier lundi 23 Novembre, les amphithéâtres sont fermés ou pour la plupart, vides. Cette situation résulte des mesures de la FESCI après les affrontements de la semaine dernière.

« Nous avons décrété trois jours de deuil sur le campus de Cocody pour rendre hommage à notre camarade qui a perdu la vie. L’administration fonctionne. Mais, ce sont les cours qui sont suspendus à compter de ce lundi 23 jusqu’au mercredi 25 novembre prochain » a déclaré un proche du secrétaire général de la Fesci, lui-même injoignable.

Ainsi, les étudiants qui composaient ou qui avaient cours ont été priés de libérer les amphis "afin que la décision de la Fesci prenne effet et que le mouvement soit suivi par tous".

« Nous déplorons la mort de notre ami et appelons les uns et les autres au calme. Il faut qu’on tourne définitivement dos à l’esprit de vengeance. Cela n’est pas bon pour l’image des organisations syndicales que nous dirigeons », a indiqué Aristide Ozoukou, secrétaire général de la Coordination des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (Coeeci) avant de continuer: « Nous suivons le déroulement de la gestion de cette crise attentivement. On espère que pour une fois en Côte d’Ivoire, une enquête aboutira et permettra de situer les responsabilités afin que les coupables payent pour leur crime ».

En effet, depuis la baggare, les relations entre les différentes organisations d'étudiants se sont fortement dégradées. De plus, la vie sur le campus est depuis, presqu'inexistante. Cela est dû au fait que les différents syndicats, en particulier la FESCI, cherchent la vengeance au lieu de la résolution des problèmes.

C'est pourquoi, de façon unanime, les étudiants ont appellé les autorités universitaires et étatiques à prendre leurs responsabilités. Un appel qui sans nul doute a été entendu. Puisque depuis la fin du week-end, le conseiller du président de la République, Dr Diawara Adama, a rencontré l’ensemble des organisations syndicales à l’exception de la FESCI, les invitant au calme et à la retenue. Il les a également rassurées que ce meurtre ne restera pas impuni.

Des déclarations qui ont été soutenues par la présidence de l’Université, qui a réuni hier lundi, son Conseil afin de faire la lumière sur les événements et de situer les responsabilités: Voilà ci-dessous, les décisions qui ont été arrêtées par le conseil:

LA POSITION DU CONSEIL DE L’UNIVERSITE

1. Le Conseil de l’Université déplore la mort de l’étudiant KONIN Wilfried et présente ses condoléances les plus attristées à sa famille ;

2. Le Conseil regrette la résurgence des actes de violence en milieu universitaire qui compromet gravement la réputation de l’institution et, partant, l’avenir de la jeunesse ;

3. Le Conseil condamne à l’unanimité de ses membres présents, avec la plus grande fermeté, les actes de violence perpétrés par les étudiants de la FESCI et ceux de l’AGEECI sur le campus ;

4. Vu l’urgence, le Conseil, élargi aux responsables du CROU-A, décide :

a) dans l’immédiat, à titre préventif, pour la sécurité des personnes et des biens
 de démanteler les Q.G des syndicats d’Etudiants sur le territoire de l’Université et du CROU-A ;

 de suspendre toutes les activités des syndicats d’Etudiants sur le site de l’Université Félix HOUPHOUËT-BOIGNY et du CROU- A jusqu’à nouvel ordre ;

 de demander aux autorités compétentes la dissolution de la FESCI et de l’AGEECI ;

 de renforcer les effectifs de police présents sur le campus et le site du CROU-A et leur donner un mandat clair et précis par la réalisation de leur mission de sécurisation.

b) Au titre des sanctions, le Conseil décide de :

 traduire en Conseil de Discipline tous les étudiants qui se sont rendus coupables de violences sur le campus et les responsables des syndicats qui en sont les commanditaires ;

 De demander que des poursuites pénales soient engagées contre les auteurs et les co-auteurs de ces actes criminels et délictueux. Le Conseil a constaté que le CROU-A a déjà porté plainte pour que cette poursuite pénale s’engage. Le Conseil demande également aux autorités de tutelle de saisir l’autorité judiciaire dans les meilleurs délais pour que les sanctions pénales consécutives aux infractions soient prises.
Pour finir, le Conseil de l’Université exprime sa reconnaissance aux responsables et aux agents de la Police Nationale pour leur franche collaboration.

Thaëïl'D.


imatin.net
Mercredi 25 Novembre 2015
Vu (s) 635 fois



1.Posté par frederik brooxi le 25/11/2015 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces étudiants n'ont pas le niveau. On s'en rend compte sur le terrain dans les entreprises. Et ça, c'est quand il arrive qu'on les recrute. parce qu'en effet, un chef d'entreprise intelligent préférera recruter de jeunes gens avec des diplômes internationaux que de jeunes violents et incultes. Et devinez quoi ? Quand ils auront du mal à se faire recruter, ils mettront la faute sur le gouvernement. Mais diantre, qui va recruter des idiots qui passent leur temps à s'entretuer à l'âge où les gens normaux s'investissent entièrement dans leurs études ? Le fait même qu'ils n'aient pas fait cette réflexion confirme sans l'ombre d'un doute qu'ils ne sont que des idiots.

2.Posté par Georges k. le 25/11/2015 19:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très belle analyse le frère. On a tôt fait de toujours trouver quelqu'un d'autre comme responsable de nos tares et malheurs ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !