Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Affi envers Gbagbo, comme le monstre de Frankenstein envers son créateur

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Samedi 13 Décembre 2014 à 00:00 | Lu 878 fois



« Frankenstein, the modern Prometheus » ou « Frankenstein le Prométhée moderne » est un roman écrit en 1818 par une Anglaise du nom de Mary Shelley. Le succès fulgurant de cette œuvre lui valut d’être traduite dans plusieurs langues et d’être portée sur les écrans par l’Américain James Whale, en 1931. Il s’agit, en deux mots, de l’histoire d’un homme qui fabriqua une créature qui échappa à son contrôle, devenant un monstre de désastre.

Et Wikipédia donne quelques précisions en ces termes : « … à l’intérieur, se situe l’histoire de la vie de Victor Frankenstein, recueilli sur la banquise ; enfin, cette dernière recèle la narration faite par le monstre qu’il a fabriqué et auquel il a donné l’étincelle de vie, et en particulier celle des tourments endurés par cette créature qui nourrit envers son créateur une haine tenace, mais à ses yeux justifiée . » Voilà une histoire qui est, dans ses traits caractéristiques, semblable à celle que nous vivons présentement en Côte d‘Ivoire, avec l’offensive d’Affi à l’encontre de Gbagbo et du FPI. Il suffit de remplacer les personnages du roman de Mary Shelley par les acteurs de la crise qu’Affi Nguessan a imposé au FPI et la Côte d’Ivoire, et on a la même histoire, toutes proportions gardées.

En effet, Laurent Gbagbo a fabriqué de toutes pièces cet homme nommé Pascal Affi Nguessan, un homme qui lui voue aujourd’hui « une haine tenace à ses yeux justifiée », tout en clamant en public œuvrer en faveur du président injustement embastillé à La Haye. Et c’est peu dire que de parler d’une haine tenace d’Affi envers Gbagbo. Tout finira forcément par se savoir un jour, et on verra l’étendue de cette haine que la créature voue à son créateur. Car, qui dans ce pays aurait un jour entendu le nom du sieur Affi Nguessan, si Laurent Gbagbo n’avait pas décidé de lui ouvrir les portes de la gloire ?

J’ai déjà écrit que Gbagbo et le FPI ont fait de grosses erreurs pour n’avoir pas eu le temps de connaître la personnalité des individus qu’ils ont fait porter au pinacle. Ils ont ainsi donné « l’étincelle de vie » à des créatures qui se sont transformées en des monstres destructeurs, nourrissant « une haine tenace » pour le créateur !

La sublime hypocrisie des traitres sans état d’âme, qui crient en public leur amour pour Gbagbo, et une fois en privé promettent, la main sur le cœur, d’ « humilier l’homme ! » Il serait même arrivé à Affi Nguessan de dire que « le FPI ne lui a apporté que des problèmes » ! Comme les tourments du monstre qui poussèrent la créature à s’irriter contre son créateur, Victor Frankenstein, les problèmes d’Affi sont tels qu’ils enflamment sa haine tenace contre son créateur, Laurent Gbagbo. Et cette tournure de l’histoire ne date pas d’aujourd’hui…

« Si Sangaré tient, je tiendrai »

Cette petite phrase de Laurent Gbagbo, prononcée depuis sa détention, est lourde de sens ! Elle est très profonde et montre que le créateur savait depuis longtemps que sa créature était devenue un monstre destructeur à la haine tenace. De même que Victor Frankenstein a été le premier à s’apercevoir que sa créature lui échappait, de même Laurent Gbagbo a compris le premier que celui qu’il avait fait Maire de Bongouanou, puis Ministre du Commerce, ensuite Premier Ministre, puis président de son Parti, alors que des valeurs bien au-dessus ne manquaient pas, Gbagbo avait compris que cet homme avait tourné en un monstre dangereux !

Si non, depuis sa prison, alors que rien ne faisait encore voir au grand nombre la félonie de celui à qui il avait tout donné, Gbagbo aurait pu indexer le président du FPI, Afffi Nguessan, plutôt que le Vice-président Aboudrahamane Sangaré ! En pédagogue accompli, qui a foi en l’efficacité du vécu pratique, il a laissé faire le temps et les faits : aujourd’hui, l’homme montre son visage monstrueux d’autocrate tricheur, qui ne s’embarrasse ni de la morale, ni de l’éthique et n’a aucun égard pour rien.

Affi affiche une arrogance et un mépris de tout, adossé aux bourreaux de la Côte d’Ivoire : il piétine toutes les décisions des organes dirigeants du parti dont il veut demeurer le président contre toute logique ; il a transformé « Notre Voie », le quotidien d’information créé par le FPI, en un organe de manipulation de l’opinion, un porte voix de ses actes d’intrigant, d’où il renvoie toute personne ne se pliant pas à son diktat ; il s’attaque aux journaux et journalistes qui expriment une opinion qui lui déplaît ; il use de manigances juridico policières contre le FPI et ses militants ; il ferme le siège du Parti, après avoir fait main basse sur les cotisations des militants et les actes de l’organisation du congrès du Parti, pour rester indûment à la tête de la formation politique ; il actionne les autorités du régimes contre le Parti dont il sabote toutes l’existence ! On avait compris depuis longtemps que cet homme n’était qu’un condensé d’égoïsme et d’opportunisme félon. On voit maintenant qu’il utilise ces traits caractéristiques contre le FPI et la Côte d’Ivoire, comme dans une mission commandée. La créature devenue un montre destructeur à la haine tenace ne se connaît plus aucune limite.

Sangaré et le FPI doivent tenir !

Aujourd’hui, plus qu’hier, la petite phrase de Laurent Gbagbo prend tout son sens ! C’est maintenant que Sangaré doit montrer qu’il tient ! Et le Front Populaire Ivoirien a le devoir de se montrer digne de la confiance de Laurent Gbagbo et des Ivoiriens. Il faut que l’Afrique et le monde réalisent que les personnages comme Affi ne peuvent pas continuer de piétiner le rêve commun des peuples à l’aune de leurs obscures ambitions égoïstes ! Et tenir signifie précisément dégager cet homme méchant et ingrat. Ses prétentions n’ont d’égales que celles de ce personnage comique de bande dessinée, Iznogood, qui s’installa dans le projet obsessionnel de vouloir « être calife à la place du calife. »

C’est le lieu d’inviter le parti de Laurent Gbagbo donner la preuve qu’il mérite tout le bien que les Ivoirien pensent de lui, en termes de capacité de faire échec aux actes de nuisance d’où qu’ils viennent. Il faut trouver très rapidement les moyens de mettre fin à la nuisance du monstre. La Côte d’Ivoire et l’Afrique nous regardent ! Car dans ce monde ouvert et traversé de toutes sortes de réseaux, seuls les naïfs croient arriver au bout d’une action fondée sur le faux et la manipulation.

Je répète que tout finira par se savoir ! Mais il faut agir vite, le temps, principal terreau de germination de l’histoire est très précieux. Et il ne sera pas dit qu’on n’a pas été patient avec le camarade Pascal Affi Nguessan, qui a suffisamment donné la preuve de sa collusion avec nos bourreaux, en s’inscrivant, dans le mensonge, l’hypocrisie et la félonie. Sa haine farouche, « tenace », contre Laurent Gbagbo, le FPI, et la Côte d’Ivoire, dans la logique de l’égoïste, dont l’égocentrisme fait qu’il n’a d’amour véritable que pour lui-même et lui-seul, ne doit pas avoir raison de notre espérance !
Dieu nous assiste !

Bédi Holy

Afrik53.com : Infos 7J/7
Samedi 13 Décembre 2014
Vu (s) 878 fois



1.Posté par kadjie le 13/12/2014 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il est manipulé par la même france qui manipule bedié.

2.Posté par kadjie le 13/12/2014 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ces francs-maçons français trébûcheront sans problème.

3.Posté par Boni le 13/12/2014 15:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Affi N''guessan doit etre bani du FPI comme un malpropre la grande honte doit rejaillir sur lui. Dans tous les cas nous militant du parti lui reservnos une belle surprise

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 07:28 Côte d'Ivoire : Ils nous ont dit...

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !